Protocole sanitaire Coronavirus COVID-19 : réception, cérémonie, cocktail, repas et soirée dansante de Mariage avec distanciation sociale, masques et gestes barrières ?!

coronavirus mariage protocole sanitaire covid19Suite aux nombreux témoignages relayés sur la page consacrée à l’annulation et report de mariage suite au Coronavirus COVID-19 nous abordons ci-dessous la complexe adaptation des organiseurs d’événements et couples futurs mariés sur les derniers préparatifs du Jour J, et celle des professionnels du mariage et de l’événementiel pour accueillir la clientèle et participants en toute sécurité sanitaire. À l’initiative et l’appréciation de chacun, le respect d’un protocole Covid dédié aux réceptions de mariages et événements festifs a pour le but d’éviter / limiter la transmission éventuelle du Coronavirus et anticiper la responsabilité juridique de chaque intervenant si un cluster Covid-19 était mis en évidence suite à un événement et un foyer de contamination identifié dans un lieu de réception. Pour les questions juridiques, RDV également sur la page Mariage et Covid19 : cas de force majeure, conflits contractuel, avis et conseil d’Avocat

« Comment respecter les gestes barrières avec plus de 100 personnes regroupées pour faire la fête ? porter un masque homologué ou artisanal tout en profitant d’une ambiance conviviale ? comment garantir la distance physique durant un vin d’honneur et une soirée dansante de mariage avec DJ ? (selon autorisation propre à chaque lieu de déroulement), comment protéger la clientèle et garantir le respect des consignes sanitaires pour limiter la propagation du Covid-19 SARS-CoV-2 ? » … on en débat ci-dessous, en complément de la page 2 Info Coronavirus Covid-19 / Mariage maintenu, annulé ou reporté à 2021 ?

Vous-même futurs mariés, organisateur d’événement, prestataire professionnel, lieu de réception, location de salle ou espace privatisable ERP ? posez vos questions, apportez vos réponses et avis personnels, partagez vos actions pratiques et protocoles sanitaires Covid-19 mis en œuvre pour organiser un mariage en période de Coronavirus ; Quel que soit votre avis sur la situation, vous avez la parole :

Coronavirus mariage Covid-19 distanciation sociale gestes barrières réception noces événement

« Comment organiser un mariage avec le risque de Coronavirus et respecter les gestes barrières entre amis (plus ou moins éloignées) et en familles ? Le lieu de la réception et soirée dansante de noces peut-il garantir notre sécurité sanitaire ? Comment profiter de notre fête de mariage avec la port du masque et la distanciation sociale des mariés, invités et prestataires du Jour J ? » … Le débat est lancé ci-dessous espace ‘Avis et Témoignages‘ avec vos questions / réponses, bons conseils et retours d’expérience des nouveaux mariés de l’été.

Guide sanitaire Covid-19 pour soirée de Mariage et événement festif dans un établissement ERP et Salle de réception en intérieur avec piste de Danse.

Voici ci-dessous une synthèse (évolutive et participative) des différentes mesures préconisées et recommandations inspirées des protocoles sanitaires officiels validés par les ministères de la Santé et du Travail (en lien ci-dessous) et le Conseil Scientifique (dont le gouvernement suit les avis et préconisations) ainsi que de l’actuel Décret en vigueur au 29 septembre 2020 résumé sur la page ACTU Covid-19 et organisation de mariage.

Les éléments ci-dessous se veulent avant tout informatif et restent à la libre appréciation de chacun (dont la vôtre) : couple futur marié organisateur de la réception qui privatise les lieux, propriétaire de salle de réception, prestataire professionnel intervenant … De plus, ces conseils pratiques ne se substituent pas aux recommandations des organismes officiels, décisions préfectorales ou municipales (préfets ou maires qui peuvent moduler ou ajouter des restrictions locales) et éventuelles interdictions d’accès aux espaces de danse selon la période, la zone géographique et le type de lieu de déroulement de la réception et soirée dansante (le plus souvent pour les salles des fêtes et polyvalentes louées et gérées par les mairies, et dont elles sont responsables).

Protocole Covid-19 pour Mariage / Aménagement de la salle, vestiaire, repas assis à table, déplacement des invités, affichages et signalétique.

p rougePostes de travail de chaque prestataire et intervenant (DJ animateur, photographe, traiteur, nounou …) espacés d’un moins 1 mètre (ou séparée par un écran de protection en plexiglass) avec 1 espace de travail pour chaque intervenant. Pour le matériel ne pouvant être dédoublé (par exemple celui des équipes et serveurs d’un traiteur), désinfection de l’ensemble du matériel entre chaque utilisation.

p rougeTables des invités espacées d’au moins 1 mètre avec maximum 10 personnes à chaque table. Placement des tables dans la salle pour permettre la circulation des convives et toute personne présente durant la réception (staff, prestataires et autres intervenants) avec une gestion des flux et un agencement (placement de l’espace traiteur, DJ etc.) pour limiter au maximum les déplacements. Usage privilégié de contenants et verres à usage unique ou nominatifs. Menu du repas présenté à l’oral ou sur une ardoise ou affiche à la vue des invités.

p rougeVestiaire aménagé pour stocker les habits et effets personnels dans des housses ou compartiments hermétiques. Espace fumeurs dimensionné pour accueillir un nombre de personnes permettant le respect des règles de distanciation physique.

p rougePort du masque obligatoire lors des déplacements dans la salle (mariés, invités, prestataires, serveurs ou autre intervenants) et pour toute personne debout (le masque pouvant être enlevé en position assise).

p rougeMise à disposition de masques de protection, solution et gel hydroalcoolique, savon, lingette, essuie-tout, sacs poubelle etc. en libre-service à l’entrée de la salle et dans chaque espace du lieu, dont les sanitaires.

p rougeNettoyage des mains avec du savon ou une solution / gel hydroalcoolique lors de chaque entrée et sortie de la salle. Nettoyage régulier et désinfection périodique de chaque surface accessible à la clientèle et aux prestataires : poignée de porte, rampe d’escalier, bouton, interrupteur … et de manière générale toute surface, équipement, ustensile ou support pouvant avoir été contaminé par contact physique direct ou proximité de moins d’1 mètre.

p rougeDésignation d’un ‘référent Covid-19 et protocole sanitaire‘ qui s’assure du respect des gestes barrières, nettoyage, stock de masques, gants, cotes, gel ou solution hydroalcoolique … durant l’événement ainsi que de l’approvisionnement des consommables précités.

p rougePlan de circulation et de file d’attente pour éviter au maximum les croisements de personnes, avec marquage et signalétique au sol (ou matérialisée) pour indiquer la distance sociale à respecter aux endroits stratégiques de la salle et de chaque espace ouvert à la clientèle.

p rougeSur les murs de la salle, affichage des consignes sanitaires et des modalités pratiques de déplacement et d’utilisation des aménagements. Affichage d’indications manuscrites pour informer que les exigences et demandes du client qui a privatisé ou loué les lieux seront possibles sur réserve de faisabilité technique et pratique, et selon les contraintes sanitaires en vigueur au jour de la réception de mariage ou de l’événement. Affiches des gestes barrières et règles sanitaires Covid-19 à imprimer et télécharger sur gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

Protocole Covid-19 pour Mariage / Regroupements, espace avec ambiance musicale, piste de danse et régie DJ.

p bleuRegroupements de personnes autorisés uniquement avec respect des gestes barrières et de distance physique minimale d’1 mètre, et selon le type d’établissement et lieu autorisé (ou pas) à proposer un espace de danse. Cf. le Décret 2020-860 : « L’accès aux espaces permettant des regroupements est interdit, sauf s’ils sont aménagés de manière à garantir le respect des mesures d’hygiène, de distanciation physique et des gestes barrières. »

p bleuDans l’espace piste de danse, respect des restrictions sanitaires, avec entre autres une distance d’1 mètre entre chaque personne lors de la danse. Port du masque obligatoire sur la piste de danse et pour tout déplacement dans la salle de réception (et tout espace clos et fermé), le masque pouvant être enlevé lorsque les invités sont assis à table.

p bleuPoste DJ (espace régie et matériel au sol) organisé pour empêcher tout contact autre que visuel entre les personnes présentes sur la piste, le DJ et les techniciens. Signalétique visuelle au sol pour délimiter une zone d’1 mètre autour de l’espace DJ.

Cette page participative et évolutive sera mise-à-jour selon les nouvelle réglementations sanitaires officielles et décrets en vigueur ainsi que vos avis personnels et remarques pertinentes.

partageCes suggestions de protocole sanitaire Covid19 à mettre en place sur un mariage vous ont été utiles ? pour faire connaître ces infos à vos amis et connaissances, Partagez le lien de cette page (= URL) sur votre Blog, site web, forum de discussion et sur vos réseaux sociaux favoris (profil ou groupe Facebook, Twitter etc.) directement via la fonctionPartager‘ de votre application smartphone ou navigateur Web.

ComUne suggestion d’amélioration de ce guide sanitaire et ’protocole Covid spécial mariage’ pour se protéger du Coronavirus et limiter les risques de contamination et création de cluster ? une question pratique pour une réception de noces ou un événement festif avec soirée dansante ? futurs mariés, invité, loueur de salle et lieu de réception ou prestataire intervenant, vous avez la parole ci-dessous espace Question / Réponse / Avis personnel

Guide sanitaire Covid-19 de l’UMIH pour les professionnels CHRD (hôtel, restaurant, traiteur, café, établissement de nuit, bowling, loisir indoor, thalasso).

protocole Covid19 UMIHGuide sanitaire Covid19 édité par l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) et les syndicats associés : CSLMF (Chambre syndicale des lieux musicaux festifs et nocturnes), SNRPO (Syndicat national de la restauration publique organisée), SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale), GNC (Groupement national des chaînes hotellières), France Thalasso et SNEG & Co (Syndicat national des établissements et commerces recevant du public, bars, restaurants, hôtels, chambres d’hôtes, discothèques et saunas). Document complet à télécharger au format PDF : Guide sanitaire COVID-19 de l’UMIH

Ces protocoles sanitaires Covid-19 est dédié aux professionnels CHRD (hôtel, restaurant, traiteur, café, établissement de nuit, bowling, loisirs indoor et thalasso) avec le cadre général d’application, des fiches pratiques et des recommandations : accueil des clients, service et départs, aménagements pour la distanciation physique, informations du personnel, nettoyage et désinfection, les bons gestes pour lutter contre le coronavirus … Le site web de l’UMIH propose également un kit de visuels à imprimer et afficher dans votre établissement (règles de base contre le coronavirus, gestion et accueil du client, sanitaires, règlement en caisse, bons gestes et mesures barrières contre le Covid-19) en téléchargement gratuit : umih.fr/affiches-etablissements

Guide de déconfinement GNI et code de bonne conduite sanitaire Covid-19 de la profession HCR pour la sécurité des salariés, employeurs et clients des hôtels, cafés et restaurants.

protocole Covid19 GNIProtocole de déconfinement Covid-19 et code de bonne conduite commun à toute la profession HCR pour la sécurité des salariés, employeurs et clients des Hôtels Cafés et Restaurants. Guide pratique édité par le GNI (Groupement National des Indépendants hôtellerie et restauration) validé par le Ministère du Travail et la DGS Direction Générales de la Santé. Ce document détaille la charte, les modes opératoires et consignes utiles pour exercer son activité avec respect de la sécurité sanitaire anti- Coronavirus : engagement de la direction, communication des règles et pratiques à adopter, distanciation physique au sein des équipes, règles d’hygiène, de nettoyage et de désinfection, gestes barrières vis-à-vis des clients, formation des équipes et du personnel, gestion des paiements clients, analyse des risques et surveillance par l’encadrement, gestion des cas suspects et avérés de Covid-19 … Document complet en téléchargement au format PDF : Protocole sanitaire COVID-19 du GNI

Futurs mariés 2020 2021, professionnels du mariage et de l’événementiel : partagez vos Questions, Réponses et Avis sur les contraintes sanitaires Covid-19.

CommentaireAccepterez-vous les gestes barrières à votre mariage ou préférez-vous l’annuler cette année et reporter à 2021 ou 2022 ? Côté professionnels, comment intégrer la distanciation sociale à votre prestation et cadre de travail ? Partagez votre témoignage sur la complexe application de la réglementation et des protections pour la santé lors d’un événement festif et éviter toute contamination ou propagation du Coronavirus : prestataire professionnel tel qu’un lieu de réception qui adapte la location et privatisation des espaces pour faciliter la distanciation sociale, un traiteur prêt à proposer un service et buffet dînatoire dans le respect des normes sanitaires en vigueur, ou encore des futurs mariés qui finalisent les préparatifs d’un Wedding Day avec des astuces DIY pour la décoration et accessoires de la réception de noces afin de concilier ‘le sens de la fête’ et la sécurité de toutes & tous face au Covid-19 … Vous avez la parole :

Commentaires et Avis / Protocoles Mariage et Covid-19, aménagements, distanciation physique, port du masque, gestes barrières anti- Coronavirus …

Ma Question / Réponse / mon Témoignage

29 septembre, Mary B. : Bonjour, nous sommes traiteur sur le département de Loire Atlantique et l’arrêté préfectoral applicable ce jour dans notre secteur perturbe nos événements prévus les 2 week-ends à venir. Les mariages ont lieu dans des salles privées (camping et domaine avec hébergement), ma question est : ces structures rentrent-elles dans les catégories d’ERP concernées par ces restrictions ? En effet nous avons un mariage de 80 personnes et l’autre de 70, vu qu’il n’est pas possible de boire et de manger… je suppose que si le client souhaite maintenir nous prenons le risque en cas de contrôle d’une fermeture et ou amende et aussi une remise en cause de nos aides obtenues ? Avez-vous des précisions à nous fournir ? De plus que faisons-nous des marchandises déjà commandées et réceptionnées pour ces événements ? avons-nous un moyen d’obtenir un remboursement de la part des assurances ? Vu qu’il s’agit d’une mesure locale et administrative… D’avance merci pour votre soutien.

Claudine F. : Le 10 octobre nous fêtons nos 60 ans de mariage noces de diamant, nous sommes à 27 personnes nos amis sont des danseurs (la danse en ligne) ont-ils le droit de danser ? car cette danse se danse seule et le repas se passe le midi, merci de me renseigner.

27 septembre, Sisi J. : Bonjour, nous nous marions le 10 octobre 2020 dans l’Hérault dans une mairie en zone rouge renforcé (10 personnes max dans la Mairie) et nous faisons notre repas de mariage dans une salle privée d’un domaine viticole privé classé en zone rose (85 adultes et 20 enfants, salle de 300 m2 extrêmement bien aux normes). Suite à l’annonce du Ministre Véran nous avions prévu d’annuler notre mariage mais un article dans le journal Midi Libre mettait en une les nouvelles restrictions imposées par le Préfet. Dans ces nouvelles restrictions publiées par le journal il est clairement indiqué que « Les rassemblements de groupes de plus de dix personnes sont autorisés dans les lieux privés sont autorisés à condition de respecter les règles sanitaires strictes (y compris les mariages où il est possible de faire plusieurs tables de dix). Pas d’autorisation préfectorale nécessaire dans ce cas-là ». Étant très étonné et surtout ravi de cette annonce mais surtout très quelqu’un de procédurier, j’ai décidé d’appeler la Préfecture de l’Hérault par un numéro qui se trouve sur un arrêté Préfectoral très récent. Je tombe sur une dame qui est étonné que j’appelle directement sur la ligne du service de Communication du Cabinet de Monsieur le Préfet. Je lui explique ma situation et lui demande si je peux donc rassembler mes invités pour le repas de mariage dans la salle du domaine privé. Elle m’informe qu’elle me passe le responsable du cabinet du Préfet (directeur de cabinet ?), celui-ci m’explique que l’arrêté du Préfet de l’Hérault du 25/09/2020 interdit la location de salles, salles polyvalentes, salles des Fêtes mais Relevant du Public ! Des municipalités ! Et non pas du Privé ! Il m’indique donc que je peux assurer ma réception sans crainte en respectant toutefois les règles sanitaires strictes (distances entre tables, repas à table, distances à table et gel hydroalcoolique). Il m’indique aussi que de toute façon les forces de l’ordre n’ayant pas le droit d’intervenir dans le domaine privé je n’aurai pas de problème mais que je me dois d’être prudent et responsable. Je lui confirme que nous avons demandé à tous les convives de venir avec des masques, que j’ai acheté plusieurs centaines de masques, plusieurs bidons de gels qui seront disposés un peu partout. Nous raccrochons, me voilà rassuré. Cependant, en relisant l’arrêté qui parle d’interdiction des ERP de type L, les divers articles sur le net et des témoignages de futurs mariés qui sont contraints d’annuler subitement, je ne sais plus quoi penser !! Je me dis que ce ne sont que des Paroles et rien d’écrit mais d’un autre côté que ce n’est pas le collègue du bistro du coin qui m’en a informé, donc je ne sais pas…. J’entends tout et son contraire, même les autorités (mairies) sont dans le flou… Je sais que je devrais me contenter de ce que m’a dit ce Monsieur, c’est une information, bien qu’orale, qui émane du « bon dieu » et non de ses apôtres… Je ne voudrais pas me retrouver en plein repas devoir faire partir tout le monde à cause de la visite de deux gendarmes de la brigade du coin qui sans réfléchir entrerait sur une propriété privée sans cadre légal et qui sonnerait le glas. Ce serait dramatique. Je vous serais donc extrêmement reconnaissant si vous pouviez éclairer ma lanterne. Par avance MERCI.

Isabelle L : Je suis dans le Calvados mon mari fête son anniversaire nous avons loué une salle chez un particulier et nous sommes 48, ai-je le droit de le faire ? merci pour votre réponse.

25 septembre, Elise R. : Bonjour, mon mariage prévu dans 2 semaines suscite des questions de la part de mes invités concernant le cocktail / vin d’honneur avant le dîner assis. En effet les règles sanitaires en vigueur nous imposent le port du masque debout et une distance physique d’un mètre. En étant très franche, ces règles ne peuvent pas être respectées dès lors qu’on doit enlever nos masques pour manger ou boire tout en se parlant à un mètre de distance ! Sans parler des pièces cocktail qui ne devront pas être touchée par tout le monde ! J’avoue que je ne sais pas quoi leur répondre, c’est la raison pour laquelle je fais appelle à vos lumières qui jusqu’à présent m’ont bien rendu service pour la préparation de mon mariage. À cela je vous en remercie infiniment !! Je vous remercie bien sincèrement d’avance de votre retour.

Elisa E. : Bonjour, je travaille dans une mairie et la consigne des préfectures sont 4m carré par personne, pas de soirées dansantes, un masque à partir de 11 ans et faire en sorte que tous les convives respectent cela ! Et donc une salle pour 100 personnes ne pourra accueillir que la moitié donc 50 personnes maximum. Et si jamais vous ne respectez pas et qu’il y a un cluster COVID vous serez enquêtés. D’ailleurs certaines municipalités ont même pris la résolution de ne plus louer jusqu’à fin décembre.

24 septembre, Salama N. : Bonjour je suis restaurateur à Asnières-sur-Seine 92600 j’ai une réception avec 90 personnes pour un mariage les 27 septembre prévu de 14 heures à 20h30. Notre salle peut accueillir 100 personnes, quelles sont mes solutions ?

Monique A. : Bonjour. J’aimerais connaître le nombre exact d’invités à un mariage qui aura lieu samedi 26 septembre 2020 à Toulouse, suite à la crise sanitaire et qui se trouve à ce jour en zone rouge ? Merci.

Pascale P. : Nous sommes invités à un grand mariage de 180 personnes dans la région d’Aix en Provence. La mariée ne veut pas repousser la date et m’a fait comprendre qu’elle n’obligerait pas les jeunes qui veulent danser à danser avec un masque. Je peux le comprendre, je ne pourrais pas faire des efforts physiques avec un masque. Mon fils et moi sommes en contact avec ma maman de 89 ans qui a des problèmes de bronches et pour laquelle la maladie serait fatale. La Bastide d’Astres est un lieu privé donc ceux qui danseront sans masques en ayant un peu bu de surcroit ne seront pas gérables, que conseillez-vous ? merci.

Nadège D. : Si je veux faire une fête en salle des fêtes et que la mairie me dit 60 personne et que j’ai 90 inviter qu’est-ce que je risque ?

Glawdys M. : Bonjour, je me marie le 10 octobre dans le Loiret avec à la base 46 adultes et 21 enfants. Si je baisse mon nombre d’adultes à 30 et 13 enfants est-ce possible ? Ou le nombre d’invités qui est fixé à 30 comportent aussi le nombre d’enfants ?

Sophia Z. : Bonsoir, je vais me marier le 21 novembre 2020 dans un domaine, combien de personnes pourrai-je accueillir ?

Sophie P. : Bonjour j’ai loué une salle près de Rennes pour un anniversaire chez un privé pour le 17 octobre avec 100 personnes. Vue la situation sanitaire nous avons décidé de reporter en 2021 mais le propriétaire refuse de décaler ou annuler. Que puis-je faire ? Merci.

23 septembre, Maïssane S. : Je n’arrive pas à savoir si les mariage sont interdits à Marseille (je me marie le 31 octobre 2020). Certaines personnes me disent que oui et la wedding planer me dit qu’il n’y a pas d’interdiction, merci de m’éclairer sur ce sujet.

Anaël P. : J’ai été à un mariage fin août de 90 personnes environ, masque dans l’église, le plan de table était fait en fonction de gens qui se côtoyaient et 0 malade. Si on fait gaffe au quotidien il n’y a pas de raison. Et comme a dit une autre mariée pourquoi ne pas demander aux invités de faire un test quelques jours avant ?! Au moins c’est sûr.

Michel G. : Nous avons un mariage le 26 septembre dans un domaine privé qui loue des salles et des chambres proches de Rennes (zone rouge) je voudrai savoir quelles sont les règles légales au niveau du vin d’honneur, du repas (le vin d’honneur et repas c’est un prestataire extérieur) le bal ce sont les mariés avec DJ. Merci cordialement.

Marie : Mon fils prévoit de se marier le 7 novembre dans le Bas-Rhin et a loué une salle des fêtes pour recevoir environ 78 personnes, est-ce possible ?

19 septembre, Alain V. : Homme de 69 ans, quadruple pontage en 2010 avec suivi cardiologique régulier. Est-ce raisonnable de me rendre à un mariage de 140 personnes dans le département d’Indre-et-Loire 37 à la mi-octobre avec cocktail, repas, danse et brunch le lendemain ? Merci pour votre aide.

Laure : Bonjour je me marie le 3 octobre est-ce que les mariages sont toujours autorisés ? j’ai loué une salle à un particulier et j’ai 71 invités, est-ce que mon mariage pourra toujours avoir lieu ?

16 septembre, Nadège S. : Je ne comprends pas que certaines mairies comme celle de Mennecy dans l’Essonne n’encadre pas les soirées dansantes du samedi soir place de la mairie où le protocole sanitaire n’est pas du tout respecté. La place est blindée, les gens au coude à coude assis ou debout sur la piste de dance, ils se touchent … S’amuser oui mais en respectant la santé des autres. Pourquoi cette mairie a-t-elle des passe-droits ? c’est inquiétant et pas juste pour les autres.

15 septembre, Alain D. : Bonsoir, nous sommes invités à un mariage le samedi 10 octobre 2020 à Roncq au Chalet de la Pépinière, 400 personnes de prévues au vin d’honneur à 16h30 et soirée 240 personnes. Pensez-vous que ce mariage va être annulé ? ou si la famille le désire peut-il être maintenu ? Etant âgé de 73 ans, nous sommes un peu soucieux mon épouse et moi-même. Merci.

13 septembre, Nathalie G. : Je dois me rendre à une soirée le 19 septembre 2020, où il y aura une cinquantaine de personnes dans une salle nous sommes en zone rouge, la fête pourra-t-elle avoir lieu ?

11 septembre, Elise R. : Bonjour, mon mariage prévu dans 2 semaines suscite des questions de la part de mes invités concernant le cocktail / vin d’honneur avant le dîner assis. En effet les règles sanitaires en vigueur nous imposent le port du masque debout et une distance physique d’un mètre. En étant très franche, ces règles ne peuvent pas être respectées dès lors qu’on doit enlever nos masques pour manger ou boire tout en se parlant à un mètre de distance ! Sans parler des pièces cocktail qui ne devront pas être touchée par tout le monde ! J’avoue que je ne sais pas quoi leur répondre, c’est la raison pour laquelle je fais appel à vos lumières qui jusqu’à présent m’ont bien rendu service pour la préparation de mon mariage. À cela je vous en remercie infiniment !! Je vous remercie bien sincèrement d’avance de votre retour.

Lila : Bonjour, mes amis organisent un mariage de 200 personnes en octobre prochain et je ne sais même pas si cela est légal. Sachant que nous serons sur des tables de plus de 10 personnes, dans un espace restreint à 150 / 200 personnes maximum donc ce ne sera pas possible d’avoir 1m entre les invités. Est-ce autorisé ? Quel est la réglementation actuelle ? Merci.

Jennifer G. : Dite vous que vos invités vous pouvez les voir hors mariage et par conséquent vous transmettre le covid-19 dans d’autres circonstances. Moi c’est le 19 septembre, j’ai peur aussi mais je pense que l’on ne va pas s’arrêter de vivre non plus. On peut travailler, faire nos courses alors pourquoi se priver des belles choses… Après chacun son opinion.

Agnès L. : Bonjour, on organise une fête avec 26 adultes et 5 enfants. Je ne suis pas sûre que les personnes mettent un masque. S’il se trouve qu’une personne est contaminée, quelle est notre responsabilité ? Merci.

8 septembre, Martine S. : Bonjour, pour Taïsse en faisant simple : repas à table 10 maximum avec des personnes qui se connaissent et à chaque fois quand on se lève il faut remettre le masque. Pour les soirées dansantes c’est non, comme les boîtes de nuit et c’est sous la responsabilité de l’organisateur donc sans danser, et on se doute qu’une fois la soirée lancée les masques seront plus portés et les gens danseront. Pour ma part je pense qu’il faut être prudent et rester masqué pour ne pas attraper cette sale maladie.

7 septembre, Mj L. : En réponse à Taïsse pour le placement assis et le règles prévues c’est correct. Au cinéma et lors des spectacles nous sommes autorisés à enlever le masque une fois assis alors je pense que pour vous ça devrait être possible aussi mais au pire laissez-le et vous ne prendrez aucun risque. En revanche l’espace buvette est interdit ou à repenser, il faut un élément visuel pour que les personnes qui attendent à la buvette se tiennent à plus de 1m l’une de l’autre et préconiser la verrerie jetable. Utiliser aucun élément à manipulation croisée (un élément qui puisse être touché par plusieurs personnes). Le libre-service est interdit et tout doit être servis par une personne. Il existe un protocole restaurant / traiteur qui détaille tout ça.

Grégory G. : Bonjour, nous fêtons nos 10 ans de mariage dans une salle privée. Pouvons-nous prévoir une soirée dansante ? nous serons 60 / 70 personnes. Un protocole de distanciation sociale est-il en vigueur si oui lequel ? merci de votre retour.

Taïsse L. : Bonjour, membre d’une association j’organise un événement ouvert au public le 19 septembre. J’avais demandé réservation à une salle des fêtes de ma commune et la mairie m’avait demandé un protocole sanitaire pour envoyer à la préfecture. Et hier matin la préfecture a interdit que la mairie nous loue la salle. J’ai donc réservé dans un lieu non communal, il s’agit d’un espace privé. La personne nous louant les lieux nous a juste demandé un protocole sanitaire Covid fait par nous, organisateurs, pour que les personnes puissent être accueillies en sécurité, à savoir qu’il n’y a pas de piste dansante c’est juste un public assis sur des chaises avec aussi une buvette lors de l’entracte. Ce qui est prévu : gel à disposition, masque obligatoire, sens de circulation, chaises séparées d’1 mètre par groupes de 10 personnes (en gros par exemple une famille de 5 seront à coté puis espace d’1m50 pour un nouveau groupe etc.). Est ce qu’il y a autre chose que je dois ne pas oublier ? La buvette doit-elle se faire en extérieur ? Les personnes doivent-elles garder le masque durant tout le spectacle ou une fois assises est-ce que c’est faisable de l’enlever ? Merci de me guider.

Emmanuel G. : Bonjour, je voudrais savoir si je pouvais organiser des cours de danse dans un bar privatisé pour l’occasion. Ceci bien entendu en respectent le protocole de la FFD Fédération Française de Danse.

Christopher K. : Bonjour je me marie le 12 septembre 2020 à la Réunion et le mariage se déroule chez moi et j’ai 30 invités, est-ce que c’est faisable ?

4 septembre, Juliette B. : Bonjour je suis propriétaire d’une salle de réception. Peut-on accueillir des mariages ? Sous quelles conditions ? Faut-il une autorisation ? Les mariés et invités doivent-ils porter un masque ? Peuvent-ils faire des soirées dansantes ? Merci.

Gisèle P. : Pour un baptême avec repas de 20 personnes, combien de personnes par table et distanciation ?

1er septembre, Mya : Bonjour, je confirme ce qu’Ophélie B. a écrit, nous sommes un ERP privé, mais les règles sanitaires s’appliquent telles qu’elle les a mentionnés et nous sommes désolés pour nos mariés. La situation financière des salles de réceptions sont également les grands oubliés du gouvernement.

Nade : Bonsoir, je tiens un gîte et j’ai un mariage dans 15 jours. Ils sont 70 personnes et font venir un traiteur. J’ai une salle de 60 m², ai-je le droit ? Si oui quelles sont les règles à respecter ? J’habite dans la Loire, merci.

Jenny J. : Je me marie le 19 septembre et nous avons loué une salle privative, nous sommes une cinquantaine de personnes. Avons-nous le droit d’avoir une piste de danse et un DJ ?

Floriane F. : Bonjour, nous sommes à 15 jours du mariage, tout est prêt mais nous sommes passés en zone rouge… Nous attendons de voir les nouvelles restrictions annoncées. Pour l’instant la mairie m’a appelée hier : toujours 55 personne maximum, masque obligatoire sauf mariés et témoins. Et pour la salle pas de nouvelles… mais à la télé ils ont dit que si la salle peut accueillir 200 personnes par exemple il faut être pas plus de 100 pour pouvoir respecter les gestes barrières. Nous notre salle est de 200 personnes nous sommes 80 invité donc normalement ils ne devraient pas nous interdire la salle. Mais bon nous avons vraiment hâte d’être le 12 septembre pour être sûrs de pouvoir se marier…

Manon L. : Bonjour, je me marie le 26 septembre dans une salle des fêtes, j’ai lu votre màj concernant l’autorisation de la piste de danse sous réserve du port du masque et d’une distance d’1m. Où puis-je trouver le texte / décret complet à ce sujet ? Merci !

28 août, Elvira S. : Bonjour, notre réception est prévue ce 18 septembre dans une salle privée. Une information circule concernant la soirée dansante que serait interdite mais aucune précision dans les derniers communiqués officiels. Auriez-vous des précisions ? Que risquons nous si nous dansons avec distanciation et zone famille respectées ? Merci d’avance.

Sabrina N. : Bonjour est ce que cela s’applique aussi pour une soirée de 40 personnes le port du masque sur la piste de danse ???

Jean-Pierre G. : Bonjour, je suis cuisinier, mon directeur a accepté à partir de la mi-septembre des cocktails de 45, 65, 100 et jusqu’à 110 personnes, est-ce qu’il a le droit ? comment protéger le personnel ? cela m’inquiète !

27 août, Loïse L. : Mon mariage est prévu le 17 octobre 2020. Nous louons une salle des fêtes. Si nous ne respectons pas le port du masque sur la piste de danse ou les distanciations avec une chaise entre chaque invités, sommes-nous amendables si un contrôle de police devait avoir lieu ?

Thibaud C. : Bonjour à tous les futurs marié(e)s ! Je voulais témoigner. Nous avons passé un été un peu particulier, angoissant, à ne pas savoir quoi faire. Un été à scruter les chiffres, à harceler la préfecture, à voir les autres mariages se faire et au final voir que la plupart des mariage ne respectaient pas toutes les consignes. Ce qui nous a beaucoup énervé en voyant cela. Que faire ? Maintenir en respectant les consignes et en enlevant une partie du côté festif ? Maintenir en faisant comme la plupart des gens et en organisant un vin d’honneur en format cocktail sans masque ainsi qu’un bal ? Lundi nous avons décidé de reporter notre mariage, car on ne souhaitait pas mettre à la fois prendre le risque d’une contamination, et on ne voulait braver les consignes. L’angoisse de devoir batailler avec notre prestataire pour avoir une autre date ou nous faire rembourser. Ils n’avaient pas été très flexibles depuis quelques semaines, nous disant qu’il était impossible de reporter en 2021 car complets, ni que le remboursement serait possible. On a pris notre courage à deux mains, on l’a appelé et on a réussi à trouver un arrangement. Et depuis nous sommes soulagés. Soulagés d’avoir décidé de reporter pour que la fête soit une vraie fête l’année prochaine. Si vous hésitez, demandez-vous si les règles vous vont et, si ce n’est pas le cas, si vous vous sentez de ne pas les suivre. En tout cas, pour nous, le report a été une libération. Bon courage dans vos réflexion, et pour ceux qui maintiennent on vous tire notre chapeau d’êtres aussi forts !

Mathieu H. : Je voudrais faire un anniversaire le 12 septembre a un étang de pêche, je voulais savoir si je pouvais le faire, on sera 47 personnes.

26 août, Amel B. : Bonjour à tous, mariage prévu depuis très longtemps fin octobre 2020. On est perdus, mais comme tout le monde je crois… pour le moment le gérant de la salle qu’on a louée se veut rassurant en nous disant que les mariages ont repris depuis quelques semaines sans souci, et qu’il n’y avait pas de restriction particulière pour le moment concernant le nombre d’invités etc. dans notre département, mais malgré tout je n’ai pas la conscience tranquille… est-ce raisonnable de maintenir quand même ? faut-il distribuer des masques et passer les mains de tout le monde au gel à l’entrée de salle ? les invités vont-ils se vexer si nous sommes trop « autoritaires » ? ou au contraire vont-ils être choqués si on ne prend pas de mesures ? qui va s’occuper de ça et faire la surveillance ? si un drame lié au covid-19 (ce que je n’espère pas) survient à la suite de cet événement, la responsabilité des organisateurs (mariés) ou du gérant du lieu peuvent-elles être recherchées ? et mille autres questions… bref ce n’est plus du tout un plaisir d’organiser un mariage dans les conditions actuelles, on souhaite juste que ça passe et en finir, raison pour laquelle nous n’avons pas reporté pour le moment. De toute façon en deux mois il peut se passer encore d’innombrables scénarios d’ici là… si inévitable on reportera au dernier moment ou sinon on fera le strict minimum, mairie et petit comité à la maison mais on n’aura plus le cœur à réorganiser autre chose… bon courage à tous.

Mickael S. : Bonjour, mon mariage est prévu le 12 septembre, ma photographe exige une distance entre elle et les invités de 4 mètres pour les photos fixes et de 10 mètres pour les photos en mouvements. Ces distances font elles parties des recommandations gouvernementales dû au Covid-19 ?

25 août, Anne M. : Mariage est synonyme de fête ! Comment voulez-vous vous amuser dans de telles conditions sanitaires, distanciation, port du masque, méfiance de son voisin voir de soi-même ?!! Nous avons reporté à fin 2021 le mariage de notre fils, nous ne voudrions pas que cette fête se termine par des hospitalisations en réanimation voir devant un cercueil ! Nous avons d’ailleurs décliné une invitation pour un autre mariage de 140 personnes. Tout le monde sait très bien que les gestes barrières ne peuvent être suivis à la lettre dans de telles circonstances, l’alcool, l’euphorie n’aidant pas. Il faut arrêter de se voiler la face.

André P. : Association propriétaire d’une salle privée, suite à une demande de réunion pour un anniversaire de 50 personnes, puis-je donner l’accord ?

22 août, Damien R. : Bonjour je voulais savoir si les sonos pour mettre un fond de musique étaient autorisées pour un mariage. On loue une salle de 200 personnes, on sera que 50 maximum, bien sûr on ne danserai qu’avec son partenaire. Pour le repas les distances de 1m seraient respectées, gel et masque mit à disposition. Si on fait comme sa est-ce que l’on risque une amende de 135 euros par personne ? Merci cordialement.

20 août, Isabelle L. : Bonjour, puis-je organiser mon mariage prévu pour le 5 septembre 2020 dans un restaurant avec 43 personnes dont 3 enfants de moins de 10 ans ? Je souhaite avoir un animateur et pouvoir danser, ai-je le droit compte tenu des protocoles sanitaires liés au covid-19 ?

Ophélie B. : Bonjour, je relaie un message de notre fédération. « Information COVID-19 – Voici une précision utile à l’attention de tou.te.s les futur.e.s marié.e.s : une salle louée (quel que soit son statut) dans laquelle on fait intervenir des prestataires (comme un traiteur par exemple) est considérée comme un ERP (Etablissement Recevant du Public). Les consignes Covid indiquées dans le décret ministériel régissant la phase 3 du déconfinement s’appliquent donc de fait : distanciation sociale, mise à disposition de gel hydroalcoolique, table de 10 maximum, masque obligatoire (sauf à table), pas de self-service aux buffets, soirées dansantes interdites (sauf dérogation préfectorale locale qui autorisent parfois la danse en extérieur), affichage des consignes obligatoires … Ce n’est réjouissant pour personne mais c’est notre réalité, ces mesures sont non négociables et applicables jusqu’au 30 octobre 2020. En cas de contrôle, les responsabilités sont partagées entre la salle, les prestataires et les marié.e.s. Les amendes encourues par les professionnel.le.s sont x15 par rapport aux amendes des particuliers (4500 €) et il y a un risque de fermeture administrative. Les décharges de responsabilité n’ont pas de valeur juridique. Alors toutes les salles qui vous disent « Faites comme vous voulez, vous avez privatisé ! » sont soit ignorantes de la loi, soit elles ne vous disent pas la vérité car elles ne peuvent plus se permettre de reporter des mariages. Nous déployons toute notre énergie et mettons tout notre cœur à faire que la vie continue. Nous sommes à l’écoute de nos clients pour faire en sorte que la journée tienne ses promesses sans pour autant faire n’importe. C’est à la fois notre responsabilité professionnelle et notre devoir de citoyen.ne.s. »

Laura S. : Bonjour, je possède un restaurant qui peut les week-ends être privatisé pour anniversaire, mariage etc. Je souhaite organiser l’anniversaire de mon fils dans mon restaurant, est-ce que je dois appliquer les règles sanitaires du COVID-19 du restaurant, ou comme il s’agit de mon établissement je peux appliquer les mêmes règles que si j’étais chez moi ?

19 août, Stéphanie L. : Bonjour, je dois louer une salle pour un mariage. Il m’est proposé de signer une décharge pour que le propriétaire de cette salle voit sa responsabilité juridique dégagée en cas de non-respect du protocole sanitaire. Est-ce à dire qu’ en cas de problème c’est ma propre responsabilité qui sera engagée et non celle du propriétaire ? … quelle est la validité juridique d’une telle décharge, qu’engage-t-elle ? Merci pour votre réponse.

L’Enlumineur : Si on fait une bonne grosse fête chez soi en faisant intervenir un traiteur extérieur engagé via contrat et si un gentil voisin suggère à la police de faire un contrôle alors les consignes sanitaires s’appliquent en théorie comme dans un ERP.

Marie J. : Bonsoir. Je souhaite faire un vin d’honneur suite à une cérémonie au cimetière. Ce vin d’honneur se situera dans une salle privée avec 50 personnes. Merci

Juliane N.: Bonjour, bientôt mes filles feront leurs cérémonies religieuses. La réception se fera chez moi. Mes questions sont : combien de personnes ai-je le droit de recevoir ? en sachant que la fratrie est nombreuse. Combien de personnes dois-je mettre par table ? Merci d’avance de me répondre. Je suis très inquiète comme tout le monde !!! Bonne continuation à vous.

Céline N. : Bonjour, mariage le 3 octobre, on commence à se renseigner pour bloquer une autre date en 2021 au cas où car effectivement je ne veux pas d’un mariage sans pouvoir danser et je ne voudrais pas créer un cluster Covid19 ou bien rendre malade des personnes fragiles de mon entourage, ni même mon conjoint ou moi-même car nous sommes tout 2 dit « fragiles » avec nos pathologies respective ! Dur à gérer tout ça ! On croise quand même les doigts.

17 août, Adeline L. : Bonjour, suite à toutes les restrictions évoquées nous avons contacté notre traiteur / salle qui refuse d’entendre quoi que ce soit … Pour lui, c’est un domaine privé donc il ne se sent pas concerné. On a beau lui expliquer que public ou privé c’est la même chose, il se cache derrière « on a repris les mariages après le confinement et y’a pas eu de soucis pour la piste de danse, et les gens n’ont pas besoin de porter des masques sauf les prestataires ». Il n’en a absolument rien à faire des mesures sanitaires, refuse de reporter le mariage tant que ceux-ci ne sont pas à nouveau interdits et ne comprend pas qu’en plus de mettre la vie des personnes fragiles en danger on risque de se prendre une très grosse amendes si les autorités débarquent … On se sent complètement coincés et on ne sait pas quoi faire.

Xavi V. : J’ai organisé l’anniversaire de ma femme pour le 5 septembre 2020 dans une salle louée pour l’occasion à Marseille. Je souhaiterai savoir, cela pourra bien se passer ou est-ce qu’il y a un risque que je doive annuler ? quelles seront les règles à suivre pour être dans les normes ? merci

Marion D. : Autour d’une table de dix convives en espace clos il est impossible de respecter le mètre de distanciation, entre les 10 invités comment envisager d’ôter le masque pendant le repas ? même si toutes les tables sont séparées d’un mètre … Maintenant que tout le monde est convaincu du phénomène d’aérosolisation du covid ?

15 août, Pierre-Yves L. : Bonjour, je souhaite organiser en mai 2021 un événement privé (concerts) limité à 200 personnes sur une ERP, voire dans un lieu complètement privé. Quelles sont réellement les dispositions à mettre en place ? Merci pour votre réponse.

Brigitte L. : Bonjour, quelles sont les règles COVID-19 pour un mariage en septembre de plus de 200 convives ?

14 août, Jean L. : Bonjour, retransmission de notre cérémonie civile sur TV avec téléphone, demande au maire acceptée en commission. Essai la veille avec notre TV et des portables. Nos enfants mariage civil en juin, la cérémonie religieuse et fête ce sera pour juillet 2022.

Lucie D. : Bonjour, le jour J est le 19 septembre pour nous. On a un souci car 20 personnes sont admises dans la salle de la mairie en plus de nous 2 et témoins. On se demande si quelqu’un a déjà fait attendre le reste des invités dehors avec retransmission sur téléphone ou tablette, réunion sur zoom etc ? Si oui, sous quelle forme ? Par petits groupes avec mesures barrières ? Ou autre idée lumineuse pour les 35 autres personnes ? Merci beaucoup je suis un peu en stress 🧡 courage à tous

Julie B. : Alors moi perso on me demande un test covid avant de venir au mariage je ne viens pas, non pas par caprice, juste que les tests ne sont pas surs à 100%. Je peux faire le test, être négative mais l’attraper entre deux … Ici on a repoussé notre mariage. Bon courage

Madina P. : Mariage repoussé au 3 octobre 2020 je suis de Gironde pour le moment on préfère attendre début septembre et pas se prendre la tête pour les vacances qui arrive enfin. Si le Covid-19 est toujours d’actualité en octobre on prévois d’envoyer un message aux invités pour qu’ils pensent au masque car il ne faut pas se mentir c’est un budget, par contre je vais faire des petite fioles de gel par personnes. Pour le moment nous on a le droit à 25 personnes dans la mairie, masque obligatoire sauf pour les mariés. Bon courage à tous !

10 août, Cassandra B. : Bonsoir, pour notre plan de tables pas plus de 10 non plus mais ce sont des tables rondes donc sans Covid-19 ça aurait été pareil. Cependant nous pouvons ouvrir toute une partie de la salle grâce à des baies vitrées et nous y avons mis les personnes les plus âgées ou vulnérables. Après, gel et masques à disposition pour ceux qui veulent. Mais piste de danse maintenue et le service du cocktail se fera dans l’assemblée et non regroupés autour d’une table, en extérieur mais sans covid cela aurait été pareil. Les enfants (5) auront un coin à eux dehors avec toute une structure, des jeux, une baby-sitter, ils mangeront pendant le cocktail. Nous serons 88 en tous, mariage dans 13 jours le 22 août. Nous nous faisons tester 3 jours avant le mariage et pas mal d’invites en feront de même, mais nous n’avons rien imposé …

Lucie L. : Regroupement familiaux ou géographiques en second critère pour les groupes si possible évidemment (pas possible pour tout le monde). Pour nous le plus dur a été de ne pas mettre la clim lol mais je pense que tu as pensé à tout ! Ne pas oublier le gel surtout s’il y a des activités communes genre photobooth livre d’or etc.

Amandine G. : Bonsoir Asma, Nous on se marie le 19 septembre et on sera 46. On n’a juste pas mis plus de 10 personnes par tables et on a fait par tranches d’âges. Après on ne fait rien de spécial en restrictions et notre mariage sera le même que s’il n’y avait pas eu le covid, cependant pour ceux qui ont peur il y aura des masques et gel à leur disposition mais ça s’arrête là. Piste de danse et vin d’honneur sont maintenus.

9 août, Asma M. : Bonjour, comme beaucoup nous organisons notre mariage avec beaucoup d’angoisse sur l’incertitude de la situation. Notre mariage est prévu le 10 octobre. Je ne suis pas là pour débattre de notre choix de maintenir svp on a nos raisons. Je voudrais plutôt vos avis sur comment rendre la fête la plus prudente possible. Bien sûr on mettra à disposition des masques et du gel. Néanmoins je me demande si nous devrions prendre d’autres dispositions, la salle nous impose aucune règles pour l’instant mais ça n’empêche de vouloir limiter tout risques. Nous attendons septembre pour voir avec la mairie la limite de personnes admises dans la mairie, les autres seront invités à nous attendre sur le parvis. On se dit qu’on pourrait avoir quelqu’un dedans qui filme en live pour ceux qui ne pourraient pas entrer. Piste de danse : on se demande s’il faut la supprimer et ne faire qu’un repas sans soirée dansante après ou si on pourrait faire la partie dansante en extérieur éventuellement (mais en octobre) si la salle l’accepte. Qu’en pensez-vous ? Disposition de table : avez-vous adapté vos plans de table pour éloigner les gens à minima les différents groupes ? On fera un rappel au traiteur, DJ et photographe sur le port de masque obligatoire toute la soirée pour eux et demanderons à nos invités de le porter pour circuler dans la salle. Nous garderons les portes de la salle ouvertes pour garder un environnement le plus aéré possible. Voyez-vous d’autres aspects que lesquels nous devrions être vigilants ?

8 août, Yvette B. : Mon époux et moi-même devons assister fin août à une soirée pour un départ en retraite et à un anniversaire dans une salle des fêtes, cette soirée serait-elle sans danger ? et maintenue ? car on serait entre 60 et 80 personnes. Les mesures sanitaires seront-elles prises et y aurait-il un risque important d’être contaminé au Covid-19 ? en vous remerciant.

Apolline C. : Je suis horrifiée de lire dans quelles conditions sont censés se dérouler les mariages actuellement ! C’est impensable, inadmissible, nous sommes des humains et non des robots. Mon compagnon et moi comptions nous marier en 2022, mais nous préférons encore y renoncer plutôt que de vivre une telle horreur ! Un tel degré de soumission à des règles excessives est incompréhensible. Je suis pourtant fille de médecin généraliste, issue d’une famille de soignants mais je peux affirmer au nom de tout mon entourage que tout cela est insensé.

3 août, Magali G. : Bonsoir Paul, c’est bien complexe votre situation. Vous ne pouvez pas vous réunir chez vous si vous avez un grand terrain ? Ou alors faire la fête sur plusieurs jours avec différents groupes chaque jour, ou reporter la fête. Dans tous les cas je vous souhaite du courage, et un excellent mariage.

2 août, Paul M. : Bonjour, je viens ici en quête de suggestions. Ma conjointe et moi nous marions en septembre. En raison du Covid-19 et des restrictions qui ont cours au Québec il nous est pratiquement impossible de faire quoi que ce soit en terme de réception, les rassemblements sur un terrain résidentiel sont limités à 10 personnes et nous avons déjà six enfants. Les restaurants font une distanciation de deux mètres entre les tables et interdisent de se lever pour aller de table en table (nous avions réservé dans un joli restaurent qui nous a annulé la semaine dernière). Je me demandais donc si vous aviez des idées originales pour groupes intimes que nous pourrions faire après la cérémonie.

Sébastien D. : Bonjour, nous devons nous marier en septembre dans un domaine privatisé de type ERP. Le vin d’honneur est prévu à l’extérieur sur ce même domaine. La propriétaire indique que ça doit se faire assis. Est-il dans son droit ? Le port du masque, geste barrière et distanciation sociale seront mises en œuvre quoi qu’il en soit. Merci d’avance de vos réponses.

Monica N. : Bonjour, en réponse à Laura je pense qu’il n’est pas question pour qui que ce soit de mettre en danger ses proches… après tout le mariage résulte d’une décision bilatérale donc la décision de maintenir ou pas l’est tout autant. Ceux qui veulent et peuvent viennent au mariage et pour les autres on comprend, ainsi va la vie… et puis j’en appelle à la responsabilité et au bon sens de chacun et chacune. Nous avons tous un quotidien fait de rencontres potentiels avec le virus (les courses, le boulot, les soirées entre amis, les vacances etc.) à moins que vous ne viviez recluse quelque part, nous vivons ainsi maintenant. Chacun maintien ou reporte pour des raisons qui lui sont propres mais on ne doit pas juger. Nous maintenons le mariage et nous mettrons tout en œuvre pour garantir les mesures sanitaires nécessaires mais le risque zéro n’existe pas, pas plus ailleurs que dans nos futurs mariages, baptêmes, entreprises etc. se sont transformés en cluster preuve que le virus ne choisit pas où il s’invite… Et que devons-nous faire d’ici que le virus disparaisse ? arrêtons d’espérer et reportons tout, c’est une option mais pas la seule. Donc je vous souhaite un beau mariage l’année prochaine et je souhaite un beau mariage à ceux qui maintiennent en espérant que cela se passera comme imaginé ou du moins aussi bien que possible…

31 juillet, Laura T. : Bonjour, personnellement ma maman et nos grand parents sont à hauts risques donc je préfère les préserver et je ne vois pas un mariage sans nos parents et grands-parents… Après bien sûr qu’il est sûrement possible pour d’autres personnes de maintenir et de faire attention mais franchement rester à 1 mètre les uns des autres me paraît bien difficile, de plus par chez moi c’est soirée dansante interdite donc j’ai préféré décaler aussi pour cette raison. Je suis contente pour ceux qui maintiennent, qui peuvent se dire oui et à qui il n’arrive rien, juste quand je lis qu’il faut vivre avec le virus c’est vrai évidemment mais si on peut préserver nos proches qui passent des semaines hospitalisés depuis le début d’année 2020 c’est mieux, après tous les futurs mariés ne sont pas forcément entourés de proches à risques. Si mes proches étaient en pleine santé et si je n’avais pas autant de restrictions j’aurais certainement maintenu.

Dams : Un peu marre des donneurs de conseils sur c’est bien / ce n’est pas bien etc. Notre mariage prévu le 4 juillet décalé au 12 septembre se fera en domaine privé (vin d’honneur en extérieur, obligation de garder son verre) et en intérieur même restrictions que pour les restaurants mais danse autorisée sans contraintes car sinon autant pas se marier ou reporter… donc après oui il y aura un risque même si nous ferons les choses le mieux possible : éviter les jeux trop « serré », danser à distance raisonnable, etc. Après on n’est pas là pour faire la police et je ne garantis pas qu’à 3h du matin certains se rapprochent dangereusement sur la piste de danse lol On n’oblige personne à venir et personnellement ne me sentirais pas responsable en cas de soucis covid-19… On croise juste les doigts qu’il n’y ai pas de nouvelles restrictions sinon c’est mort !!

30 juillet, Arlette B. : Bonjour, peut-on pratiquer des danses à deux en extérieur sans masque ? merci

Delphine D. : Bonjour. Compte tenu de la conjoncture actuelle, du protocole Covid à respecter dans une salle polyvalente pour les mariés et les prestataires, nous avons décidé de reporter à fin 2021 notre mariage prévu en septembre 2020. Pour vivre sereinement une ambiance de mariage comme il se doit et éviter de stresser pour savoir si les gestes barrières, danser avec des masques, désigner un référent covid… soient bien respectés, le report a été une évidence. Les prestataires nous ont suivi sans aucun problème et sans frais. Lorsque la décision est prise, ce qui n’est pas facile en soi, le reste coule tout seul ! Les invités comprennent aisément. Quoique vous déciderez, vous le ferez en âme et conscience. Portez-vous bien !

Michelle B. : Dans un rassemblement pour un petit mariage doit-on mettre les couples face à face ou côte à côte ?

Sylvain N. : Libre aux gens de se marier s’ils le souhaitent, libre aux invités de venir. Personnellement on a maintenu en petit comité avec une vingtaine d’invités et j’en suis très heureux 🙂 en attendant la fête en 2021. Les risques de choper le virus sont partout : dans la rue, dans les magasins, à la pompe à essence etc. De plus les journalistes et le gouvernement n’ont aucune leçon à donner, ils ont quand même osé dire que les masques ne servaient à rien, ils laissent des étrangers venir sur le sol français sans contrôle du covid-19 et à partir de septembre les festivals et grands salons seront de nouveau autorisés. Le virus n’est pas près de partir. À chacun de prendre ses précautions : lavage de mains, masques etc. Sinon on est bon à rester H24 chez soi à psychoter.

Laurence C. : Bonjour, notre mariage est prévu le 19 septembre 2020 et notre thème de mariage est la danse ! Principalement la danse de couple. Celle-ci est autorisée par la fédération française de danse depuis fin juin, dans le respect des gestes barrières, avec 2m de distance entre chaque couple et port de masque non obligatoire, mais recommandé. Lavage des mains entre chaque danse en changeant de partenaire. Peux ton appliquer ces règles pendant notre mariage ? Pourra-t-on pratiquer la danse de couple ? Porte-t-on une responsabilité juridique en cas de cluster ? Merci pour votre réponse.

28 juillet, Martine Adam : Bonjour, est-ce que dans les lieux privés, domaines, châteaux les gestes barrières sont obligatoires ? ou interdiction de danser par exemple ? Est-ce que les salles des fêtes sont autorisées à la location en vue d’un mariage ? Cordialement.

22 juillet, Nathalie M. : Bonsoir, le mariage de notre fils doit se dérouler le premier week-end d’août. La mairie c’est ok nous serons 20 personnes. La cérémonie laïque se déroulera à l’extérieur ainsi que le vin d’honneur. Nous serons vigilants. Le repas organisé par un traiteur sera à l’intérieur d’une salle avec des tables de 10 personnes de la même famille. Néanmoins nous avons un DJ pour animer la soirée, la salle est très grande nous sommes 72 personnes. Les personnes pourront-elles s’amuser et danser avec masques et distance sociale ? Car vous imaginez bien que nous n’allons pas faire venir un DJ si les personnes doivent rester à leurs places. On voit plusieurs choses alors avons-nous le droit ou non ?

Elodie H. : Bonjour. Que risque-t-on comme sanction si on fait une soirée dansante ? Prix de l’amende ? Et jusqu’à quand les soirées dansantes sont interdites ?

Christine S. : Bonjour, je me marie le 8 août avec 33 à 37 convives, je le fais chez moi j’aimerai savoir comment les protéger du Covid en passant une bonne soirée.

21 juillet, Jean B : Bonjour, nous souhaitons faire notre mariage le 10 octobre 2020 à notre domicile avec 40 personnes sous une tente de location, cela est soumis à quelles règles sanitaire et pénales ? Merci.

Jordan R. : Perso reporté. Au-delà du risque sanitaire pour la famille, il y avait trop d’incertitude sur la possibilité de maintien ou non. On a eu l’occasion de reporter à 2021 on n’a pas hésité et depuis on est bien plus serein. Aucune raison que ce soit comme en 2020 où tout le monde a été pris de court, une exception qu’on n’est pas près de revoir, trop d’impact économique et social. Cette année je suis d’avis que la situation est encore trop fragile et risquée. Ça a motivé notre décision. On ne se voyait pas modifier notre mariage ou subir les problématique Covid (masque, gel, distanciation) et surtout l’incertitude et le stress éventuel. D’autant qu’un report de mariage ce n’est pas la pire chose au monde, ça n’en sera que mieux en 2021. Mais c’est que notre avis ! Bon courage à tous 🙂

Claude S. : Ce ne serait pas une mauvaise idée de faire les mariages ou des bar-mitsvah sous forme de bal masqué comme ça si chacun porte un masque bah on ne verra pas celui de dessous et ça te donnera une certaine originalité.

20 juillet, Delphine S : Bonjour, je fête mon anniversaire avec 60 personnes dans une salle le 15 août. S’il fait beau on sera peut-être sous chapiteau mais c’est moins sûr. Est-ce qu’on a le droit de danser ? Si j’ai bien compris oui mais en s’espaçant de 1 mètre et avec le masque en intérieur, est-ce bien cela ? Quelles sont les règles si c’est sous un chapiteau en extérieur ? Merci.

Michelle B. : Bonjour, depuis deux ans nous avons prévu nos noces d’or en Bretagne, nous ne sommes pas très nombreux, une soixantaine dans une grande salle, le port du masque restant obligatoire pour le repas, pouvons-nous imaginer faire des table rondes ou 2 tables rectangulaires accolées ? qu’en pensez-vous ?

17 juillet, Jade L. : J’ai fait une demande de réservation de salle des fêtes pour le 31 juillet 2020 pour une célébration de PACS. La mairie ne nous a toujours pas répondu car ils attendent les nouvelles restrictions. Nous avons 40 invités, est-ce autorisé ou doit-on annuler la réservation ? Sachant que c’est à 15 jours de la fête.

Léa B. : Bonjour, je me marie fin septembre, combien de personnes pourrons être témoins de mon union ? Le masque sera probablement obligatoire, pourra-t-on l’enlever pour les photos et vidéos ?

Virginie P. : Bonjour, mon mariage est prévu pour le 25 juillet, je souhaiterais avoir des témoignages ou des avis : quel nombre de personnes pouvons-nous mettre à la table d’honneur ? Dans l’idéal je souhaitais mettre 16 personnes, pensez-vous que ce soit faisable ? y a-t-il un protocole dans ce sens depuis les dernières annonces ? Merci.

Philippe M. : Bonjour. Je suis DJ et les mariés veulent absolument que je leur face la musique et l’animation de leur mariage le 25 juillet pendant la période du covid-19. Donc j’aimerai savoir, comment m’organiser pour pouvoir faire danser les invitées sans risque ? Cordialement.

14 juillet, Éric S. : En tant que traiteur, nous réalisons nos prestations dans des salles des fêtes pour mariages surtout et anniversaires. Le vin d’honneur est-il autorisé ? Comment doit-il se réaliser à la vue du protocole sanitaire ? extérieur ou intérieur ? Comment doit se dérouler le repas ? port du masque dans les mêmes conditions qu’au restaurant ? Danser est-il interdit mais uniquement en présence du traiteur ? ou même après le service (traiteur parti) ? Qui est garant dans ce cas-là si le traiteur est parti ? les mariés ? la mairie loueur de la salle ? Chaque mairie peut-elle imposer un protocole différent pour ses salles ? Merci pour votre aide.

10 juillet, Isabelle M. : Mariage de mon fils le 4 juillet nous étions 100 personnes au repas et le maire a autorisé 50 personnes dans la salle, certes elle était grande, une crainte néanmoins on a évité les embrassades au vin d’honneur et on ne s’est pas collés en dansant mais tout s’est bien passé les contraintes sont moins strictes dans les domaines privés.

Jennifer D. : Ici on se marie le 18 juillet. Après plusieurs mails envoyés à la mairie, le maire nous propose la cérémonie dans la salle des fêtes et on pourra faire entre 30 personnes sachant qu’à cette heure-là on devrait être 31 c’est parfait ! Nous avions annulé tous nos prestataires et salle et nous faisons la fête à la maison dans le jardin, nous avons dû réduire le nombres de convives par rapport au début.

Céline U. : Moi c’est le 22 août et le maire m’a dit pas de restriction en nombre mais c’est par rapport au nombre de places possibles par mètre de distance. Et pour ma salle on signe juste une décharge de responsabilité.

7 juillet, Nabil B. : Bonjour Bruno, la première chose c’est de se renseigner auprès de l’endroit où le mariage à lieu pour savoir si c’est un ERP ou pas, si vous avez un doute vous pouvez obtenir l’information auprès des pompiers en charge de la ville du lieu. Avec ces informations je vous conseille fortement de contacter la préfecture du département pour connaitre les modalités de l’organisation d’un mariage dans un lieu ERP ou privé. De mon côté voici ce que la préfecture du Rhône m’a répondu le 1er juillet dernier :

prefet 69Préfecture du Rhône, département 69, Lyon le 1er juillet : « Bonjour. Nous tenons à vous informer que les règles sanitaires qui s’appliquent aujourd’hui sont les suivantes : si l’ERP (Établissement Recevant du Public) est classé en type L (salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple), conformément à l’article 45 du décret 2020-663 du 31 mai 2020, il convient de respecter les mesures suivantes :
– 1 place assise par personne,
– 1 place vide entre chaque personne assise ou entre groupe de personnes de moins de dix personnes venues ensemble,
– l’accès aux espaces permettant le regroupement de plusieurs personnes (buvette, vestiaire) est interdit sauf si le lieu est aménagé à cet effet pour permettre la distanciation sociale de 1 m entre chaque individu,
– bal ou activité dansante interdits,
– port du masque obligatoire quand les mesures de distanciation ne peuvent être
respectées,
– buffet autorisé avec port du masque.
La distanciation sociale de 1m entre chaque individu est maintenue et permet de
voir la jauge maximale de personnes autorisées. Sachez que si le lieu est privé, mais qu’un service de location de barnum ou de traiteur par exemple est mis en place le jour du mariage, ces règles s’appliqueront. Toutefois, si l’événement se passe dans un lieu privé, sans location, ni traiteur, mis à disposition à titre gratuit, par un membre de la famille par exemple, seules les mesures barrières s’appliqueront, à savoir une distance d’un mètre entre chaque personne et le port du masque recommandé. Le responsable du respect des mesures barrières est l’organisateur de l’événement, en l’occurrence le locataire de la salle. Néanmoins la responsabilité du propriétaire du lieu loué peut être engagé si celui-ci n’a pas informé le locataire des règles à mettre en place ni mis de son côté en place les règles sanitaires inhérents à son activité vis-à-vis de ses employés et clients. La situation sera réévaluée lors d’une nouvelle phase du déconfinement. Nous vous remercions de votre compréhension. Très cordialement. »

6 juillet, Bruno C. : Bonjour, mon fils se marie samedi 11 juillet. Ils n’ont pas voulu reporter la cérémonie. Ils ont loué les services d’un domaine privé (ancienne ferme reconvertie en salle de réception, séminaires…) il s’agit bien d’un établissement ERP ? 150 personnes sont prévues au repas. Ma question est la suivante : les masques sont-ils obligatoires ? sont-ils autorisés à prendre les services d’un DJ ? Je suis très inquiet à l’idée de savoir que les gestes barrières ne seront pas appliqués ou très vite oubliés avec l’ambiance de la fête. Qui est responsable juridiquement en cas de nouveau cluster ? Merci de bien vouloir m’éclairer. Cordialement.

4 juillet, Christophe D. : Bonjour, Peut-on intervenir chez un particulier pour une réception de mariage avec 50 convives ? la salle en question ne fait que 80 m², le port du masque est-il obligatoire pour les invités ?

Nabil B. : Bonjour Mya, en effet les propriétaires n’ont pas d’obligation de faire respecter les consignes de sécurité aux mariés et aux invités, mais par contre les propriétaires des salles ont l’obligation de communiquer sur les règles de sécurité que les locataires doivent mettre en place, dixit la préfecture : agencement, nombre de personnes, organisation, piste de danse ou pas piste de danse, une omission (volontaire ou non …) pourrait nous être ensuite reprochée par les mariés.

Mya : Bonjour Émilie, les propriétaires de salles n’ont en aucun cas l’obligation de faire respecter les consignes de sécurité quand ce sont les mariés les organisateurs, dixit la préfecture, c’est aux mariés de prendre leurs précautions auprès de leurs invités. En tant que propriétaire de salle de réception : gel hydroalcoolique, au pire des masques, désinfection des lieux… mais c’est tout. De plus le marquage au sol sur un parquet est difficilement faisable, sauf avec du scotch de peintre, mais qui le respectera ? …

2 juillet, Émilie B. : De notre côté en tant que traiteur nous avons repris le protocole sanitaire Covid-19 communiqué par l’UMIH, nous avons fait un tableau avec chacun des points et la solution que nous proposions. Nous avons clairement dit aux mariés que nous serons intransigeants sur ces points et que notre priorité était de protéger nos salariés et la nourriture. Il y a des mariés qui sont totalement en accord et se démènent pour faire un plan de circulation et des marquages au sol devant les buffets et d’autres qui sont complètement laxistes en me disant que c’est un moment de joie et qu’ils n’ont pas que ça à faire de surveiller et faire respecter le protocole. C’est compliqué. Nos salariés devront signer un document comme quoi ils ont pris connaissance du protocole et s’engagent à le respecter donc nous leur mettrons tout en place pour qu’ils le respectent. Un avocat nous a dit que la décharge de responsabilité sera à l’appréciation de chaque juge et qu’elle devrait être signée par l’ensemble des convives si vous ne souhaitez pas que l’un d’eux se retourne contre nous et pas uniquement les mariés. Si les invités de leur côté ne le respectent pas et qu’un salarié choppe le Covid, il pourra se retourner contre nous car toutes les mesures n’auront pas été respectées. C’est compliqué car nous ne sommes pas flic, nous faisons le maximum pour suivre les mariés qui souhaitent maintenir coûte que coûte mais il y a aussi de sacrés risques pour l’entreprise si un salarié est contaminé.
Le gros problème est qu’à la base ce sont aux propriétaires de lieu de faire respecter le marquage au sol et sens de circulation et qu’ils se dédouanent en grande partie de leur responsabilités… Bon courage.

1er juillet, Valentin P. : Bonjour, pour un mariage le 12 septembre avec 190 invités au repas et 350 au vin d’honneur et soirée dansante. Quelles sont les restrictions ? Port du masque ? Table de moins de 10 personnes ? Merci d’avance.

30 juin, Martine S. : Bonjour, j’ai envoyé un email à la préfecture de Rennes car personne ne peut nous dire les conditions pour recevoir les mariages, certains parlent d’une chaise sur deux ou pas de soirée dansante donc je leur ai demandé le décret, voici leur réponse :

prefetPréfecture d’Ille-et-Vilaine et région Bretagne, département 35, Rennes le 30 juin : « Voici les consignes relatives aux mariages, ces dispositions pourront être modifiées lors de la prochaine phase de déconfinement prévue le 10 juillet. À ce jour les festivités peuvent avoir lieu sous réserve de respecter les consignes ci-dessous. Les activités dansantes ne sont pas autorisées. Pour le mois de septembre il est encore trop tôt pour prévoir les conditions. S’agissant du cas particulier des salles des fêtes et salles polyvalentes (salles à usage multiple ERP de type L) elles sont fermées en zone orange. En zone verte elles peuvent ouvrir si elles sont aménagées sous la responsabilité d’un organisateur identifié et ne sont pas soumises à la jauge des 10 personnes maximum. Le port du masque y est obligatoire, y compris en cas d’organisation de repas. Les personnes qui participent à des réceptions dans des salles des fêtes ou salles polyvalentes doivent avoir une place assise. Cela exclut l’organisation d’activités dansantes pendant les festivités de mariages. Une distance maximale d’un siège vacant entre sièges occupés par chaque personne. L’accès aux espaces permettant de regroupement est interdit (espace buvette, vestiaire etc.) sauf s’ils sont aménagés pour respecter les règles de distanciation sociale. Le responsable du bon respect des gestes barrières et de la distanciation sociale est l’organisateur de l’événement, souvent locataire de la salle. Le propriétaire de la salle doit quant à lui s’assurer que toutes les conditions sanitaires sont réunies pour le déroulement d’événements (nettoyage, organisation des entrées et sorties, etc.). Les organisateurs de rassemblements dans l’ensemble de ces ERP devront définir en amont le volume maximal de personnes pouvant être admises dans l’établissement, au-delà duquel les mesures de distanciation physique (1 mètre entre 2 personnes) ne seraient plus applicables, et ne pouvant en aucun cas dépasser les 5000 personnes. Il sera nécessaire d’aménager l’intérieur de l’enceinte pour garantir la distanciation physique (limiter les possibilités de regroupements de personnes debout). Dans des lieux privés l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes n’est pas applicable aux rassemblements organisés dans des locaux d’habitation (décision du Conseil constitutionnel n°2020-800 DC du 11 mai 2020). Une réception de mariage organisée dans un domicile familial n’est pas soumise à la jauge de dix personnes, ni au respect des mesures applicables aux ERP de type L (places assises, port du masque, etc.). S’agissant des lieux privés loués pour l’organisation de festivités qui ne seraient pas classés dans une catégorie d’ERP, l’interdiction de rassemblements de plus de dix personnes n’est pas applicable, car il ne s’agit pas de lieux ouverts au public. Les réceptions de mariage y sont donc possibles, dans le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale. .Préfecture département 35 d’Ille-et-Vilaine et de la Région Bretagne, Cabinet du SIDPC / Service Interministériel de Défense et de Protection Civile. »

HB : Bonjour, j’ai un hôtel avec une salle de réception de 200 m². J’ai une demande de mariage pour le 25 juillet 2020 avec 100 personnes et toutes mes chambres sont louées pour cet événement. J’aurais plusieurs questions : tout d’abord est-ce autorisé ? Si oui, est-ce que je suis responsable en cas de cluster déclaré suite à cet événement ? Si non, est-ce que si nous laissons les mariés en libre gestion nous sommes quand même responsables ? Merci d’avance de votre réponse.

Valentin P. : Bonjour, mariage le 12 septembre 2020 avec 190 invités au repas et 350 au vin d’honneur et soirée. Quelles restrictions ? Port du masque ? Table de moins de 10 personnes ? Merci d’avance.

Franck V. : Bonjour je suis autoentrepreneur cuisinier et je travaille beaucoup avec les traiteurs. Justement un traiteur vient de me propose un contrat pour le 13 juillet 2020 en intérieur avec 180 personne, en a-t-il le droit ? connaissant ce traiteur il se fou des règles d’hygiène.

28 juin, Michèle O. : Bonjour, en face de chez moi il y a une restaurant avec location de salle pour réception. J’aurais aimé savoir les mesures qu’ils doivent respecter car hier une fête avec au minimum 20 personnes, je n’ai vu aucun masque, embrassades à tour de bras et distanciation inexistante, ils ont laissé les portes ouvertes jusqu’à 22h30 donc les voisins et nous-mêmes nous avons dû supporter la musique. Puis-je demander un contrôle pour voir s’il applique bien la réglementation pendant le COVID-19 car je ne pense pas qu’il y a respect des règles sanitaires. Les discothèques étant encore fermées, a-t-il le droit d’ouvrir la salle de réception qui n’est pas si grande que cela et le nombre de personnes qui peut accueillir s’il peut ouvrir ? Merci de tous ses renseignements, j’ai 65 ans et donc fait très attention à toutes les mesures barrières et je ne voudrais pas qu’un cluster Coronavirus soit découvert dans mon quartier.

Dany C. : Bonjour, je suis invité pour un mariage dans une salle des fêtes fin juillet avec 50 personnes environ. Est-ce légalement autorisé ? Quelles sont les précautions à prendre durant le repas ? Faut-il un masque ? Quelles sont les distances à respecter ? Pourra-t-il y avoir une soirée dansante ? Merci d’avance pour votre réponse. Cordialement.

Jacques S. : Je suis invité à une réception de mariage le 1 août 2020 à plus de 100 personnes, est-ce que la soirée en intérieur va être autorisée ? Merci.

Jaak A. : On voudrait se marier le 19 septembre, une petite fête dans un restaurant est prévue avec 25 personnes, est-ce qu’on a le droit ?

26 juin, Bruno V. : Le mercredi 8 juillet nous sommes invités pour un repas, nous sommes 73 personnes, le traiteur a dit qu’il avait l’accord du sous-préfet pour l’organisation, la salle n’est pas grande. En tant qu’invité je voudrais connaitre le protocole mis en place pour l’organisation de cette journée et savoir si je dois y participer. Merci.

Galina B. : Bonjour, j’aurais voulu savoir si les salles de fêtes sont autorisées et avec quelles conditions ? Affichages obligatoires, closes dans les contrats ?

23 juin, Dominique M. : Les mariages sont impossibles en respectant le contrat et la distanciation : le cocktail debout, le dîner assis si on se lève pour une animation, la soirée dansante sont impossibles à faire respecter … La responsabilité des ERP est engagée et mènera vers des procès inévitables en cas de cluster Covid19. Le report a 2021 pose le problème de l’acompte : s’il est reporté c’est une année blanche en 2020 et une année à -30% en 2021 soit au total deux années sinistrées à 50% ! Qui peut tenir sans la prise en charge des pertes d’exploitation ? 200 000 mariages chaque année et des dizaines de milliers d’entreprises et de prestataires, on ne peut pas éviter le sujet.

Vanessa C. : Bonjour, nous nous marions le 8 août dans un domaine privé. Nous voudrions savoir si aujourd’hui il est obligatoire de danser avec le port du masque ? Celui-ci est organisé par un DJ. Cordialement

Mathieu F. : Bonjour nous avons prévu de nous marier le 25 juillet dans un domaine classé ERP est-ce autorisé ?

22 juin, Franky R. : Bonjour, nous sommes traiteur événementiel. Je voudrais connaître les risques que j’encours en tant que professionnel si je me rends sur un mariage avec vin d’honneur debout et cocktail d’apéritif debout, repas à table 100 à 150 personnes (sans distanciation), le DJ qui accepte de faire la piste de danse et le moment des gâteaux, toujours sans distanciation. Il faut savoir que dans les salles privé les loueurs se déchargent complètement. Voilà la situation actuelle, puis-je travailler malgré tout ? s’il y a un cas de Covid-19 ou un cluster est-ce qu’on peut se retourner contre moi ? Qu’est-ce que je risque en tant que professionnel et ai-je vraiment le droit au vu du protocole sanitaire de faire des mariages ? Merci pour toutes les informations que vous pouvez transmettre aux professionnels de l’événementiel.

Marylène C. : Je marie mon fils le 12 septembre dans une salle privée, faut-il mettre un masque et respecter la distance entre chaque personne ? Merci

19 juin, Jessica C. : Je suis propriétaire d’une salle de réception et je voudrais savoir si je peux réouvrir mon établissement ? La capacité de ma salle fait 150 personnes, combien d’invité maximum puis-je accepter ? Et où je peux trouver les affichages des gestes barrière pour les convives de la réception ? Je n’ai plus de trésorerie, pas d’aide et des clients qui annulent les uns après les autres. Je ne peux pas rembourser les arrhes de 200 euros et du coup je subie le harcèlement de 2 clients …

Alexandra D. : Bonjour, mariage reporté au samedi 18 juillet (annulation du 4 avril). Une personne de la mairie m’a dit que je ne peux pas faire de bal et que c’est interdit pour le moment. Que je peux uniquement me marier avec le respect des règles barrières et ou divisant le nombre d’invités. Notre président n’a pas été clair du tout, avez-vous des réponses à m’apporter ? Merci par avance

16 juin, Sandrine B. : Bonjour, mon amie se marie de 18 juillet, si je comprends bien on ne devra pas être plus de 10 dans la mairie ? Comment ça se passe à la sortie de la mairie, et dans une salle communale ? Elle peut aussi changer pour une salle privée, faudra-t-il aussi respecter 1 mètre entre chaque personne ? sachant que c’est un mariage avec 200 personnes. Je vous remercie de votre retour.

Géraldine A. : Bonjour, quelle sont les mesures de sécurité à prendre pour une animation enfants lors d’un mariage en 2020 ? Le nombre d’enfants par animateur change-t-il ? concernant les jeux d’animation faut-il les désinfecter dès lors qu’un enfant le touche ? comment gérer sécurité de l’enfant et désinfection du matériel ?

Julie B. : Je me marie le 29 août 2020 dans un lieu que nous avons privatisé, nous serons 90 personnes. Est-il possible de célébrer ce mariage ? Ce seront des tables rondes de 8 personnes espacées d’1 mètre entre chaque table. Est-ce qu’on pourra danser également ? Merci d’avance pour vos réponses

15 juin, Christelle M. : Bonjour, suite aux annonces d’Emmanuel Macron mais également du Conseil d’Etat, si je ne dis pas de bêtises, nous pouvons donc nous rassembler à plus de 10 personnes dans les lieux publics. En revanche, est-ce permis de mettre une piste de danse si la salle le permet ? car la capacité de la salle de 250 personnes pour 50 personnes à table et possibilité de mettre une grande piste de danse ! Mon mariage est prévu samedi 🙂 et j’ai toujours cette question en suspens … merci de votre aide à ce sujet.

2 juin, Martine loueur de salle : Bonjour, le décret est sorti depuis le 1er juin autorisant les ERP de type L (salles polyvalentes) à réouvrir mais en imposant le port du masque à tous. Très peu de mariés vont souhaiter se marier dans ces conditions. Cela sera le cas pour les clients de l’été mais aussi de septembre octobre si ces mesures sont maintenues après le 22 juin et la 3eme phase de déconfinement. Savez-vous quelle sera la 3eme étape du déconfinement si le Coronavirus continue de régresser ? 2eme question : que veux dire distanciation sociale ?

Audrey B. : Bonjour, je me marie le 25 juillet 2020 dans un restaurant qui est entièrement privatisé pour l’occasion. Le port du masque sera-t-il obligatoire ? Nous attendons environ 130 invités (adultes + enfants). Vin d’honneur prévu à l’extérieur et ensuite au repas nous serons 85 à l’intérieur. Merci, belle journée.

Olivier H. : Bonjour, pourriez-vous me dire comment réaliser les distanciations physiques lors d’un mariage dans une salle de réception ? Cordialement

29 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Claudine, en se basant sur les annonces du 28 mai (et dans l’attente du décret officiel) je dirai oui, mais sous conditions : la principale sera celle de garantir le respect des gestes barrières par les clients, invités et prestataires intervenants (traiteur, décorateur, DJ, photographe etc.) et donc en amont à préparer le lieu en location (salle fermée ou en extérieur) avec les aménagements nécessaires (disposition des tables, séparateur en Plexiglas …). Concernant le nombre de personnes maximum que vous pouvez accueillir (par rapport à la capacité maximale de votre salle) ce serait donc à vous de le fixer selon ces critères (et d’autres qui seront précisés dans le prochain décret). Voici un document PDF à télécharger édité par l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) qui détaille les protocoles Covid-19 dans un guide sanitaire pour les professionnels CHRD (Hôtel, restaurant, traiteur, café, établissement de nuit, bowling, loisirs indoor et thalasso) en partie applicable pour une location de salle, lieu de réception et tout établissement recevant du public / ERP : doc PDF Guide Sanitaire Covid-19 UMIH

Claudine L. : Bonjour, J’ai une salle de réception privée et si je comprends bien je peux donc à partir du 2 juin autoriser les personnes à faire leur fêtes de mariage sans limitation de nombre ? 200 personnes maxi dans ma salle mais le plus souvent 150 personnes.

27 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Bruno, le nouveau décret officiel sera disponible avant le 2 juin et précisera en détail les protocoles sanitaires Covid-19 et mesures d’hygiène applicables par chaque prestataire et intervenant tel que vous pour votre service traiteur et le travail de vos serveurs et équipes en cuisine. Ce décret définira également les interdictions et autorisations concernant (entre autres) les lieux de réceptions de type ERP / Établissement Recevant du Public, ainsi que les protocoles sanitaires à mettre en place pour garantir le respect de la distanciation sociale et des gestes barrières par la clientèle et chaque personne présente.

Bruno, Traiteur : Bonjour, Suite à l’intervention du premier ministre hier, avons-nous le droit de faire nos mariages sur les différents lieux de réceptions ? et quelles sont les règles précises afin d’être en conformité avec la législation du moment et si oui à partir de quand puis-je exercer ? merci

Floriane C. : Bonjour, pour nous mairie le 27 Juin et fête le 4 Juillet, nous reprenons espoir par rapport aux dernières annonces : réouverture du Puy du Fou et du zoo de Beauval, maintien en partie de la fête de la musique à Paris… Pour notre réception nous prévoyons du gel hydroalcoolique mais pour les masques je ne pense pas en mettre à disposition ou obliger d’en porter, sauf si nos invités le veulent bien entendu. Selon moi pour les événements privés ils ne pourront pas imposer les gestes barrières impossibles à vérifier, il en va de la responsabilité de chacun, la limitation à 10 personnes actuellement est valable pour les rassemblements dans des lieux publics et il n’y a aucune interdiction pour les lieux privés reste à savoir si la location de salle sera autorisée. On y croit !

24 mai, Sabrina C. : Bonjour nous on a reporté notre mariage du 13 juin au 5 juin 2021. Ma famille a été rassurée tous de même car on ne se voyait pas avoir les conversations autour du Covid-19, des masques et la distanciation physique entre tout le monde. Et avec la limitation des déplacement à 100 km c’était compliqué car j’ai de la famille qui est à 300 km et dans le Sud de la France.

Aurélie T. : Mariage prévu le 4 juillet, nous avons maintenu la mairie mais uniquement avec nos enfants et témoins. Pour la fête nous avons repoussé à l’année prochaine, ne pas pouvoir être serrés dans les bras par nos proches est impossible. Le coronavirus est encore bien présent et le sera encore trop dans les esprits de tout le monde pour avoir un mariage serein en juillet prochain.

Ophélie B. : Bonjour, mariage le 11 juillet et nous n’avons pas reporté, on est 40 et les invités sont plutôt impatient de faire enfin la fête nous nous voyons tous très souvent. Après à regarder les infos beaucoup de choses ouvrent en juin même les parcs comme le Puy du Fou etc. donc on maintien la date, nous faisons la réception dans notre jardin sous un barnum, personne n’a prévu de mettre un masque sauf si à la mairie il le faut. Pareil s’il faut limiter les personnes à la mairie tout le monde est OK. Après nous n’avons pas vraiment de mélange de nos deux familles…

Caroline W. : Nous devions nous marier le 9 mai et reporté à avril 2021. Nous avons pris la décision très vite fin mars (avant que le maire nous contacte, car foyer épidémique dans mon village dont personne n’a jamais parlé, le maire, l’adjoint et une dizaine d’autres sont décédées et on suppose qu’ils ont été contaminés à une fête peu avant le confinement…) et avons informé les invités dès que la date était fixée avec les prestataires. Sincèrement si vous faites une fête, les règles de distanciation vont empêcher les convives de danser en couple, ou leur faire prendre des risques. Si c’est vraiment votre souhait de vous marier malgré tout alors j’espère que vous arriverez à les convaincre.

Juliette L. : Mariage prévue le 6 juin 2020 reporté au 5 juin 2021. Le domaine nous a dit qu’il annulait tout jusqu’en août. Donc on a préféré reporter gratuitement avec le même domaine. Et 2 jours après la Mairie nous conseillait également de reporter. Me marier dans les conditions de distance sociale et masques, même pas la peine d’y penser. Ça ne sera pas la même ambiance de mariage, je préfère reporter et puis ça me donne l’occasion de réfléchir à la déco.

22 mai, Kim R. : Nous on a reporté à l’année prochaine, je ne peux pas me marier dans ces conditions, ne pas pouvoir enlacer mes proches, danser avec eux à plus d’1 mètre… c’est une fois dans notre vie, ça ne peut pas se passer comme ça. Et mettre mes proches en danger est inconcevable, surtout qu’il y’a des personnes âgées. 1 an ça passe très vite 🙂

Sandrine V. : Manger à 1 mètre les uns des autres et ne pas pouvoir danser avec nos proches s’avère pour moi un non-sens. Dans ce cas il vaut mieux qu’on nous dise carrément que tous les mariages sont reportés jusqu’à nouvel ordre. Un rassemblement avec des proches n’est pas le même contexte qu’une regroupement dans une manifestation avec des inconnus alors pourquoi devoir porter un masque ou des visières ? Soit on peut se marier soit on ne peut pas, mais pas en imposant les gestes barrières car dans ce cas ce n’est plus un mariage à mon sens.

Amandine N. : Bonjour. Pour nous préparation en cours des cadeaux pour nos témoins, en attendant le 2 juin pour savoir si nous pourrons bel et bien nous marier le 27 juin civilement à la mairie avec nos témoins. Nous avons choisi de leur préparer un masque personnalisé et un stylo à chacun pour la signature lors de la cérémonie, histoire de se souvenir de ce mariage hors du commun.

19 mai, Stéphane R. : Je suis photographe et je pense que malgré les autorisations les futurs mariés ont peur de la façon dont ça pourrait se dérouler. Un événement comme un mariage doit être joyeux ! Comment envisager une telle fête avec des masques, des gants, en restant à distance ? et surtout la peur de contaminer un autre invité, si tu en contamines 1, tu peux en contaminer 10 ! Pour ma part c’est surtout cette angoisse-là, et il va falloir du temps pour qu’elle parte ! 2021 sera la très belle année à ne pas louper ! Courage à tous.

Valérie D. : Bonjour, sur la question du choix des invités pour la réception nuptiale avec le coronavirus, qui intégrer dans la liste des personnes à risque pour un mariage ? on a tort de penser que ce sont uniquement les personnes âgées, le profil type des malades en réanimation sont souvent des personnes en surpoids, diabétiques ou hypertendus, avec une moyenne d’âge de 50 ans, d’où la difficulté de dire à quelqu’un « tu es un peu gros, je te mets à la table des personnes à risque » … Mais au-delà de tout ça se pose aussi la question aux prestataires : est-ce que vous, si vous deviez vous marier cet été 2020, vous auriez envie d’un mariage dans ces conditions ? Bien sûr nous devrons apprendre à vivre avec ce genre de contraintes à l’avenir, un nouveau coronavirus COVID-20 ou un autre, mais je pense que pour juillet août beaucoup de gestes sanitaires et la distance physique à surveiller ne seront pas encore devenus des automatismes, mais en 2021 ce sera probablement acquis. C’est aussi la stratégie pour certaines écoles, collèges et lycées : accueillir en juin pour préparer les élèves à ces nouveaux comportements et gestes barrières pour protéger sa santé, et pour que la rentrée scolaire de septembre soit plus simple à gérer parce qu’ils auront déjà eu le temps de s’habituer à ce qu’il faut faire et ne pas faire. Et au vu de ce qui se passe à la réouverture de nos boutiques j’ai de gros doutes sur le respect de la distanciation sociale. Je suis bien placée pour constater que le Français est amnésique et que beaucoup confondent déconfinement et fin de l’épidémie …

16 mai, Joëlle B. : Bonjour, pour nous mariage le 29 août et j’y crois. Ce sera l’occasion de faire la fête pour tous après ces mois difficiles. Selon l’évolution du Covid-19 on envisage d’acheter du gel hydroalcoolique pour chaque table et des visières pour les invités au moins on se verra, on donnera des feutres et les invités pourront les customiser. Il faut en faire un truc sympa et pas se prendre la tête. Ceux qui veulent m’embrasser le feront et je comprendrai ceux qui prennent leur distance. Bon courage à tous !

Ludivine B. : Nous avons pris la décision de décaler notre mariage de juillet à septembre tout en étant conscients que le coronavirus n’aura probablement pas disparu, seulement les gens auront commencé à apprendre à vivre avec… ils vont côtoyer à nouveau leurs amis, leur famille et les personnes dans les commerces et appréhenderont moins je pense de se réunir pour faire la fête d’ici à l’automne. Ils auront également appris à vivre avec les gestes barrières et en faisant attention, ce qui sera devenu une habitude. Après ce n’est qu’un point de vu mais je pense que mes invités seront plus à l’aise psychologiquement d’ici quelques mois.

14 mai, Elsa F. : Mariage fin-juillet 2020 et notre domaine nous a conseillé de reporter notre réception car ils nous ont dit « Si vous ne reportez pas, est-ce que votre famille aura envie de s’amuser ? Vos invités vont-ils venir avec des masques ? » … On a repoussé à juin 2022 car effectivement on ne sait pas si le coronavirus aura disparu en 2021. Et on croise toujours les doigts pour valider notre cérémonie civile. Mais bien entendu j’espère que certains mariages pourront se tenir cet été !

Mathilde G. : Future mariée du 1er août dans les Bouches-du-Rhône comme tout le monde on attend les annonces du gouvernement pour savoir si cela sera faisable en sécurité. On a prévu un plan B pour 2021 tout ça avec la complicité de nos prestataires. On a pensé également adapter le cocktail et le repas afin d’avoir des conditions sanitaires rassurantes pour nos invités.

Justine C. : C’est un choix qui appartient à chacun. Ils prévoient un possible vaccin au premier trimestre 2021 mais rien n’est sûr, en revanche les recherches sur les médicaments avancent plus vite. Mes amis médecins pensent que le virus sera en effet toujours là en 2021 mais on aura pris du recul et surtout l’immunité collective aura progressé. Certes on pourra partir en vacances en 2020 mais les restaurants et autres endroits prévoient des adaptations (plexiglass entre les tables etc) et on devra certainement encore porter des masques. Donc en résumé en 2020 on pourra à mon avis se marier en faisant des concessions (masques, nombre d’invités limité, mesures barrières) et il faut mesurer si on souhaite se marier a tout prix ou jouer la prudence. En 2021 on n’est pas sûr de l’avancée d’un vaccin pour le covid19 mais déjà il y aura plus de recul donc de pouvoir organiser un mariage normal dont on a tous rêvé. Mais cela sous-entend de décaler et ne pas forcément avoir la date qu’on veut, revoir de la déco personnalisée (change the date, tampon personnalisé, gravure d’alliance) donc des coûts supplémentaires et surtout attendre un an de plus (mais en même temps un an pour finir en toute zénitude ta déco !).

9 mai, Céline P. : Bonjour, pour nous mariage en août 2020 c’était trop stressant comme situation. Certains invités sont de Suisse, Bretagne… et se marier sans embrasser nos proches ce n’est pas possible. Le virus et les conditions sanitaires d’aujourd’hui seront toujours là en août. Du coup on a reporté pour août 2021 et franchement je suis soulagée.

« Comment concilier organisation de Mariage ou événement et sécurité sanitaire anti- Coronavirus Covid-19 ? »

Facebook COVID-19Professionnels du mariage et de l’événementiel : RDV aussi sur le Groupe Facebook dédié facebook.com/pro.mariage.evenementiel.coronavirus.covid19 pour discuter des contraintes et solutions techniques pour intégrer à la fête la sécurité sanitaire COVID-19, les gestes barrières et la distanciation sociale et physique lors d’un événement public ou privé, dans un lieu clos ou en extérieur, en petit comité ou grand groupe de participants.

Témoignage d’un Vidéaste PRO sur la complexité de concilier Mariage et port du masque, distance sociale et gestes barrières anti-Coronavirus COVID-19.

Pour ce témoignage ‘grand format’ je donne la parole à Hervé Lamerre cameraman et réalisateur de films de mariages, spectacles, concerts et clips vidéo à Orléans et Paris Île-de-France. Il a déjà couvert plus de 300 mariages sur plus de 10 années derrière la caméra et à la Production, et partage avec nous son point de vue sur la complexité de marier distanciation sociale et fête de noces en période de Coronavirus COVID-19 : port du masque, accolades et embrassades remplacées par une distance de sécurité sanitaire, danses à deux et photos de groupes avec respect des gestes barrières … Hervé Lamerre lance le débat et ‘vous avez la parole’ en commentaires pour poursuivre la discussion :

« Il y a des mariées toujours (trop) optimistes, leur mariage ne pourra ressembler à ce qu’elles ont imaginé depuis 1 ou 2 ans. »

cameraman réalisateur vidéaste film mariage herve lamerreHervé Lamerre : Vidéaste et réalisateur de films de mariages, je devais commencer ma saison début avril 2020, et maintenant c’est le néant jusqu’à fin août, au moins. Mes mariés ont réagi rapidement dès le mois de mars, beaucoup ont reporté pour la fin d’année ou 2021. J’ai encore quelques mariages prévus en juin et juillet qui ne sont pas encore annulés mais c’est une question de temps, je sais d’avance qu’ils n’auront pas lieu. Les mariés n’en ont pas encore fait le ‘deuil’. Il y a des mariées toujours (trop) optimistes ! Malgré tout le mal que se donnent certaines futures mariées à espérer leur journée de princesse en juin ou juillet, ça me chagrine qu’elles puissent s’imaginer que leur mariage pourra ressembler à l’image qu’elles s’en sont faite depuis 1 ou 2 ans.

« Les préparatifs, fantasmer son mariage, ça fait partie du processus de fête, et à cause du Covid-19 tout est gâché. »

p jauneDéjà qu’en temps normal c’est tellement dur de faire un joli mariage (et pour moi, avant tout, un joli mariage c’est quand les mariés sont heureux, satisfaits et fiers de leur journée) et il y a déjà tellement de soucis à gérer (la maquilleuse qui est en retard, la voiture de cortège des mariés qui tombe en panne, les contretemps dans la journée et courir d’un point A à un point B, la météo capricieuse, les discours trop longs qui ralentissent la soirée etc.) s’il faut rajouter le covid-19 et toutes ses incertitudes, et que je lis que certaines mariées n’en dorment plus, je suis désolé mais ce n’est pas comme ça qu’on vit son mariage.

Un mariage c’est le jour J mais aussi tout ce qu’il y a avant : les préparatifs, fantasmer son mariage, ça fait partie du ‘processus de fête’ … et là, à cause du Covid c’est que du gâchis, et ça m’énerve autant que ça me rend triste de voir autant de personnes qui vont être déçues de leur journée. Autant d’argent, d’investissements, de temps, de rêves qui vont s’évanouir.

« Un mariage c’est tout l’inverse de la distanciation physique : ce sont des tonnes de gestes d’affection, de bisous, d’accolades. »

p jauneAujourd’hui nous n’avons pas encore assez de recul auprès de la population et de nos nouveaux modes de vie en société pour apprécier a juste titre un mariage post Coronavirus Covid-19. Si on attend 2021, effectivement il y a des chances que le virus soit encore là, mais on aura appris à vivre avec et à s’adapter, mais en juin ou juillet 2020 c’est encore trop frais, trop périlleux pour gâcher une telle journée. Je n’imagine pas un instant une fête familiale de 80 ou 100 personnes dans les mois qui viennent, trop de gens anxieux. Et puis un mariage c’est tout l’inverse de la distanciation physique : ce sont des tonnes de bisous, de caresses, de gestes d’affection, d’accolades. Et je ne parle même pas des photos de groupes, du repas et de la soirée dansante. Bref, un mariage c’est tout le contraire de ce que l’on préconise pour le moment. Et en juin et juillet au moins je ne vois pas comment on peut faire un mariage réussi dans ces conditions, c’est impossible. Et c’est quelqu’un qui a assisté à plus de 300 mariages ces 12 dernières années qui le pense.

Pour nous prestataires ce n’est pas dans notre intérêt de dire qu’il faut reporter, on ne bosse pas pendant ce temps. Avec un peu de chance on se rattrapera l’an prochain. Mais les mariés qui décident et persistent en juin ou juillet 2020 n’auront pas cette chance. J’ai hâte d’avoir néanmoins des retours sur les mariés qui auront cependant persisté pour cette année pour en ressentir leur taux de satisfaction. Hervé Lamerre, 14 mai.

Une Question ou un Avis sur le sujet de l’organisation et déroulement d’une cérémonie ou réception de mariage et événement post- Covid19 ? participez : Mon Témoignage

Commentaires / Témoignage d’Hervé Lamerre vidéaste et réalisateur.

Ajouter mon commentaire

3 juin, Monica N. : Je trouve tout de même que la réponse d’Hervé est une forme de jugement… « je suis content de voir des mariés fous de joie pouvoir célébrer leur journée cet été mais j’ai peur qu’ils sous estiment le covid qui s’invite à cette journée et qui volera la vedette aux mariés » … Juste une manière pour moi de dire « je suis content pour vous mais bon à mon sens vous vous plantez complètement et vous risquez juste de gâcher la fête et vos souvenirs de mariage… » et bien arrivera ce qu’il arrivera et chacun en prendra la responsabilité. J’ai parfois l’impression que nous assistons à un match entre ceux qui veulent maintenir et ceux qui reportent. Chacun voit avec sa conscience, ses possibilités, son stress, ses inquiétudes, ses joies, ses peines etc. Après si l’on considère que nous devrons vivre avec ce coronavirus au moins jusqu’à la découverte d’un vaccin, si ceux qui maintiennent sont inconscients alors les plus « avisés » risquent de reporter encore et encore. Mais au fond, je ne suis pas Mme Irma donc je peux me tromper donc bon… Laissons faire le temps et le reste. Là, pour moi il s’agit surtout de se faire confiance et d’être en accord avec soi-même et entre mariés ! Pour le reste après tout, chacun fait bien ce qu’il veut… Bonne chance à tous en 2020, 2021 ou même 2030 si ça peut en arranger certains.

Sandrine V. : J’espère que le covid-19 ne sera pas de la partie pour ceux qui ont décalé leur mariage car malheureusement rien ne dit que ce virus ne reviendra pas en 2021 ou 2022, et c’est la toute la difficulté. Personne n’est certain qu’en décalant la réception ou cérémonie il n’y aura pas de virus à ce moment-là et c’est pour cette raison que j’ai maintenu mon mariage car ce qui est fait n’est plus à faire et c’est tout autant risqué que de le reporter à une date où on ne sait même pas si tout sera rentrer dans l’ordre.

p jaune2 juin, Hervé L. : Bonjour, en réponse à Adèle je ne suis pas sûr que celles et ceux qui ont annulé cette année veulent faire culpabiliser les mariés qui maintiennent leur mariage en 2020, seulement ils ont voulu être prudents. Comme pour l’ouverture des restaurants ou cinémas, on savait tous que les mariages allaient pouvoir se célébrer courant juin / juillet / août. Les personnes qui ont annulé ou reporté ultérieurement ont juste voulu mettre tous les atouts de leur côté pour des festivités réussies. Et être zen, pas se poser de questions, éviter le stress et l’angoisse d’une annulation de mariage de dernière minute. C’est déjà compliqué de réussir son mariage (faut pas croire, il ne suffit pas de la rêver pour que cette journée soit belle) si on doit inclure le covid19, la distanciation physique, traiteurs, serveurs et photographes avec des masques, l’appréhension d’une partie des invités je pense que les premiers mariages période covid auront un goût un peu amère car on a strictement aucun recul. En définitive je suis content de voir des mariés fous de joie pouvoir célébrer leur journée cet été 2020 mais j’ai peur qu’ils sous-estiment le covid qui s’invite à cette journée et qui volera la vedette aux mariés .

Adèle P. : Hello, de mon côté je voudrais pousser un petit coup de gueule contre certains ayant annulé et qui pour se rassurer culpabilisent ceux qui souhaitent maintenir et sont inquiets. Certains futurs mariés ne peuvent pas décaler pour des raisons qui n’appartiennent qu’à eux : membres de la famille proche malades et qui ne seront probablement pas là dans un futur proche , projets d’installation à l’étranger, projets de bébé, projets d’adoption, problèmes financiers, croyances religieuses… Libres à ceux qui le peuvent de décaler mais je suis fatiguée de lire des messages culpabilisants comme « c’est irresponsable » , « Jamais je ne mettrais mes proches en danger ». Nous non plus ! Nous essayons de maintenir le mariage pour des raisons que, vous, lecteurs, ne connaissez pas, nous souhaitons que personne ne tombe malade et nous mettrons tout en œuvre pour que les risques sanitaires soient réduits au minimum. Oui nous sommes inquiets, oui nous sommes stressés et oui nous voulons maintenir notre mariage ! Les petits commentaires culpabilisants qui répondent aux personnes qui s’inquiètent me semblent être loin d’être bienveillants et même égoïstes « j’ai dû annuler mon mariage et je suis jaloux/se si finalement les autres mariages se font et se passent bien. » Futures mariés, soyez donc bienveillants et cessez de vouloir vous rassurer en enfonçant les autres. PS : rien ne dit qu’il n’y aura pas de vagues de Coronavirus au printemps 2021, été 2021, 2022. Bon courage à tous, futurs mariés ayant annulé et futurs mariés qui y croient fort !

p jaune22 mai, Herve L. : oui Florent tu as fait le bon choix ! Je sais que la décision de reporter n’a pas dû être facile mais si tu veux vraiment un jour festif pour célébrer votre union il n’y a pas d’autre choix que de reporter. Car personne ne sait à quoi vont ressembler les mariages qui arrivent. Une chose est sûre, c’est que cela ne sera pas comme 100% des marié(e)s l’auront imaginé ….

Florent I. : Merci Hervé pour ton message, j’ai moi-même reporté mon mariage à 2021 et quand je lis des prestataires qui ont l’habitude des mariages comme toi qui marquent ce genre de chose je me dis que j’ai vraiment fait le bon choix car je pense exactement comme toi 😉

« On pourrait imaginer les photos de groupes par famille, même sans masque et rapprochée, si ça reste des personnes d’un cercle familial proche. »

21 mai, Laetitia T. photographe : Une solution pour les mariages post confinement covid19 serait de faire la réception en petits groupes. De toutes façons on ne pourra pas empêcher les gens de s’approcher des mariés, donc à mon avis il faut partir du principe qu’ils prendront le risque de rentrer en contact avec leurs invités, et les mariés ne peuvent pas devenir un vecteur immédiatement s’ils n’étaient pas infectés avant le mariage, je m’explique : si les mariés rentrent en contact d’une personne infectée ils ne pourront pas immédiatement à leur tour contaminer quelqu’un (le coronavirus doit d’abord se multiplier dans le corps). Donc si les mariés ne sont pas infectés il n’y a pas de risque qu’ils contaminent les différentes familles en passant des uns aux autres, donc on peut tout à fait imaginer les photos de groupe par famille, même sans masque, même de façon rapprochée, si ça reste des petits groupes de personnes d’un cercle familial proche. On peut aussi imaginer que les mariés, qui seront les personnes en contact du plus de monde, se fassent dépister avant leur jour j. Bien sûr ils prennent le risque de tomber malade au contact de quelqu’un contaminé, mais s’ils n’ont pas de facteurs de risque et qu’ils prennent des mesures d’isolement après le mariage si nécessaire, ça pourrait être un risque calculé que les mariés seraient prêts à prendre. Donc je recommande surtout aux groupes d’invités de rester loin les uns des autres autant que possible, porter un masque au maximum quand les gens sont amenés à être proches, et ça permettra déjà de largement limiter le risque d’attraper le covid19. Dernière chose, ce ne sont pas les photos de groupes les plus risquées, car en réalité en responsabilisant les gens pour qu’ils n’attendent pas les uns face aux autres et en étant trop proches, en se parlant face à face sans masque les risques de contamination en plein air sont très faibles si les gens ne restent pas statiques trop longtemps au même endroit. Et généralement les photographes se débrouillent déjà de base pour que les photos de groupe soient très rapides… une raison de plus pour que ça le soit vraiment !

« Si on doit éloigner les gens à table pour la distanciation physique, comment vont-ils se parler ? et sur la piste : les danses collectives, on les supprime ? »

17 mai, Hervé L. : Bonjour Katia, vous avez raison d’y croire, c’est votre choix. D’autres comme moi pensons que c’est de l’obstination. D’ici le 4 juillet 2020 effectivement il y a de fortes chances que votre mariage puisse se faire, mais dans quelles conditions ? Vous croyez vraiment que vous serez les personnages principaux de la journée ? Je ne pense pas, le covid-19 vous volera la vedette. C’est comme les mariages qui se déroulent le jour de la finale d’une coupe du monde de football, on ne parle que de ça ce jour-là. Et puis est-ce que les seniors et personnes fragiles viendront ? Et le traiteur, les serveurs au cocktail et au dîner : avec ou sans masque ? Si on dit parler de distanciation physique et éloigner un peu les gens à table, comment vont-ils se parler ? Déjà que c’est le brouhaha en soirée … Et les danses collectives, on les supprime ? C’est tout le déroulement d’une journée de mariage qui se trouve chamboulé et modifié, et certainement pas dans le bon sens du terme. Les mariages auront certainement lieu en juillet ou peut être en août mais il est certain que les conditions d’une journée ferrique, ou du moins comme vous le rêviez depuis 1 ou 2 ans, ne seront pas optimales.

Katia T. : Bonjour. Je suis d’accord que beaucoup de personnes seront sans doute encore anxieuses mais comment devons-nous faire NOUS les futurs mariés !? Attendre ? Mais jusqu’à quand ? On ne sait même pas si cet automne ou en 2021 le Covid-19 aura disparu. Et vu les derniers communiqués de l’OMS qui annoncent que le Coronavirus ne disparaîtra sans doute jamais et que nous allons devoir vivre avec, que devons-nous penser et faire avec cette information ? Moi perso mariage le 4 Juillet 2020 et je maintiens jusqu’aux annonces début Juin. Je continue d’y croire.

p jauneHervé L. : @Samantha, voilà ce que je trouve regrettable et dommage dans la bouche d’une future mariée : vous dites vivre un « stress immense », décuplé je l’imagine par le covid-19. Que les mariées soient stressées avant le mariage c’est normal, mais c’est aussi un grand moment de joie, rempli de rêves, de fantasmes sur cette journée, d’excitations aussi. Un moment stressant et aussi féerique. Les préparatifs c’est un moment où on a des étoiles dans les yeux et la seule question qu’on devrait se poser c’est « va-t-il faire beau ? ». Et c’est tout. J’espère néanmoins que vous réussirez à prendre plaisir lors de cette journée. Organisez-la au maximum et le jour J laissez-vous porter. Et profitez !

Samantha V. : On est sûr de rien malheureusement … ‘subir’ est un grand mot, pas tout le monde vis la situation avec la même façon de penser. Pour ma part je ne veux pas que ce virus entre dans mon quotidien justement, je prends des mesures de sécurité lorsque je sors de mon domicile mais lorsque je suis avec ma famille alors ma vie d’avant reprend. Je ne suis pas d’accord, bien au contraire nous devons faire face à ce coronavirus et continuer de sourire malgré tout ! Et pour ça il faut garder espoir que la vie reprenne et si on n’accompagne pas cette idée alors on laisse le virus nous marcher dessus, pour ma part c’est hors de question ! Je prépare mon mariage depuis 10 mois, je me suis donné du mal pour que tout soit finalisé dans les temps, les alliances sont gravées, mes objets personnalisés comme mes boîtes à dragées ou mes faire-parts faits main qui m’ont pris un temps fou, bref tout ça pour dire que temps que ma mairie et ma salle de réception maintiennent la date, alors je m’accroche et je pense que tout le monde devrait faire de même. Je vis un stress immense depuis 10 mois, impossible pour moi de repartir pour 1 an.

« En 2021 si le Coronavirus Covid19 est toujours là ce sera intégré par la population, ça fera partie de notre quotidien et de notre vie. »

p jaune15 mai, Hervé L. : @Samantha, sûr qu’en septembre ça ne sera toujours pas comme avant, peut être un assouplissement de certaines contraintes que nous subissons actuellement, peut-être aussi une meilleure appréhension de nos nouveaux modes de vie. Pourquoi la précipitation ? Attendre, apprendre à vivre avec le covid-19, avec ces nouvelles mesures de sécurité sanitaire, se familiariser, s’adapter à tous ces brusques changements permettront de mieux appréhender votre journée. En 2021 si le coronavirus covid19 est toujours là, ce sera intégré par la population, ça fera partie de notre quotidien et de notre vie. Dans un mois je n’imagine pas une soirée de mariage où il y aura des farandoles ou un Madison, que les gens fassent la fête ensemble. Je ne dis pas tout cela pour pourrir l’ambiance, ça fait 12 ans que j’accompagne des mariés dans ce qui est censé être l’un des plus beaux jours de leur vie, je sais le travail qu’il faut pour réussir cette journée. Les efforts et les sacrifices parfois nécessaires pour arriver à organiser ce moment. Et l’argent aussi. J’espère juste que toutes les mariées seront heureuses de s’être obstinées à maintenir leur journée et qu’elles vivront leur journée comme elles l’ont rêvée. Je ne demande que cela, que de me tromper.

Samantha V. : Vous n’imaginez pas un mariage de 100 personnes dans les mois à venir, mais en septembre qu’est-ce-qui aura changé ? le virus sera autant présent qu’aujourd’hui ! Mon mariage est prévu le 27 juin et si je suis autorisée à le faire, alors il sera réussi. À un moment donné il faut comprendre une chose, c’est que la vie continu …

p jauneHervé L. : @Magali : j’adorerai avoir des retours de vos mariages. Moi quelques mariés maintiennent encore pour juin, juillet et août. Je ne me fais pas trop d’illusion, ils vont sûrement être annulés et reportés à la dernière minute. J’ai quelques mariages en septembre et octobre, je suis curieux de savoir comment ils vont se passer ceux-là, ou les conditions sanitaires. Quid du nettoyage et de la désinfection des WC jusqu’à la salle du repas par exemple ? Pour ne citer que cet exemple en ces temps où l’hygiène se doit d’être irréprochable …

Magali C. : Oui il ne me reste que 2 couples cet été, un en juillet où ils sont 14, mais le second mariage du 1er août avec 80 invités, ce sera plus compliqué. Je comprends leur envie de maintenir mais je me pose beaucoup de questions sur les conditions de déroulement avec les gestes barrières et distance sociale à respecter …

« Quand les mariages vont reprendre, si le traiteur, dj ou photographe veulent porter le masque et que les mariés jugent ça trop anxiogène, aura-t-on un droit de retrait ? »

p jaune14 mai, Hervé L. : Bonjour Magali, les mariés sont les organisateurs de cette journée. En tant que prestataires je pense que nous avons néanmoins un rôle à jouer, du fait de notre expérience, pour les conseiller. Et normalement nos conseils sont judicieux. Le Covid-19 est une situation inédite que nous vivons tous, mariés comme prestataires. Quand les mariages vont pouvoir recommencer je me pose la question de savoir si je porterai le masque ou pas. Et si oui, les mariés l’accepteront-ils ? Auquel cas si les prestataires (dj, serveurs, photographe …) veulent porter un masque, que les mariés jugent ça trop anxiogène et qu’ils nous le déconseillent, aura-t-on un droit de retrait ? À priori je pense que oui, mais je n’imagine même pas la ‘gueule’ des mariages dans les mois qui viennent dans ces conditions… et ça me désole, pour les mariés et pour nous aussi prestataires. Pour en revenir à votre question, il est évident que si les mariés veulent leurs photos de groupes ils en prennent la totale responsabilité. Nous, prestataires, on propose. Eux, ils disposent. C’est comme vouloir réunir 100 ou 150 personnes à un mariage où il est évident que la distanciation physique est impossible, et qu’au cours de la journée des personnes soient contaminées et malades, les mariés auront le joli souvenir de se rappeler que c’est le jour de leur mariage que certains ont été contaminés… une sacré responsabilité que beaucoup de mariés insouciants sont prêts à assumer, pour des raisons qui m’échappent.

Magali C. : Bonjour et bravo pour vos explications qui sont très constructives ! moi la question que je me pose en tant que prestataire photographe c’est si les mariés maintiennent, est-ce qu’on prend la responsabilité d’accepter de réaliser la photo de groupe ?

ADM : Je suis dans l’événementiel, j’en ai lu des discours idiots en tous genres que ce soit pour ou contre… mais vos commentaires sont les plus intelligents et les mieux tournés que j’ai vu ! Ça donne à réfléchir. Moi je n’ai plus rien jusqu’au 12 septembre. J’étais complète tous les weekends de mars 2020 à mi-novembre, c’est dur mais c’est tellement logique. Moi-même en tant que mariée je n’aurais pas voulu faire mon mariage dans ces conditions. Ça fait mal financièrement pour nous les pros mais ça ira mieux quand le Coronavirus ne sera plus dans les esprits.

Sandrine V. : Pour ma part je me marie le 25 juillet 2020 et je maintien la date ! car si la situation était la même dans 1 an, 2 ans ? Si les rassemblements privés sont autorisés alors pourquoi les reporter ? L’humain oublie vite, et d’ici fin juillet il reste encore plus de 2 mois pour voir comment évolue l’épidémie et le mental des gens…

p jauneHervé L. : Bonjour Bertrand, et pour vous ‘consoler’ vous optimiserez votre mariage en l’améliorant pour en faire une fête encore plus belle ! C’est le seul jour de sa vie (à part à son propre enterrement…) où on peut réunir toutes celles et ceux qui comptent pour nous et qu’on aime, ce n’est pas pour se dire « on verra bien ». Un mariage réussit est un mariage qu’on a préparé et maîtrisé au possible. Il y a déjà trop d’incertitudes et de paramètres qu’on ne peut pas maîtriser (entre autres la météo) pour se permettre d’y rajouter du covid !

Bertrand C. : Bonjour, tout à fait d’accord ce n’est pas la fête que je m’imagine avec ces conditions. Pour nous réception le 18 juillet, du coup on a repoussé notre mariage en juillet 2022 (plus de date disponible été 2021, et risque du coronavirus toujours présent). Ça ne sert à rien d’espérer, il faut reporter. Impossible cette année faut se rendre à l’évidence.

« Comment se protéger du COVID-19 ? » : recommandations officielles pour éviter de propager le nouveau Coronavirus ou infecter un proche.

Info Coronavirus COVID-19Pour consulter les dernières recommandations officielles du gouvernement RDV sur la page COVID-19 du Ministère des Solidarités et de la Santé avec les informations pour se protéger du nouveau Coronavirus SARS-CoV-2 et protéger vos proches, que ce soit en privé ou lors de rassemblements de plus de 10 personnes dans les espaces collectifs : mesures barrières et distanciation physique gestes à appliquer pour faire barrière à l’infection au coronavirus, estimation de l’efficacité de se protéger le visage avec un masque homologué, en tissus ou artisanal, utilité de porter des gants, quels produits pour désinfecter les espaces publics et surfaces en contact avec la clientèle ou participants à un événement (espaces tels qu’un lieu de réception privatisable et accueillant du public) et nettoyages des locaux avant réouverture des ERP (Établissements Recevant du Public), avancées de la recherche et des laboratoire en lien avec l’OMS dans l’élaboration de vaccin contre le coronavirus COVID-19, et (entre autres) des PDF d’affiches à télécharger et imprimer pour informer la clientèle (et tout le monde) des protocoles de sécurité sanitaire à appliquer (comportements à adopter, élimination des déchets contaminés, gestes et comportements pour se protéger les uns les autres etc.).