Coronavirus COVID-19 : annulation mariage, maintien ou report de la fête en 2021 ? Annonces officielles, nouveau Décret + vos Questions, Avis et Témoignages (P1)

coronavirus covid19 mariage 1Bienvenue sur page Partie 1 dédiée à l’ACTU des annulations et reports de mariages et événements en période de Coronavirus Covid-19 + vos questions et témoignages ci-dessous – 28 octobre : dernières annonces sur la page 2 Info Covid-19 vs Mariage

citationDès le mois de mars j’ai dû gérer en urgence l’annulation des mariages et soirées dansantes déjà réservées ainsi que le report de mes prestations DJ du printemps avec ma clientèle futurs mariés, organisateurs d’événements et lieux de réception partenaires. Après 55 jours ‘tous confinés’ et une période de dé-confinement qui se prolonge à la période estivale et la rentrée de septembre, l’activité économique et sociale du pays reste toujours très impactée par les restrictions en vigueur, et ’critique’ pour les professionnels du secteur événementiel, établissements de nuit et autres lieux dansants par définition voués aux regroupements festifs.

Aujourd’hui, avec les protocoles sanitaires Covid-19 à respecter lors d’un mariage (dont la distance sociale et le port du masque obligatoire dans les lieux clos) ainsi que les difficultés à voyager en Europe et vers la France, la question d’annuler et décaler à 2021 ou 2022 un événement festif ou une réception de noces avec piste de danse se pose encore à certains prestataires et futurs mariés de septembre / octobre / novembre selon l’évolution de la situation et la volonté de chacun de suivre (ou pas) les recommandations et restrictions sanitaires (cette page se voulant avant tout factuelle et informative, sans jugement ou parti pris, ouverte au dialogue et témoignages de chacun quel que soit votre avis sur la situation).

Avant de retrouver la synthèse des dernières annonces officielles, le nouveau Décret en vigueur (rubrique ACTU ci-dessous) et débattre tous ensemble de la période actuelle post- 1ere vague de Coronavirus Covid-19 (participez espace ‘Commentaires’) voici quelques infos pratiques me concernant :

Période de Report libre, zéro Frais ou hausse de Tarif 2021, Acompte crédité en Avoir, paiement du Solde différé.

DJ Alvyn KaplanDans le cadre de mes prestations DJ sonorisation & éclairages et pour un événement ou mariage annulé et/ou reporté (prise en compte du début du confinement jusqu’à la période Octobre Novembre Décembre post- 1ere vague de Covid-19 en France) voici les grandes lignes des actions mises en œuvre pour ma clientèle :

p vertMon engagement reste total – Tout sera fait pour trouver une date de remplacement en commun et reprogrammer au mieux votre événement ou soirée de mariage fin 2020 ou printemps-été-automne 2021 selon nos disponibilités respectives : vous et vos invités + chaque prestataire PRO (salle ou lieu de réception, traiteur, DJ, photographe …)

p vertAcompte crédité en Avoir – La somme déjà réglée à la réservation sera transformée en ‘Avoir d’acompte’ utilisable librement pour votre date de report 2020 ou 2021 (selon disponibilité, à valider rapidement)

p vertReport de paiement du Solde, sans hausse de tarif – Un avenant au contrat de réservation sera effectué, sans augmentation du prix de prestation et sans frais supplémentaire lié au report. Le paiement du Solde sera décalé à la nouvelle date de votre événement.

SlideCi-dessous l’ACTU des restrictions sanitaires et de rassemblements + Vos Questions et Témoignages sur les annulations de mariages et reports 2021 2022 (futurs mariés et prestataires professionnels) + page Covid-19 et mariage : cas de force majeure et conflit contractuel vos questions juridiques et avis d’Avocats et conseils d’experts en Droit.

Covid-19 Coronavirus mariage annulation report 2021 cérémonie réception soirée dansante DJ

« Quelles contraintes sanitaires post- Coronavirus pour une soirée dansante de mariage avec DJ en Août Septembre ou Octobre ? Si j’annule et reporte, puis-je me faire rembourser l’acompte réglé à la réservation du lieu, photographe ou DJ ? Comment intégrer à ma fête de mariage les gestes barrières et distanciation physique ? » … Futurs mariés + Professionnels de l’événementiel : RDV ci-dessous espace ’Commentaires et Témoignages’

ACTU Covid-19 / Annonces officielles et restrictions sanitaires à appliquer pour une réception, soirée de mariage ou événement festif en Octobre Novembre Décembre.

Actualité LIVEVoici le résumé des annonces officielles concernant les modalités et restrictions post- confinement et 1ere vague de Coronavirus en France + la synthèse des Décrets en vigueur au 28 octobre 2020 avec des infos pratiques et réglementaires sur les possibilités d’organisation d’événement public ou privé, et pour les prestataires professionnels et futurs mariés d’Octobre Novembre Décembre et l’éventuelle nécessité d’annuler ou reporter un mariage ou grande fête familiale à 2021 ou 2022.

Date28 octobre – Dernières annonces officielles et recommandations sanitaires actuelles pour Octobre / Novembre / Décembre à suivre sur la Page n°2 Info Covid-19 / organisation de Mariage

restrictions locales pour les rassemblements familiaux annoncées par (entre autres) la Préfecture de région PACA / Bouches du Rhône pour les mariages à Marseille, la Préfecture de Nouvelle-Aquitaine et Gironde pour Bordeaux + Mairie de Paris et région Ile-de-France.

1er Août – Après 5 mois de synthèse de l’actu Covid vs Mariage (à lire ci-dessous) et près de 400 témoignages, questions, avis et discussions, lancement de la Page n°2 qui couvrira le 2eme semestre 2020 (les questions et témoignages de la P1 ci-dessous restent ouverts à vos commentaires).

Date18 juillet – Avec un nombre de clusters en hausse et une reprise épidémique enregistrée dans plusieurs régions par les autorités sanitaires, le ministre de la santé Olivier Véran annonce le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos à partir du lundi 20 juillet. Pour limiter le risque d’une 2eme vague de Covid-19, porter un masque sera indispensable dans (notamment) les commerces, mairies, églises et autres lieux de culte, salles des fêtes ou polyvalentes et établissements clos recevant du public de type ERP. Avant le 20 juillet, le masque était déjà en partie imposé dans les salles de restaurants et lieux de réceptions lorsque le client qui privatise les lieux (organisateur de l’événement) et le public présent (couple marié, invité, prestataire professionnel ou autre intervenant) se lève d’une table (limitée à des groupes de 10 personnes) et se déplace dans l’établissement (Cf. Décret 2020-860 rubrique ci-dessous).

Date10 juillet – Fin de l’état d’urgence sanitaire en France et nouveau Conseil restreint de défense et de sécurité pour faire un point général sur la situation sanitaire et évaluer les prochains assouplissements réglementaires envisageables pour fin-juillet août et septembre. Les bals du 14 juillet et soirées dansantes publiques à ‘ciel ouvert’ (espace extérieur, par opposition à un lieu confiné et fermé) sont autorisés et toujours soumis à l’application des gestes barrières et mesures sanitaires anti- Covid-19 en vigueur et limités en nombre de participants (jauge maximale de 5000 personnes), mais peuvent être localement interdits ou avec un public restreint par arrêté municipal des maires ou décision des préfets. Concernant l’organisation des réceptions de noces et soirées dansantes de mariages après le 10 juillet, à ce jour aucun changement notable concernant les autorisations, restrictions ou interdictions déjà en vigueur pour la période estivale juillet août (Décret 2020-860 applicable résumé ci-dessous).

Date8 juillet – Concernant les pistes de danse des discothèques, le ministre de la santé Olivier Véran annonce qu’elles restent à ce jour fermées jusqu’à septembre, et ce malgré un protocole sanitaire Covid-19 dédié aux discothèques et établissements de nuit finalisé ces derniers jours et soumis à validation du gouvernement et du conseil scientifique. Ce protocole préconise entre autres de transformer la piste en plusieurs espaces de danse avec tables ou espaces VIP pour éviter les grands regroupements. Associé à la traçabilité du public présent à l’événement via l’application Stop Covid (ou le cas échéant avec fiche de coordonnées à remplir) ce protocole sanitaire pour le dancefloor des discothèques pourrait aussi être utilisé pour sécuriser les pistes de danses de tout lieu de réception et salle louée pour les fêtes de mariages et autres soirées dansantes événementielles se déroulant dans un espace clos d’un établissements ERP (hors lieux privés d’habitation qui ne sont pas soumis aux mêmes obligations réglementaires et contrôles).

Décret 2020-860 en vigueur au 28 octobre 2020 détaillé ci-dessous / Annonces précédentes à suivre en bas de page rubrique ‘ACTU 2eme partie’.

p vertUne info utile à ajouter ? un avis ou une question sur votre situation personnelle ? Prenez la parole espace ‘Commentaires’.

LOI & DÉCRET / Protocoles sanitaires Covid-19 et restrictions d’accès et de rassemblement dans les Établissements Recevant du Public (ERP).

Décret LégifranceSuite aux annonces gouvernementales, voici une synthèse des Lois et Décrets applicables concernant les mesures à suivre pour limiter les risques de reprise de l’épidémie de Covid-19 en période post- état d’urgence sanitaire (France métropolitaine).

Résumé du Décret 2020-860 du 10 juillet (modifié par le Décret 2020-884 du 17 juillet + Décret 2020-911 du 27 juillet + Décret 2020-1096 du 28 août) avec le détail des mesures nécessaires pour limiter l’épidémie de Covid-19 dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire :

p bleuArticle 1 – Pour ralentir la propagation du Covid-19 les mesures d’hygiène, gestes barrières et distanciation physique d’au moins 1 mètre entre 2 personnes doivent être respectées en tout lieu et circonstance. Les rassemblements, réunions, activités, accueils, déplacements et usage des moyens de transports qui ne sont pas interdits en vertu du présent décret peuvent être organisés en veillant au strict respect de ces mesures sanitaires.

p bleuArticle 2 – Pour une personne en situation de handicap avec qui la distanciation physique n’est pas possible, la personne qui l’accompagne doit mettre en œuvre les mesures sanitaires pour prévenir la propagation du Coronavirus Covid-19.

p bleuArticle 3 – Tout rassemblement, activité ou réunion dans un lieu ouvert au public ou sur la voie publique doit être organisé dans le respect des mesures sanitaires. Les défilés, cortèges, rassemblements de personnes et manifestations sur la voie publique sont autorisés si le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale sont garanties. À partir du 15 août 2020, le préfet du département peut accorder une dérogation exceptionnelle à un type ou une série d’événements qui se déroulent dans un même lieu, selon la situation sanitaire générale et celle de chaque territoire ainsi que les mesures mises en place par l’organisateur d’un événement / rassemblement de plus de 5 000 personnes pour respecter les règles sanitaires et limiter la propagation du Covid-19.

p bleuArticle 27 – Dans les établissements qui ne sont pas fermés, l’exploitant doit mettre en œuvre les mesures pour permettre le respect des dispositions sanitaires anti- Covid-19. L’exploitant peut limiter l’accès à l’établissement à cette fin, et doit informer les utilisateurs des lieux par affichage des mesures d’hygiène et de distanciation mentionnées. Lorsqu’une activité professionnelle ne permet pas de maintenir la distanciation entre le professionnel et le client ou l’usager, le professionnel concerné doit mettre en œuvre les mesures sanitaires pour prévenir les risques de propagation du Coronavirus Covid-19. Toute personne de 11 ans ou plus doit porter un masque de protection dans les établissements de type L, X, PA, CTS, V, Y et S, ainsi que dans les espaces permettant des regroupements des établissements de type O. L’exploitant d’un établissement de première catégorie relevant du type L, X, PA ou CTS souhaitant accueillir du public doit en faire la déclaration au préfet de département au plus tard 72 heures à l’avance.

p bleuArticle 28 – Les établissements qui sont fermés (article précédent) peuvent toutefois accueillir du public dans le respect des dispositions sanitaires pour certaines circonstances dont (entre autres) la célébration de mariages par un officier d’état-civil.

p bleuArticle 29 – Le préfet de département est habilité à interdire ou restreindre par mesures réglementaires ou individuelles les activités autorisées. Par arrêté pris après une mise en demeure restée sans suite, le préfet peut ordonner la fermeture d’un établissement recevant du public ERP qui ne mettrai pas en œuvre les obligations qui lui sont applicables.

p bleuArticle 39 – Les établissements commerciaux relevant du type T destinés aux salons, expositions ou foires avec un caractère temporaire ne peuvent accueillir de public.

p bleuArticle 40 – Les établissements (entre autres) de type N (dont les restaurants) peuvent accueillir du public à la condition du respect des protocoles sanitaires en vigueur. Le gérant d’établissement mentionné doit organiser l’accueil du public dans les conditions suivantes : personnes accueillies ont une place assise, limite de 10 personnes par table, distance minimale d’1 mètre entre les tables occupées par chaque personne ou groupe de personnes, sauf si une paroi fixe ou amovible assure une séparation physique. Le personnel de l’établissement doit porter un masque de protection en toutes circonstances, ainsi que les personnes accueillies lors du déplacement au sein de l’établissement.

p bleuArticle 45 – Les discothèques et salles de danse (établissement ERP de type P) ne peuvent accueillir de public. Les autres établissements suivant peuvent accueillir du public en respectant les règles sanitaires en vigueur : établissement de type L (salle d’audition, salle de conférence, salle de projection, réunion, spectacle ou à usage multiple), CTS (chapiteau, tente et structure), P (salle de jeux) et R (établissement d’enseignement artistique spécialisé, centre de vacances). Le port du masque y est obligatoire pour les personnes en déplacement, sauf pour la pratique d’une activité artistique. L’accès à un espace permettant des regroupements est interdit, sauf s’il est aménagé de manière à garantir le respect de des règles et protocoles sanitaires.

p bleuArticle 47 – Les lieux de culte relevant du type V sont autorisés à recevoir du public dans le respect des dispositions sanitaires applicables (Cf. Article 1 ci-dessus). Port du masque de protection obligatoire pour toute personne de 11 ans ou plus qui accède ou demeure dans ces établissements de cultes. Le masque peut momentanément être retiré pour accomplir les rites religieux. Entre autres pour l’entrée et sortie du lieu de culte, le gestionnaire doit contrôler le respect des dispositions sanitaires ; Le cas échéant, et après mise en demeure restée sans suite, le préfet de département peut interdire l’accueil du public dans l’établissement de culte.

p bleuArticle 50 – Mesures pouvant êtes prises par le préfet pour faire face à une éventuelle reprise de la circulation du Coronavirus Covid-19 : entre autres, interdire les déplacements de personnes à plus de 100 kilomètres et hors département du lieu de résidence (sauf déplacement impérieux ou indispensable, Cf. liste détaillée dans le Décret 2020-860). Dans les territoires avec circulation active du virus le Préfet peut également interdire l’accueil du public dans les établissements ERP.

p bleuArticle 52 – L’ancien décret 2020-663 du 31 mai 2020 détaillant les mesures à appliquer pour faire face à l’épidémie de Coronavirus 2019 SARS-CoV-2 Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire est abrogé (remplacé par le présent Décret 2020-860). Source : Légifrance / Journal Officiel.

DocRésumé de la Loi 2020-856 du 9 juillet en vigueur à partir du 11 juillet 2020 qui organise la sortie de l’état d’urgence sanitaire en France et détaille les possibilités d’action laissées au gouvernement via le Premier ministre Jean Castex pour limiter la propagation du Coronavirus Covid-19 et dans un intérêt de santé publique. En France (hors Guyane et Mayotte dont les territoires restent après le 10 juillet en ‘état d’urgence sanitaire’) du 11 juillet au 30 octobre 2020 inclus :

p bleuPossibilité au gouvernement de limiter et réglementer les déplacements non indispensables des personnes et l’accès aux moyens de transport.

p bleuPossibilité de réglementer les conditions d’accès et de présence ainsi que l’ouverture à la clientèle de certaines catégories d’établissements recevant du public ERP et des lieux de réunion (à l’exception des locaux d’habitation) si l’activité qui s’y déroule (par sa nature même) ne permet pas de garantir l’application des mesures de sécurité sanitaire pour limiter les risques de propagation du Coronavirus.

p bleuPossibilité de réglementer les rassemblements de personnes, réunions et activités dans les lieux ouverts au public et sur la voie publique. Source : Légifrance / Journal Officiel.

partageCes informations vous ont été utiles ? pour faire connaître cette page à vos amis, contacts perso/PRO et au plus grand nombre, Partagez le lien de cette page (URL) sur votre blog / site web / forum de discussion et sur vos réseaux sociaux favoris (profil ou groupe Facebook, Twitter etc.) via la fonctionPartager‘ du menu de votre navigateur Web ou appli smartphone.

ComFuturs mariés, prestataire professionnel, loueur de salle et lieu de réception, personnel de Mairie … que pensez-vous des dernières annonces et restrictions ? avec les gestes barrières, distanciation physique, port du masque obligatoire et les difficultés pour certains invités à voyager vers la France, allez-vous maintenir, annuler ou reporter votre mariage, grande fête familiale ou événement festif professionnel ? Toutes & tous (et quel que soit votre point de vue) la rubrique ‘Commentaires’ vous est ouverte : Poser une Question / donner mon Avis

Commentaires / Dernières Annonces officielles, nouveau Décret, port du masque obligatoire, fête avec DJ et piste de danse avec restrictions …

Ma Question / Réponse / mon Témoignage

11 septembre, Sophie C. : Bonsoir, je me marie le 3 octobre 2020 et je voudrai savoir s’il y a des risques que l’état annule les rassemblements ? nous sommes 45 personne, à ce jour je ne sais plus quoi faire.
— AK : Synthèse des nouvelles annonces officielles et vos dernières Questions / Réponses à suivre sur la Page 2 – Actu Covid / Mariage

9 septembre, Nathalie P. : Remettre la France en confinement c’est impossible pour l’économie. Imposer le confinement dans les zones rouges il y a des chances, d’autant plus que pour le télétravail ça s’est bien passé. Mais pour la plupart des métiers c’est impossible. On court vers une catastrophe économique et je ne sais pas si l’on pourra s’en sortir. Je sens que notre mariage est compromis. Une chose incompréhensible : ma fille avait sport aujourd’hui, dehors sans masque et il se sont retrouvé 3 classes de 30 élèves ensemble !! c’est n’importe quoi…

20 août, François M. : Bonjour à tous, j’ai lu tous vos témoignages, j’aurais une question importante. Est-il vraiment interdit de faire un bal ? Notre mariage aura lieu le 23 janvier 2021 en Loire Atlantique. En vous remerciant.

17 août, Elodie F. : Bonjour, mon message s’adresse à Alison M. qui a laissé un message le 1er août. Pourriez-vous svp me donner le lien du décret ou de l’information que vous avez sur le fait qu’une salle privée est égale à une salle publique au niveau de la loi. Notre mariage est prévu le 19 septembre et nous préférerions le reporter mais le loueur de la salle (privée) ne veut pas repousser la date et nous affirme qu’avec la superficie de la salle il n’y a aucun problème de distanciation etc. Je cherche désespérément le moyen de pouvoir repousser le mariage sans perdre les arrhes déjà avancés pour la salle… En vous remerciant par avance.

1er août, Alison M. : Mariage initialement prévu le 29 août reporté à septembre 2021 et bien plus sereine depuis. Le soulagement prend le pas sur la déception. Désolée je vais casser l’ambiance… mais d’après les textes de loi que j’ai trouvés (et j’y ai passé du temps !) il n’y a pas d’histoire de lieu privé ou soirée privée, si vous louez une salle quelle qu’elle soit c’est un ERP = Établissement Recevant du Public. Et donc soumis à de fortes restrictions 🙁 Le risque que vous prenez au-delà du covid-19 c’est l’amende, au pire qu’une personne qui choppe le coronavirus porte plainte contre vous l’organisateur ou contre le gérant du lieu. Heureusement dans la réalité il n’y a quasi pas de contrôle et plein de mariages se passent sans souci, je vous le souhaite ! Moi c’était trop de stress 🙂 Courage à tous !

28 juillet, Astrid H. : Nous on a dû reporter notre mariage du 21 mars au 16 octobre. On ne compte pas décaler une deuxième fois. Pour de nombreuses raisons on veut vraiment être mariés cette année. Quitte à décaler la fête en 2021 si vraiment nécessaire mais on fera absolument le mariage civil et religieux. Si ça peut vous rassurer, nous étions invités à un mariage ce week-end. On avait les masques à l’intérieur pour se déplacer. Mais nous avons passé un super moment, les gens étaient contents d’être là. Vous n’avez pas à avoir peur de contaminer vos invités, chacun est responsable de lui-même. Ceux qui ont peur ne viennent pas, on essaie de respecter la distanciation et de pas cracher sur les autres et voilà. Le risque zéro n’existe pas, comme certains commentaires l’ont dit vos invités peuvent attraper la grippe, avoir un accident de voiture où se casser une cheville à votre mariage. Est-ce que ce sera votre faute ? Non.

22 juillet, Julie R. : Bonjour les soirées dansantes dans un lieu dépendant d’une collectivité sont proscrites tant que les discothèques sont fermées, voilà l’argument qui m’a été donné par la mairie. Pour notre part le maire nous fait signer une décharge de responsabilité, nous mettrons en place un protocole sanitaire et passerons une bonne soirée pareil que si on l’avait finalement fait chez nous. Courage à tous et toutes !

Marine B. : Nous avons choisi de maintenir notre mariage le 29 août 2020. Nous le préparons depuis 2 ans déjà. Au niveau du report aucune date possible en été 2021 pour notre salle, nous aurions dû nous marier en octobre (bye-bye l’apéro en terrasse avec vue sur les vignes). Nous maintenons le 29 août mais ce covid19 a tout gâché, le virus est une source de stress importante d’autant plus qu’un mariage est de base déjà stressant à organiser. Bref, aucun plaisir à organiser, nous voulons surtout en être débarrassé au plus vite, en croisant les doigts pour que tout se passe bien …

21 juillet, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Éric, content que cette page vous soit utile ! Je rejoins votre avis sur la situation délicate des prestataires (et tous professionnels en contact direct avec une clientèle) confrontés à des restrictions et règles sanitaires officielles difficilement applicables, surtout lorsque des clients ne souhaitent pas les respecter (à tort ou à raison, chacun son avis sur le sujet). Vos questions sont aussi complexes que la situation actuelle (sanitaire, économique, sociale …). En pratique, vous seul pouvez définir les compromis que vous êtes prêt (ou pas) à faire pour assurer votre prestation, la façon de faire part de vos craintes à vos clients (futurs mariés et leurs familles et amis) et de les sensibiliser (approche humaine, donc à adapter à la personnalité de chaque client et votre feeling respectif) sur votre ‘droit de retrait’ éventuel si vous ne vous sentiez pas en sécurité le Jour J. Pistes de solutions et avis personnel : sur un reportage de mariage, un photographe a déjà en temps normal (hors période de Covid-19) tout intérêt à se tenir à distance (de plus d’1 mètre) des jeunes mariés et acteurs de l’événement pour capter des moment naturels sans que la personne photographiée ne soit impressionnée par l’objectif, donc sur le sujet de la distanciation physique ça me semble gérable (et acceptable par le client) pour un photographe (en opposition à un traiteur et les serveurs qui par nature sont en contact direct avec la clientèle), hors séquence de la préparation de la mariée dans la chambre : dans ce cas vous faites ‘au mieux’ et avisez en direct de ce qui est possible ou pas dans le cadre de votre reportage (selon le placement dans la pièce, recul nécessaire pour la prise de vue, etc.). Concernant votre choix de respecter l’obligation de porter un masque en lieu clos, cela me semble assez logique vu l’actualité et votre proximité directe avec une centaine de personnes durant de (très) nombreuses heures. Bon courage et bonne prestation photo ! PS : pour vous, tous les ‘jeunes mariés’ de l’été et autres prestataire PRO, n’hésitez pas à revenir nous raconter comment s’est passée la cérémonie, réception et soirée dansante avec les contraintes (ou pas) du moment.

Éric B. : Bonjour et tout d’abord merci pour votre travail qui est une mine d’informations extrêmement utile. Pour ma part, je suis photographe et inquiet de certaines dérives. Lors de mon premier mariage qui aura lieu le 1er août les mariés ont décidé de n’appliquer aucun geste barrière. La salle (un château) ne se sent pas responsable de l’organisation et accepte le nombre maximum d’invités. Il y aura une centaine de personnes pour une salle de 150 m². La préparation de la mariée se fera dans un gîte de 15 personnes dans lequel seront présents une vingtaine de personnes dont 7 dans la chambre de 14 m² qui sera utilisée pour la préparation. La mairie permet au invités de ne pas porter le masque une fois assis. La piste de danse est une pièce de 25 m² dans laquelle il est impossible de garantir une quelconque distance raisonnable. Les mariés ne mettront pas à disposition de gel hydroalcoolique et préfèrent laisser le choix aux convives d’annuler leur présence si cela ne leur convient pas. Les mariés sont surpris et vexé que je porte un masque toute la soirée. Ma question est la suivante : pour ma propre sécurité et celle des invités, dans quelle mesure est-il possible d’imposer aux mariés les règles en vigueur ? Ont-ils le choix de faire n’importe quoi en toute légalité au détriment du bon sens et de la sécurité générale ? Par avance, je vous remercie de m’éclairer.

19 juillet, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour France, les informations que je résume et relaie sur cette page concernent principalement la France (hors rubrique ‘Commentaires’ ouverte à tout le monde), chaque pays étant décalé sur l’évolution des vagues épidémiques de Covid-19, sur l’analyse de la situation par les dirigeants respectifs et personnes influentes (politiques, chercheurs, spécialistes de Santé publique etc.), et sur les restrictions et interdictions en vigueur variables également pour chaque pays.

France G. : Est-ce que tout ce qui est écrit ce sont des nouvelles lois juste pour la France ou pour le monde entier ? Personnellement j’habite à l’étranger. Je vous remercie.

15 juillet, Damien L. : Bonjour, pour répondre aux questions de certains si on s’en tient aux textes actuels aucune possibilité de danse avant le 21 septembre au mieux, du moins en Saône-et-Loire aucune mairie ne prend le risque de louer une salle. Je me marie le 12 septembre (4 juillet à l’origine) et le domaine qu’on loue nous autorise à danser car il joue sur le flou juridique privé / public mais avec les mêmes restrictions que les restaurants actuellement. Donc honnêtement c’est au bon vouloir des loueurs de salles mais à mon avis il y a nettement plus de chances en domaine privé, château, etc. qu’en salle communale de pouvoir danser. Bon courage à tous !!

Katia R. : Le mariage de ma fille est prévu le 29 août 2020 en salle polyvalente du village, quelles sont les conditions ? Merci pour votre réponse.

14 juillet, Michel H. : Bonjour, est-ce qu’une mairie peut louer une salle des fêtes juillet août septembre pour un mariage ou anniversaire, dans quelles conditions, et qui est responsable ? merci de votre réponse. Cordialement

Thomas P. : Bonjour, je me marie le 29 août en salle des fêtes, j’aimerais savoir si une piste de danse et notre DJ seront autorisés ?

Sylvie M. : Bonjour, pouvez-vous me dire si nous avons le droit de prendre un DJ et danser pendant un mariage ?

10 juillet, Christel L. : Bonjour, le mariage doit avoir lieu le 5 septembre 2020 et le lieu de réception est un casino considéré d’après la direction comme un établissement de nuit. Ils veulent interdire la piste de danse, or un mariage est caractérisé comme un événement privé. Toutes les personnes vont être ensemble toute la journée. De plus la salle est à l’étage, charge à eux de mettre un agent de sécurité pour que les personnes ne puissent descendre. D’autre part sont-ils soumis à restrictions de fermetures jusqu’au 21 septembre 2020 ? Merci pour votre retour. Cordialement

9 juillet, Dominique M. : Bonjour ma fille se marie début août, ma question est la suivante : peut-on danser sur la piste de danse accompagné d’un DJ ? merci. Cordialement.

Anne A. : Bonjour, est-ce qu’on va avoir une chance de marier nos enfants
en août ? gestes barrières, piste de danse, peut-on espérer ou pas ?

Sébastien P. : Bonjour, je me marie le 25 juillet 2020 et j’ai loué une salle des fêtes. Actuellement il nous est interdit d’avoir une piste de danse, pensez-vous qu’au 25 juillet cela sera possible ? Cdlmt

8 juillet, Christophe G. : Bonjour, je dois me marier le 18 juillet 2020, le traiteur est prêt ainsi que le DJ. Pour moi au vu de ce que je vois à la télévision, nos élus se font des accolades, se félicitent sans distanciation sociale (cela ne veut rien dire) et sans port du masque. Les manifestations sont d’actualité, les sports collectifs sont autorisés, les jeunes se rassemblent à droite ou à gauche (plus facile à gérer ?). Je suis bien attristé de voir une gestion à plusieurs niveaux. Une question simple que beaucoup de monde se pose, le confinement je n’ai pas arrêté de travailler, le mariage est prêt après de longs mois de préparation, pour nous entendre dire qu’on ne peut pas se marier ??? cordialement. PS : ras le bol

7 juillet, Jean-Michel G. : Bonjour, ma fille se marie le 5 septembre dans les Landes, la personne qui loue le domaine veut attendre le 31 août pour confirmer. Que dit la préfecture ? a-t-elle le droit ? merci d’une réponse.

Cyndy T. : Bonjour, un petit message pour dire que j’en ai marre ! Mariage le 22 août 2020, il y a 2 semaines environ on m’annonce que finalement ma salle polyvalente ne ré-ouvrira pas avant septembre … chouette. On décide avec chéri de se rabattre sur une autre salle très grande malgré le prix (plus du double) et le fait que l’extérieur ne soit pas comme on le voulait. On se projette, on et contents quand même au téléphone on me dit que normalement la piste de danse doit rester fermée mais qu’une fois les portes de la salle closes personne ne viendra vérifier. Cool on est rassuré on va revoir un peu notre déco et notre organisation. On appelle la mairie ils nous envoient le dossier par email. Enfin c’est ce qui était prévu… je rappelle ce matin pour dire que je n’ai pas encore reçu le dossier et savoir si on pourrait faire une visite de la salle, et là on me dit « oui mais en fait vous savez que vous n’aurez pas le droit de danser vous voulez maintenir quand même ? » … La secrétaire me dit qu’elle a vu le responsable de la salle vendredi et qu’apparemment ce n’est pas sûr que j’aurais la salle car les consignes de non-danse ne sont pas respectées etc. Je tombe de haut à nouveau. Le mariage se tient (normalement) dans moins de 2 mois et nous sommes toujours dans l’incertitude. Quand je vois les mariages de juillet qui se déroulent ou disant que vous n’aurez pas de restrictions ce jour, je suis contente pour vous c’est vrai mais je ne peux pas m’empêcher d’être envieuse. Je suis triste et dégoûtée.

Gautier M. : Tellement heureux ! Pour nous le 4 juillet a bien été le bon jour. Le mariage a pu être célébré à Paris et la mairie a finalement laissé rentrer tous nos proches sans restriction de nombre ! La soirée aussi a pu se dérouler sans encombre et on a pu faire chauffer la piste de danse !!! COVID-19 vs team 4 juillet : 0-1 😀

30 juin, Kevin B. : Bonjour à tous, pour ma part je me marie le 1 août 2020, la cérémonie se déroulera en mairie puis à la salle de réception (salle Polyvalente) dont la capacité et de 180 personnes, nous ne sommes que 33 invités. La mairie nous à autorisé à louer la salle des fêtes sans contrainte, notre prestataire animateur confirme qu’il fera notre prestation du 1er août avec la distanciation sociale dont ont aura pas de mal à mettre en place mais pourra-t-on danser ? c’est la bonne question, j’attends de voir avec lui. Et je pense poser la question a la préfecture de l’Eure.

DJ mariage Atlantic Music Events29 juin, Olivier B. ‘Atlantic Music Events’ DJ en région Pays-de-la-Loire : Bonjour, à ce jour les soirées dansantes de bals de mariages sont interdites par les préfectures (sauf rares exceptions). Les messages reçus des préfectures des départements de Vendée (85), Loire-Atlantique (44) et Finistère (29) sont explicites : les salles de réceptions de Type L ont la double casquettes ‘restauration et soirées dansantes’, le cocktail et le repas y sont autorisés, la soirée dansante, elle, ne l’est pas. Les différents prestataires intervenants sur votre mariage doivent pouvoir effectuer leurs prestations dans le respect des règles imposées par la situation sanitaire du Covid-19. Ils ont également et légalement un droit de retrait s’ils estiment que le non-respect des règles de distanciation, par exemple, peuvent mettre leur vie en danger. Votre traiteur, DJ ou photographe peut refuser de continuer sa prestation. Cette situation est bien sur provisoire et le débat sera clos à l’aube du 10 juillet 2020 car un nouveau décret sera présenté par le gouvernement. On ira dans le bon sens si le Coronavirus ne progresse pas et si les clusters sont maîtrisés, ou ce sera pire si le virus a progressé. On en est là, pour les mariés il faut patienter jusqu’au 10 juillet pour prendre une décision. Inutile d’appeler les mairies trop tôt, elles se basent sur le décret en cours pour vous répondre, donc pour votre mariage en août il faut patienter et croiser les doigts. Pour info voici la réponse de la préfecture de Loire-Atlantique (département 44) : « Selon les dispositions du décret n°2020-653 du 31/05/2020 actualisé le 22/06/2020 et les consignes gouvernementales applicables au niveau national, les bals de mariages ne sont pas autorisés car ils ne permettent pas, par nature, de respecter les dispositions de l’article 1er. Cet article stipule que les règles d’hygiène et de distanciation sociales d’1 mètre doivent être respectées en tout lieu et en toute circonstance. Selon le lieu d’organisation du mariage (salle polyvalente, salle de restaurant) d’autres contraintes réglementaires peuvent également s’ajouter, qui ne permettent pas d’organiser un bal (place assise obligatoire dans les ERP de type N et L). »

Mya organisation événementiel26 juin, Mya, salle de réception Le Jardin de Marolles en région Île-de-France : Bonjour, comme vous tous nous nous posons la question de savoir si nous avons l’autorisation de recevoir du public pour nos mariages et événements, nous avons donc décidé de demander directement à la préfecture du Val-de-Marne (département 94) dont nous dépendons et ceci afin d’avoir un retour écrit (les paroles s’envolent, mais les écrits restent !) donc je vous ai inséré leur réponse si cela peut aider, belle journée à tous — Question de Mya : « Bonjour, nous sommes un établissement privé recevant du public (ERP) pouvant accueillir au maximum 220 personnes et ne trouvons sur aucun site le décret à ce sujet. Sachant que nous avons des mariages prévus en juillet 2020, nous souhaitons savoir si nous avons l’autorisation afin que nos clients puissent célébrer leur événement avec accès à l’espace de danse. » et voici leur réponse :

prefetPréfecture du Val-de-Marne, département 94, Créteil le 26 juin : « Le décret 2020-663 en vigueur est disponible sur Légifrance [note admin : décret résumé rubrique ci-dessus] nous vous invitons à prendre connaissance plus spécifiquement des articles 27 et 45. Pour la fête, si elle se tient dans un établissement recevant du public, la réglementation est celle qui s’applique à ces lieux, par exemple la réglementation des bars et restaurants : table de 10 personnes maximum assises etc. À noter que le port du masque est obligatoire et l’espace de danse interdit d’accueillir du public. Cellule COVID-19 de la Préfecture du Val-de-Marne. »

Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Sylvaine, voici quelques éléments de réponse sur la situation actuelle, d’un point de vue neutre et factuel : à ce jour les discothèques ont une ‘interdiction ferme’ d’ouverture et accueil du public jusqu’à (au mieux) début septembre (annonces de Matignon du 20 juin). Une salle de réception peut ouvrir et accueillir des clients (sauf interdiction d’ouverture préfectorale locale ou de chaque mairie, Cf. Décret 2020-663 mentionné rubrique ci-dessus) et sont exploitant / propriétaire peut limiter ou interdire l’accès à la piste de danse, avec dans tous les cas l’application des protocoles sanitaires Covid19 en vigueur. Un DJ n’est pas (je vous cite) « comme les discothèques » dans le sens où il est par nature mobile (hors ‘DJ résident’), et peut aujourd’hui techniquement et légalement exercer dans un lieu autorisé (espace extérieur ou intérieur) avec respect des mesures sanitaires anti- Coronavirus. Mais ce même DJ (ou tout autre prestataire intervenant tel qu’un traiteur ou orchestre) a aussi un ‘droit de retrait’ (ne serait-ce que ‘moral’, sans aborder l’aspect juridique) et peut ainsi décider de ne pas réaliser sa prestation s’il pense qu’il prendra trop de risques (suggestif et à l’appréciation de chacun) et que les contraintes sanitaires en vigueur (gestes barrières, distanciation sociale, port du masque) ne seront pas assez bien appliquées, ou techniquement inapplicables : par exemple dans le cas où 100 personnes seraient invitées à une soirée dansante de mariage dans une salle fermée d’une capacité maximale de 100 personnes, donc sans distanciation physique possible, le ratio devant être (estimation) à 1/3 de la capacité maximale (certaines salles de réceptions et lieux privatisables choisissent de limiter à 1/4). Concernant l’échéance dont votre DJ vous a parlé, c’est en effet début/mi-juillet que sont attendues de nouvelles annonces du gouvernement sur les futures contraintes sanitaires, autorisations et interdictions pour la période fin-juillet, août et septembre. Dernier info, qui vaut de manière générale à toute décision prise dans la période actuelle ‘post- 1ere vague de Covid19’ et pour les prochains mois : la responsabilité revient à chacun (futur marié, prestataire intervenant, loueur de salle etc.) de décider de suivre, ou pas, les recommandations et protocoles sanitaires officiels en vigueur.

Sylvaine V. : Bonjour, j’ai besoin d’un conseil. Le mariage de ma fille est le 1er Août 2020 dans une salle privée et le DJ que j’ai pris me dit que les DJ c’est comme les discothèques et qu’il faut attendre les nouvelles directives mi-juillet pour savoir s’il a le droit ou pas. Est-ce vrai ? merci de votre réponse.

20 juin, Magali D. : Propriétaire d’un complexe événementiel, malheureusement pour en savoir plus il faut attendre le décret qui sera publié après l’intervention du 1er Ministre le 22/06/2020. À ce jour les célébrations de mariage OK mais les fêtes se font sous conditions : lieu privé signifie à votre domicile !!! C’est là que le bât blesse car mon complexe est privé mais je relève des ERP (en ce qui me concerne Catégorie 3). Chez vous pas d’ERP donc vous faites ce que vous voulez, c’est vous les seuls responsables. Pour ma catégorie d’ERP et mon type je peux faire des manifestations mais en respectant TOUS les gestes barrières c’est à dire « masques obligatoires pour toutes personnes âgées de plus de 11 ans, distanciation d’1 mètre entre chaque personne et pas plus de 10 personnes à 1 table + gel … » et surtout musique possible mais pas de contact physique, pas de danse !!! Dans ces circonstances je vois mal comment on peut fêter un mariage comme cela. Voilà ce que j’explique à mes futurs mariés, le vrai problème est la responsabilité du propriétaire de l’ERP car en cas de cluster sur votre site on vous demandera des comptes. Après effectivement moi aussi j’ai entendu dire par des mariés que des châteaux, salles municipales, etc. reprenaient après le 22 juin 2020, à moins qu’ils voient dans une boule de cristal pour l’instant nous n’avons pas plus d’infos. Bon à savoir, tout établissement recevant du public est classé en ERP (châteaux, salle municipale, restaurant, cinéma…) il existe plusieurs catégories et plusieurs types en fonction de la capacité d’accueil et de l’activité commerciale.

17 juin, Jean-Philippe R. : Certains mariés, domaines, châteaux veulent redémarrer au mois de Juillet sans se soucier des directives que le gouvernement pourrait décider au niveau de la sécurité dans les prochaines semaines, étant DJ cette situation me fait froid dans le dos, ça va être beau la reprise avec des informations qui ne sont pas claires et qui prêtent à confusion, certains lieux privés sur la région Rhône-Alpes ont déjà signalé aux clients qu’il n’y avait aucun souci depuis le 2 juin et qu’il n’y avait pas de problème de distanciation puisque leurs lieux sont privés et que les mariés et invités font ce qu’ils veulent… bah c’est vrai le Covid-19 ne peut pas s’inviter pendant que les gens sont sur la piste de danse et c’est leur problème, pas celui du responsable du lieu, ni du DJ, ni du traiteur… bonjour la bienveillance dans ce type de discours !!!

Olivier B. : Loueur de salle de mariage j’aimerai savoir s’il est possible de louer ma salle pour un mariage sachant que je ne m’occupe ni du repas ni de l’animation ?

Karine C. : Bonjour, un anniversaire de moins de 50 personnes prévu en salle le 18 juillet 2020, puis-je le maintenir ?

15 juin, Serge L. : Bonjour, Je suis propriétaire d’un établissement location de salle pour événementiel : mariages banquets séminaires etc… La plus grande salle de mon établissement fait 360 m2 et peut en temps normal recevoir 360 personnes. Puis-je reprendre mon activité normale à partir du 18 juillet de cette année pour un mariage d’environ 180 personnes ? Je travaille avec des tables ovales sur lesquelles je place habituellement 9 à 12 couverts. Puis-je encore fonctionner ainsi où comment dois-je faire si non possible ? Je compte sur vous pour une réponse rapide car j’ai la pression des futurs mariés. Mon établissement est le tout premier établissement de France à avoir créé les locations de salles pour événementiel. Bien cordialement.

Marie L. : Je viens d’écouter l’allocution de Monsieur Macron et je n’ai toujours pas la réponse pour un mariage prévu le 22 août 2020 ! Nous serons 300 personnes à l’église, 300 au vin d’honneur prévu en plein air, 160 personnes au repas prévu dans une salle communale et 250 personnes au lunch dansant dans cette même salle. Concrètement, qu’est ce qui est possible ? Quelles sont les contraintes ? à 2 mois de l’événement il est urgent pour nous et les invités de prendre une décision. Merci pour les réponses précises et sûres.

p rougeLévénement, association des agences de communication événementielle : Incompréhensible prise de parole de Emmanuel Macron ce dimanche 14 juin pour nos métiers de l’événementiel. Il annonce une France déconfinée partout et pour tous à partir du 22 juin… Sauf pour l’événementiel qu’il condamne d’une phrase qui claque comme un coup de fusil : « il faudra continuer d’éviter les rassemblements qui sont les principales occasions de propagation du virus ». En assurant la réouverture des écoles, des restaurants, mais en n’apportant aucune précision sur les conditions de reprises des événements professionnels ou sur ce qu’il qualifie de « rassemblements », le Président de la République laisse chacun imaginer que nos activités restent à risque et sans date de sursit… Et revoilà le spectre de la peur et du principe de précaution qui avaient fait que, à peine les événements de 5000 personnes interdits fin février, nous voyions tous les événements de plus de 100 personnes disparaître aussi en quelques jours… Alors même que les événements professionnels sont, sans aucun doute, un des secteurs économiques qui peut le plus facilement intégrer et faire respecter des mesures sanitaires, connaître et suivre précisément l’activité de ses participants, et que nous finalisons ces jours-ci avec le Gouvernement un protocole sanitaire événementiel, nous sommes replongés dans l’expectative par une formulation aussi imprécise que dangereuse pour les 400.000 professionnels et les milliers de TPE/PME de notre filière : « il faut continuer d’éviter les rassemblements » … Notre redémarrage ne se décrète pas avec une autorisation qui ne vient pas, il doit s’accompagner d’un message de conviction et de confiance. N’avoir obtenu aucun des 3 nous laisse juste craindre une disparition avant l’été des dernières options d’investissement de nos clients qui ne pourront pas prendre un « risque » sur les rares événements encore programmés en 2020. Il nous faut des précisions urgentes et claires du Gouvernement !

4 juin, Céline G. : Nous nous marions le 27 juin (26 à la mairie nous et nos témoins mais c’était prévu comme ça depuis 2 ans) puis église dans le respect des règles actuelles. Nous louons une salle des fêtes d’une commune pas très loin (département 80) en appelant le 0800130000 de la ligne coronavirus on avait eu plusieurs sons de cloches et puis en lisant un tas de textes je me suis aperçue que ceux qui gèrent les autorisations de ce genre sont les préfectures, j’ai donc appelé ma préfecture qui m’a assurée que je peux louer ma salle mais qu’ensuite il y a des règles, elle ne m’a pas dit que c’était interdit de danser mais qu’il fallait faire preuve de bon sens. Je tiens à faire travailler mon DJ j’ai donc pas mal d’idées, des animations à table (ah oui tables de 10 maxi avec distances de 1m au moins jusqu’au 22 juin). Puisque les gens sont ensembles sur leurs tables de 10 j’ai imaginé des formes de Battle avec 2 groupes de 10 en face à face par exemple… ce genre de choses, le masque est obligatoire quand on déambule dans la salle d’après les textes que j’ai pu lire, mais la personne de la préfecture ne me l’avait pas dit, en revanche il m’a dit que ces règles sont aussi à appliquer chez soi si on peut recevoir du monde, que ce ne sont que des règles du bon sens. Je pense qu’avec des idées on peut quand même faire quelque chose de bien, diffèrent mais on peut tout de même passer un bon moment, on maintient le 27 juin 🙂 si vous voulez un conseil, appelez vos préfectures car certaines gèrent différemment que d’autres.

Chloé L. : Bonjour, j’ai téléphoné au cabinet du premier ministre vendredi et le message était clair : tous les châteaux, domaines, même privés, mais étant sous la casquette ERP doivent respecter les consignes. Donc pour les mariages après le 22 juin on croise les doigts, mais avant, à moins d’un changement de cap de la part du gouvernement cela risque d’être hélas très compliqué. Le soucis est que le discours de jeudi soir du premier ministre n’était pas clair du tout et les messages du gouvernement semblent contradictoire… les piscines ouvrent, mais on ne peut pas célébrer les mariages (du moins pas en « faisant la fête »). Mais hélas c’est une réalité et le lieu risque d’avoir des soucis et une fermeture administrative si cela n’est pas respecté. De même pour le traiteur qui a reçu normalement hier les dernières règles sanitaires à appliquer … et elles sont drastiques. Les lieux souhaitent vivement rouvrir et je les comprends, je suis wedding planner et chaque jour je dois rassurer les couples, je les aide à tout décaler, prévoir des plans B et C … mais je préfère être réaliste.

3 juin, David C. : Bonjour je viens d’appeler le numéro vert et cette dame, contrairement à un autre monsieur qui a dit que « c’était bon dans les salles privées recevant du public pour plus de 10 personnes » (après avoir appelé ce même numéro), elle me dit « non, pas plus de 10 personnes » … Il faudrait qu’ils se mettent d’accord c’est oui ou c’est non pour une salle privée dans un manoir ? Elle va faire remonter l’info et je dois rappeler mi-juin. Je lui ai quand même dit que ce gouvernement n’est pas juste s’il autorise chez soi plus de 10 personnes et le nombre que l’on veut, et pas dans une salle privée.

Doriane M. : Bonjour à tous, Nous on souhaite réellement reporter la célébration du mariage à l’année prochaine et garder le civil cette année. Nous n’avons pas pu avancer sur les préparatifs et nos invités qui vivent à l’étranger ne pourront pas venir. En soi, si on maintient, on n’aura pas le mariage que l’on souhaitait. Ce qui n’est pas de l’avis de notre salle qui, depuis 2 mois, nous demande de patienter jusqu’à ce qu’il soit dit clairement « vous n’avez pas le droit »… Sauf qu’on sait qu’en matière de clarté, le Gouvernement n’est pas au top :’) Bref, en tout cas, merci à ce site pour toutes les infos, c’est vraiment précieux, quel travail !

Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonsoir Sabrina, j’en parlais justement aujourd’hui avec un confrère DJ. De mon côté je n’ai trouvé aucun texte ou annonce officielle qui interdit de façon précise (contexte d’une soirée familiale dans un lieu privatisé) la tenue d’une soirée dansante de mariage (si quelqu’un a une source fiable n’hésitez-pas à la partager ici-même en commentaires, comme pour toute autre info utile, précision ou correction à apporter). Je viens de voir la chronique du JT de France 2 du 2 juin 13h et la journaliste indique comme vous le dites « dans une salle de réception, pas de soirée dansante » sans source ou plus de précision. Peut-être une simple extrapolation de « l’interdiction d’ouverture des discothèques et lieux destinés à faire la fête au moins jusqu’au 21 juin » annoncée par Édouard Philippe le 28 mai (et officialisée dans le Décret 2020-663 évoqué ci-dessus) comparaison qui est possiblement valide et pourrait aussi être appliquée localement par décision préfectorale ou de la mairie pour une salle des fêtes ou salle polyvalente. En pratique, si on tient à respecter les protocoles sanitaires Covid-19 du port du masque et de distanciation physique (cf. Décret précité) il me semble assez compliqué de garantir (et tenir sur la durée) 1 mètre entre chaque personne présente sur la piste de danse (= soit 4 m² utilisé par chaque danseur) surtout dans une salle (par opposition à un espace extérieur vaste et aéré) et pour un groupe de familles et amis censés faire la fête et partager un moment fun et convivial dans un esprit décontracté où ‘on se lâche’ … donc jusqu’au 21 juin (veille annoncée du début de la 3eme phase de déconfinement avec, nous l’espérons tous, moins de restrictions) je ne vois pas d’interdiction ferme ou autorisation expresse, mais une soirée dansante de mariage rythmée (hors ambiance musicale style lounge en fond sonore) me parait par nature assez incompatible avec les recommandations sanitaires en vigueur à ce jour.

Sabrina H. : Bonjour nous devons nous marier le 20 juin 2020 dans un manoir loué à titre privée nous sommes 46 adultes et 11 enfants. Aujourd’hui au journal de 13h sur France 2 il a été dit que le bal dansant pour un mariage était interdit … je ne trouve aucunes infos à ce sujet. Est-il possible de me renseigner (texte officiels à l’appui) ? Mon animateur est-il autorisé à animer ma soirée de mariage. Merci pour vos réponses.

Christelle G. : Bonjour mon mariage est prévu pour le 5 septembre 2020 or les annonces du 28 mai ne renseignent pas sur le déroulement pour ma cérémonie. Je souhaite savoir si je peux organiser un repas dans une salle des fêtes avec toutes ma famille et amis ? car je pense que si tous les mariage sont à 10 personnes ce n’est pas possible !! Il y aura d’autre annonces le 22 juin 2020 en espérant que soit réglé ce problème sanitaire.

Heni R. : Nous avons appelé le numéro vert mis en place par le gouvernement pour le Covid 19 car effectivement ce n’était pas très clair pour nous non plus. Nous avons eu les informations suivantes : dans les lieux publics (mairie par exemple, salle communales) le nombre d’invités est limité à 10 maximum, concernant la mairie cela est évidemment sous réserve que le service mariage de votre mairie reprenne. Pour les lieux privés (salle de réception privée par exemple) pas de limite de personnes, il faut simplement respecter les gestes barrières et fournir du gel hydroalcoolique (à voir avec vos prestataires). J’espère que cela vous éclairera aussi 🙂 et courage !!

Abas Événements : Je suis propriétaire d’une salle de réception avec couchages, je comprends que je peux ouvrir ma salle sans limitation de nombre de personnes, si c’est une organisation privative comme un mariage : c’est bien cela ? Pouvez-vous me donner en détail tous les gestes barrières à mettre en place ? Nos clients ont ils l’obligation de venir à la date prévue en 2020, alors que nous leur avons déjà proposé une autre date de report ?

1er juin, Agathe P. : Bonjour et merci d’avoir pris le temps de me répondre, et merci également pour le temps passé sur votre site et les différents réseaux pour éclairer nos lanternes … nous attendons donc le nouveau décret avec impatience 😉

31 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : — [EDIT 10 juillet : le nouveau Décret 2020-860 est résumé ci-dessus] — Bonjour Agathe, le Décret 2020-548 que j’évoque ci-dessus n’est pas (je vous cite) « entré en vigueur au 31 mai », comme mentionné il date du 11 mai (= fin du confinement / début 1ere phase de dé-confinement) et est toujours valide (= en vigueur) jusqu’au 2 juin. « Qu’en est-il alors pour les ERP type L ? à partir de quand nous pouvons espérons accueillir de nouveau du public ? » : pour les restaurants (= ERP type L) ouverture autorisée à partir du 2 juin (selon les annonces d’Edouard Philippe du 28 mai) avec respect des protocoles sanitaires et selon la zone géographique verte (salle + terrasse) ou zone orange (terrasse uniquement). À télécharger au format PDF : le Guide sanitaire Covid-19 de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) pour les professionnels CHRD (dont les restaurants).

Agathe P. : Bonjour, je ne comprends pas bien ce nouveau décret entré en vigueur au 31 mai, qui interdit d’accueil du public pour les ERP entre-autres de type N, (restaurants), alors qu’ils réouvrent à partir du 2 juin avec les mesures qui ont été précisées ? Qu’en est-il alors pour les ERP type L ? Je suis désolée, mais en tant que propriétaire d’un lieu de réception (salle autorisée à recevoir jusqu’à 400 personnes) nous ne savons pas du tout comment nous positionner, et savoir à partir de quand nous pouvons espérons accueillir de nouveau du public ?

Véronique G. : Bonjour, Je tenais à vous remercier, je suis gérante et propriétaire d’un lieu de réception une ancienne Chartreuse et nous recevons des mariages. Je dois dire que vos résumés sont très utiles et très bien faits. Merci et bon retour à l’activité que nous espérons proche.

+ Vos autresQuestions & Commentaires‘ à suivre plus bas sur la page avec un ‘classement par date de votre Jour J, cérémonie ou réception’.

P2 / INFO Coronavirus COVID-19 & organisation de mariage : période estivale, rentrée de septembre et automne 2020.

coronavirus covid-19 mariage 2Pour couvrir les prochaines annonces et mesures gouvernementales du 2eme semestre 2020 (post- 1ere vague de Covid-19) et face au nombre déjà important de discussions et témoignages : lancement de la page n°2 sur l’ACTU Coronavirus, protocoles sanitaires et annulation ou report de mariage (la page 1 restera actualisée avec vos nouveaux commentaires et réponses aux questions et messages déjà en ligne ci-dessous).

Le contenu éditorial (informations vérifiées et actualités relayées) restera neutre et factuel, mais toujours ouvert au partage de vos opinions (quel que soit votre avis ou point de vue) et questions personnelles, qui sans toujours trouver de réponse simple (à l’image de la période actuelle) permettent à chacun de témoigner et exprimer chaque problématique, du côté des futurs mariés et organisateurs d’événements, mais aussi celui des prestataires professionnels et entrepreneurs du mariage et de l’événementiel ; En voici un exemple avec le témoignage suivant :

« Un mariage que nous avons imaginé sous forme d’un grand weekend convivial remplis d’échanges, de partages, d’embrassades et de rigolades. »

coronavirus covid-19 mariage septembre annulation report17 juillet, Eizo : Bonjour, tout d’abord merci pour tous ces commentaires et avis précieux, témoignages intéressants, actualisés au jour le jour. Nous devons nous marier début septembre de cette année, nos 110 invités avec enfants habitent à plus de 500 km de chez nous. Un mariage que nous avons imaginé depuis plus d’un an, sous forme d’un grand weekend convivial remplis d’échanges, de partages, d’embrassades et de rigolades… Bref, un mariage à notre image. La venue de cette crise a tout chamboulé dans nos têtes. En effet quand tu vois chaque soir l’annonce du nombre de morts, des directives du gouvernement approximatives, informations vagues / non précises et quelquefois contradictoires. En plus, des personnes qui ne respectent pas les règles… et tu rajoutes le petit stress des préparatifs qui va bien, ça donne un tout qui nous a fait douter de la réalisation de notre événement en cette période très compliquée pour tous.

« Ce n’est plus le mariage que l’on a voulu ! si cet instant n’est pas à notre image et qu’en plus nous faisons prendre des risques à nos proches, nous ne souhaitons pas ça. »

p jaune Du coup nous avons donc tout simplement posé les choses à plat pour y voir plus clair : la grande distance qui nous sépare de notre famille, la présence de personnes à risque dont nos parents, l’apparition de clusters suite à des réunions familiales et les impacts et contraintes sur notre mariage que la Covid 19 (masques, gel, distanciation) va engendrer. De plus la mairie doit se faire en comité restreint et certains de nos invités ne peuvent plus venir pour raison professionnelle (les congés ont été soldés). Tout cela nous a fait dire STOP ! Ce n’est plus le mariage que l’on a voulu !!! On est amoureux, on s’aime fort, le mariage c’est l’un des moments que tu n’oublieras jamais dans ta vie, pour nous la concrétisation de 15 ans de vie commune, si cet instant n’est pas à notre image, et qu’en plus nous faisons prendre des risques à nos proches, nous ne souhaitons pas ça.

« Bloqué financièrement, nous sommes sans solution, le contrat est à leur avantage et le dialogue est rompu. »

p jaune Suite à cette réflexion complexe et non sans mal, nous avons consulté tous nos prestataires et tous l’ont compris sauf le lieu où nous devons nous marier qui refuse catégoriquement un report. Leurs arguments : l’état d’urgence retiré au 10 juillet, le lieu qui est en règle pour tous nous accueillir en prenant en compte les contraintes Covid, et soi-disant d’ici septembre ça ira bien mieux, il n’y a donc pas de problème pour eux, le report à l’année prochaine est impensable, c’est comme ça ou rien. Un rien qui nous coûte très cher puisque si nous annulons nous devons payer la totalité de la somme (acompte déjà versé). En résumé pas de report possible, notre seule solution pour avoir le mariage qu’on souhaite et en limitant au possible les risques : prendre un second lieu mais pour l’année prochaine avec nos prestataires tout en sachant que 2021 est déjà bien complet avec les reports de 2020 !!! Tout s’écroule, c’est la catastrophe … Bloqués financièrement, nous sommes sans solution, le contrat est à leur avantage et le dialogue est rompu.
Y a-t-il d’autres couples dans notre cas ?
Avez-vous des commentaires, articles de loi en notre avantage pour nous permettre de sortie de cette situation délicate ?
Merci par avance, et bon courage à tous. Eizo.

Témoignage de Mathilda, future mariée : « Je ne supporte plus qu’on me dise de relativiser la situation parce qu’il y a pire en ce moment ! »

Pour ce 2eme témoignage je donne la parole à une future mariée de mon entourage qui a déjà dû reporter son mariage de mai à juillet 2020, puis une 2eme fois à juillet 2021 ! … Mathilda partage avec nous son ‘coup de gueule‘ bien légitime, et vécu par de nombreuses futur(e)s marié(e)s du printemps été 2020 confrontées à des proches qui pour certains minimisent l’importance d’une annulation ou report de mariage à cause du Covid-19, comparent à des situations ‘plus graves’ et demandent aux futurs mariés de ‘relativiser‘ …

« Un mariage ce n’est pas simplement la robe blanche, la venue vers l’autel de l’église au bras de son père, la grosse bouffe et la bonne soirée. »

robe future mariée cérémonie nocesMathilda T. : Et si ça vous était arrivé à vous ? petit coup de gueule parce que je ne supporte plus qu’on me dise de ‘relativiser’ la situation parce qu’il y a pire en ce moment. Oui, je le sais, je le vois, merci. Mais ce qui est en train de se passer, ce qui nous arrive, c’est notre ‘pire’ à nous. Jamais, comme vous tous, nous n’aurions pu imaginer vivre quelque chose de la sorte. Sauf que voilà, ça n’aurait pas eu le même impact pour nous si ça avait été à un autre moment. Un mariage, ce n’est pas simplement la robe blanche, la venue vers l’autel de l’église au bras de son père, la grosse bouffe et la bonne soirée. Ceux qui ont déjà eu à organiser un mariage savent que c’est bien plus que ça. C’est du temps, de l’argent, de la joie, des larmes, de l’impatience, des doutes, des remises en question, des choix constants à faire. C’est pour notre part, un an de préparation. Des mails envoyés par dizaines pour trouver prestataires, prendre rendez-vous, faire attention à ce que chaque détail s’accorde avec l’harmonie de la journée. Ce sont des journées, des soirées entières passées à bricoler des choses avec nos petites mains, à mettre un peu de nous dans chaque objet. Lorsque vous nous dîtes de relativiser, vous ne savez pas quelles épreuves on a pu traverser pour en arriver ne serait-ce même qu’à l’idée de se marier. Le cheminement a été long et il se rallonge encore.

« Même si nous avons pu reporter la date, je le vis bien comme une annulation. »

p mauveAlors oui, oui ça nous fait mal. Les ‘anti-mariages’ ou ceux qui ne souhaitent simplement pas se marier, je sais que je ne trouverai pas les mots pour vous l’expliquer. C’est profond, c’est dans les tripes. Parce que personnellement, même si nous avons pu reporter la date, je le vis bien comme une annulation. Cette journée qui aurait dû se passer ce samedi 2 mai je l’attendais impatiemment, je la voyais se rapprocher. Quand le Covid19 a commencé nous étions encore confiants. Deux mois ça laisse largement le temps au virus de dégager. Les prestataires nous disaient d’attendre, ils étaient confiants. Et puis, petit à petit, le rêve devient déjà brouillard. On passe des journées entières à y croire, à en parler, alors qu’au fond de nous on sait déjà que c’est mort. Mais on ne peut pas se résoudre à le dire à tout le monde, c’est trop difficile, ça voudrait dire que ça y est, c’est acté. Dans toute cette course qui ressemble un peu trop à l’organisation d’un deuxième mariage, nous avons perdu des prestataires car nous avons tardé à prendre la décision de reporter. Alors il a fallu tout recommencer : prospecter, téléphoner, envoyer des mails, voir ce qu’on peut encore se permettre de financer. Mais au-delà de tout cet aspect organisationnel, le pire dans tout ça c’est la culpabilité. Je ne peux m’empêcher de m’en vouloir pour celles et ceux qui viennent de loin, qui ont pris des congés, réserver des logements, acheter des tenues investis du temps et de l’argent.

« L’annulation de ce jour c’est le deuil d’un rêve, de notre rêve tel que nous l’imaginions depuis 365 jours. »

p mauveChanger de saison pour un mariage, c’est aussi prendre le risque de perdre cette belle lumière que nous aurions pu avoir sur nos photos, perdre la possibilité de faire un vin d’honneur au grand air. Ne pas pouvoir exploiter les décorations que nous avions prévues, devoir changer de tenues, oublier les beaux clichés en extérieur s’il pleut. Repousser de quelques mois, c’est repousser encore une fois d’autres projets importants que nous voulions mettre en œuvre. C’est devoir encore attendre. L’annulation de ce jour, c’est le deuil d’un rêve, de notre rêve tel que nous l’imaginions depuis 365 jours. Alors quand vous venez nous demander comment on va et que l’on ne vous répond « pas trop bien », s’il vous plaît ne nous dites pas de relativiser. Ne remettez pas en cause notre légitimité à avoir mal, à être mal. Il me semble que pour une journée à plusieurs milliers d’euros, et avec un investissement psychologique aussi intense on mérite compassion et compréhension. Mathilda T.

Une Question ou un Avis à partager ? Vous aussi, prenez la parole : Mon témoignage

Commentaires / Témoignage de Mathilda T. future mariée

Ajouter mon commentaire

10 juillet, Mathilde S. : Cela aurai dû être notre wedding day ce 4 juillet 2020 reporté à juillet 2021. Je pensais que mes amis et familles allaient me soutenir mais non ils ne trouvent pas ça « grave »… heureusement que mon futur est là pour m’offrir un super week-end en amoureux ! 🙂

29 mai, Cloé L. : MERCI ! Merci de ce coup de gueule qui résument si bien ce que nous ressentons… Tout est dit, l’investissement financier, psychologique, professionnel. nous, nous sommes un couple de militaires et nous avons faire des choix pas évidents, j’ai refusé de partir en mission et mon conjoint est repartie quelques mois après son retour, pas d’année complète ensemble, ses choix ont eu des conséquences cotés professionnel. Cette date-là a été choisie particulièrement et pour des dizaines de raisons ! Alors quand on me dit de décaler ou de reporter à l’année prochaine ce n’est tout simplement pas possible !!! Et comme vous l’avez dit se marier en hiver c’est changer toute l’organisation d’un mariage, qui a été réfléchis, pensé, imaginé, rêvé comme tel. Donc merci d’avoir si bien exprimé notre situation qui peut paraître futile pour certains mais qui pour nous est importante.

20 mai, Priscilla I. : Je suis tout à fait d’accord avec vous. Je n’ai pas dû reporter mon mariage pour le moment, la date étant le 12 septembre 2020, mais j’imagine tellement la déception que vous pouvez avoir. Nous travaillons sur le mariage depuis plus de 18 mois. 18 mois de recherches, de temps passé à visiter, à choisir les bons prestataires, revoir notre budget… Rien que d’y penser, ça me fait trembler. Je croise définitivement les doigts et partage votre coup de gueule. Bien que septembre soit ‘loin’ on me demande aussi de relativiser, mais quand on a déjà investi de l’argent et beaucoup de temps, on ne peut pas relativiser ! Courage à toutes et tous les futur(e)s marié(e)s.

15 mai, Amandine N. : Comme je suis d’accord !! on en a marre d’entendre des choses comme ça : « Mais un an ça passe vite, Y’a plus important dans la vie qu’un mariage » … oui mais pour certains, comme elle le dit, le mariage ce n’est pas qu’une simple robe blanche et une grosse bouffe !! C’est beaucoup plus. Et il faut se rappeler aussi que la vie est courte et qu’on ne sait jamais ce qu’elle nous réserve. Du jour au lendemain tout peut basculer. En 1 an il peut s’en passer des choses… Sans penser au pire, mais c’est la réalité. Je l’ai vu au sein de ma famille. Aujourd’hui avec mon compagnon nous avons acheté une maison, nous avons un enfant et le mariage c’est aussi une manière de protéger sa famille si quelques chose nous arrive. Donc oui notre union c’est important pour nous !! C’est pour ça que pour le moment nous avons maintenu notre cérémonie civile à huis clos à la date prévue, et la cérémonie laïque et réception à plus tard. Courage à tous !!

Claudine T. : Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il y a toujours pire et il faut relativiser, si on compare à une rupture ou la perte d’un emploi tout cela n’est rien, mais quand vous préparez un événement depuis des mois, que vous attendez ce moment avec motivation et enthousiasme, un rêve pour certaines et que cela tourne au cauchemar accompagné d’angoisse, stress et interrogations en plus du confinement et de la peur d’une pandémie, je trouve que nous les futurs mariés du covid 2020 on a le droit de ne pas être bien, de le dire et ne pas culpabiliser car peu importe d’où vient la souffrance. Alors une pensée pour les mariés 2020 et qu’ils tiennent bon car nous sommes plus forts que cette pandémie et l’amour est plus fort que la mort. Courage à tous.

6 mai, Sylvie B. : Bonjour Mathilda, vous avez tout à fait raison cela représente un deuil. En ce qui me concerne nous devons nous marier le 25 juillet 2020 cela fait 2 ans que nous le préparons et nous avons du mal à annuler le mariage car je me dis que d’ici-juillet ce sera possible. Au fond de nous, nous savons que ça va être difficile car nous avons 180 invité, mais on continue de rêver l’espoir fait vivre. Bonne fin de soirée à vous tous et courage à tous les couples qui doivent se marier cette année.

Témoignage de Marianne photographe de mariage sur la crise du Coronavirus Covid-19 et la complexe gestion des reports et annulations de noces.

Le but de cette page étant d’exposer les avis de chacun (sans parti pris pour les futurs mariés ou les prestataires, toutes & tous dans la même galère mais parfois en conflit) je donne la parole à Marianne Del photographe professionnelle à Lyon qui partage avec nous son point de vue sur les répercussions des annulations et reports de mariages liés à la crise du Coronavirus Covid-19 ; Voici son témoignage :

« Nous vivons l’hiver sur les acomptes de l’année précédant le mariage, et l’été sur les soldes. »

photographe mariage famille bebe naissance marianne delMarianne Del Photographe couple, portrait d’enfant, famille et mariage à Lyon : Bonjour à tous, je suis photographe et je pense que ça peut être utile de vous expliquer un peu comment ‘nous les prestataires’ devons gérer la crise du Coronavirus. J’ai lu beaucoup de commentaires que j’ai trouvé particulièrement sévères. Je comprends que la situation est aussi très complexe pour les mariés et j’espère de tout cœur que chacun vivra une journée merveilleuse cette année ou la suivante. Nous (les prestataires du mariage) exécutons pour la majorité 80 à 90 % de notre chiffre d’affaire d’avril à octobre. Nous vivons l’hiver sur les acomptes de l’année précédant le mariage, et l’été sur les soldes. Sur vos acomptes et sur vos soldes nous payons diverses charges, impôts, assurances, prêts … parfois vos acomptes servent non seulement à vivre mais aussi à payer des fournitures du matériels, des frais de communication … Aujourd’hui nous devons faire une croix sur les 80% des soldes de 2020, nous perdons donc 80% de notre paie et nous devons quand même payer des charges. En tant que personnes humaines, bienveillantes et pleines de compassion nous (en majorité) aimerions pouvoir concilier les vœux de tous nos mariés.

« Comme vous à l’image de vos préparatifs de votre mariage nous avons mît nos économies, notre énergie, notre temps, notre cœur pour bâtir notre entreprise. »

p jauneBeaucoup d’entre vous souhaitent aujourd’hui reporter sur l’été 2021 pour une multitude de raisons qui vous appartiennent ! Malheureusement, pour nous il y a une réalité qui est désastreuse : si chaque couple décide de bloquer une date en haute saison cela cède autant d’acomptes qui ne rentreront pas en 2020 et autant de soldes qui ne rentreront pas en 2021 ! C’est une perte pour cette année mais pour l’année qui suivra également : c’est donc 2 ans où nous devrons vivre avec 20% de notre salaire annuel. Nous n’avons ni chômage, ni indemnités : Rien ! Comme vous à l’image de vos préparatifs de votre mariage nous avons mît nos économies, notre énergie, notre temps, notre cœur pour bâtir notre entreprise. Aujourd’hui, certains prestataires n’ont pas d’autres choix que d’en imposer d’autres. Le report en basse saison : alors oui ça va en offusquer plus d’un mais faire le choix de se marier en automne ou en hiver c’est sauver des prestataires, c’est leurs éviter la faillite. C’est mathématique. Faire le choix de se marier en semaine c’est aussi faire le choix de sauver vos prestataires. Cette réalité est loin de faire rêver comme on rêve de se marier mais c’est ça la réalité des entreprises à taille humaine.

« Je sais vraiment l’effort que nous vous demandons ! Nous devons tous renoncer et concilier. »

p jauneCertains veulent majorer si vous vous mariez en haute saison, ce n’est pas pour se faire de l’argent sur vous, c’est pour compenser le manque à gagner d’une date prisée qui sera payée dans son intégralité par un couple de mariés 2021. C’est triste, ça peut heurter, blesser écœurer mais quand on a une entreprise c’est comme une maison, il faut la protéger coûte que coûte si on ne veut pas sombrer et entraîner sa famille. Tout ça peut vous paraître bien injuste et je comprends. Mais si vous étiez à notre place que feriez-vous ? Accepteriez-vous tout de vos mariés en sachant pertinemment ce que ça va vous en coûter ? Pourriez-vous vivre deux années sans salaire ? Mettriez-vous dans un cercueil des années de travail de sacrifice de passion ? Je sais vraiment l’effort que nous vous demandons ! Nous devons tous renoncer et concilier… J’espère de tout cœur que ce message sera apprécié à sa juste valeur, celle d’informer et de communiquer. Je répondrai à toutes vos questions et je suis prête à entendre vos expériences. Je ne suis le porte-parole de personne. Nous avons tous notre façon de gérer cette situation mais je voulais vous partager notre réalité bien loin du rêve que nous nous efforçons de vous faire vivre le temps d’une journée… Marianne Del Photographe.

Une Question ou un Avis à partager ? Vous aussi, prenez la parole : Mon témoignage

Commentaires / Témoignage de Marianne D. Photographe

Ajouter mon commentaire

p jaune7 mai, Marianne Del photographe : Bonjour Cécile tu as totalement raison : proposer et non imposer ! Tu as un très beau message et je ne suis pas du tout d’accord ce n’est pas futile de vivre sa vie comme nous la voulons !! Tu auras sans nul doute un très beau mariage !!!

Cécile R. : Bonjour, je pense que le vrai compromis serait que les prestataires proposent et n’imposent pas… Je sais que c’est difficile, je comprends que beaucoup de mariés vont refuser mais je pense que si c’est proposé gentiment cela ne posera pas de difficulté. Vous parlez de projet d’une vie en parlant de votre entreprise alors c’est bête à dire mais comprenez aussi que pour certains leur mariage c’est le projet d’une vie ! Je sais que je ne monterais jamais ma boîte je n’en ai pas l’envie, je ne suis pas carriériste, je n’aime pas voyager, je n’ai pas de grands rêves, alors c’est peut-être d’une futilité absolue pour certain(e)s mais mon mariage je l’attends, l’espère et l’envisage depuis adolescente, ce sera la seule chose que j’aurais imaginé et que je pourrai concrétiser. Alors oui, pour moi il est d’une importance fondamentale qu’il se déroule comme je l’envisageais … Ma date est prévue en septembre, pour le moment tout est maintenu mais les conditions de report dont m’a déjà fait part l’un de mes prestataires, si cela devait arriver, me hantent jours et nuits parce que je sais que si je devais décaler ma date alors le rêve de ma vie n’aurait plus du tout la même saveur… C’est futile, sans intérêt peut être aux yeux de certains, mais c’est mon choix, mon grand projet. Chacun ses priorités, et moi-même prestataire photographe j’aurai tendance pourtant à me placer de votre point de vue, j’ai pourtant fait un petit mariage à la maison parce que notre priorité à ce moment-là était la rénovation de la maison. Oui on est impactés, oui on ne rattrapera pas ce confinement, mais ce n’est pas aux mariés d’en payer le prix. Leur imposer une basse saison ou un mariage en semaine alors qu’ils subissent autant que nous cette situation, non ! Par contre oui, une discussion doit être présente des deux côtés, c’est une marque de respect. De toutes façons je ne vois pas comment c’est possible de travailler ensemble sans écoute, la confiance serait rompue ! J’espère vraiment de tout cœur que la situation s’arrangera au plus vite afin que vous puissiez tous faire une belle fin de saison. Je croise les doigts pour que tout puisse se dérouler comme prévu mais quoi qu’il en soit, cette épidémie m’aura déjà volé ce beau moment qu’aurait dû être cette période de préparation, sereine parce que tout était planifié… Merci pour vos vœux et j’espère que vous vous en sortirez également, bonne continuation !

Elena O. : Alors si je fais preuve de compassion, si je fais preuve de bienveillance, si je suis un citoyen modèle : je me marie en semaine sans la plupart de mes invités qui ne pourront pas être présents ? J’ai sondé mes invités : 40% ne pourraient pas venir. Vous pensez que tout le monde peut prendre des congés quand il veut ? Je me marie en hiver alors qu’on voulait se marier l’été en extérieur ? Je me marie sans mes témoins étant donné qu’ils viennent hors d’Europe ? Je me marie sans mes grands-parents car ce sont des personnes à risque ou alors à 1 ou 2 mètres de distance avec des masques ? Dans un esprit de bienveillance j’ai proposé à mon prestataire de reporter notre mariage à 2021 : le devis a doublé !!! Je comprends vos revendications, vos problèmes et les risques que vous encourez, tous les mariés les comprennent. Vous défendez votre entreprise, nous défendons nos projets. Parfois 1, 2, ou 3 ans d’économies. Un rêve, et le lancement d’une vie à deux. Donc je devrais sacrifier mon rêve, mon projet, pour sauver vos entreprises ? Mais à quoi ça rime ? Vous seriez heureuse de participer à un mariage où les gens ne sont là que pour vous sauver ? Il faut que je consomme français tous les jours au magasin aussi pour sauver les agriculteurs ? Il faut que je voyage en France pour sauver le tourisme ? Que je mange au resto tous les jours pour sauver les restaurateurs ? Que j’aille au cinéma voir que des films français pour sauver les cinéastes français ? Bref … On voulait se marier, à aucun moment on a postulé pour être devenir des super héros. Sinon on pourrait bénéficier d’une remise ? Parce qu’on a tous perdu en salaire et autres chiffre d’affaire. Franchement, soyons sérieux… le covid19 c’est la catastrophe pour tout le monde, il faut se débrouiller et ne surtout pas reporter vos soucis ni sur vos clients ni sur vos fournisseurs, chacun gère ses affaires et tout le monde en sortira grandit.

Christelle B. : Il est difficilement acceptable de demander à des clients qui paient des sommes astronomiques de « faire un effort » surtout quand il s’agit d’un événement qui n’arrive qu’une fois dans une vie… Savez-vous que certains couples ont réglé des acomptes pour des prestations afin de divertir leurs invités en été et que ces prestations n’ont plus aucun intérêt si elles sont effectuées en hiver ? De même les sommes réglées tiennent comptent de certains paramètres de la salle, par exemple un espace de verdure conséquent pour le cocktail, et le contrat perd de sa nature s’il est exécuté en hiver. La solution serait peut-être de proposer une date d’hiver tout en baissant le prix qui nous a été facturé pour la saison estivale, ce serait déjà un juste compromis que de faire un effort financier pour que derrière certains acceptent de se marier en hiver, c’est difficilement acceptable. De même une date au printemps ou en automne serait déjà un bon compromis… Pour ma part je devais me marier le 18 juillet 2020 avec près de 200 invités. On me propose juste de me marier en hiver en conservant mon tarif d’été… Très concrètement ce qui est refusé c’est qu’on modifie les éléments déterminants de notre contrat (date, prix) sans notre consentement, et proposer des dates de reports qui ne sont pas convenables revient à cette solution puisque vous détenez les arrhes et acomptes. Je pense d’ailleurs que beaucoup de contrats pourront être attaqués devant les tribunaux notamment ceux qui sont déséquilibrés et qui ne prévoient pas de sanction pour le cas où le prestataire n’effectue pas la prestation pour cause de coronavirus. Malgré tout je comprends la situation financière dans laquelle vous vous trouvez et je m’interroge sur les aides que le gouvernement a pu mettre en place pour sauvegarder votre entreprise. Allez-vous être pour tout ou partie remboursés par vos assurances ? En toute transparence, pouvez-vous bénéficier d’aides de l’Etat ? L’ordonnance du 25 mars 2020-315 s’applique-t-elle aux prestations que vous effectuez ? Merci d’avance pour votre retour et bon courage.

p jauneMarianne Del photographe : @Maëlle O. je ne quémande rien de plus que de l’écoute. Vous vous sentez lésée psychologiquement, c’est normal nous aussi ! Économiquement ? C’est normal, nous aussi ! Nous ne justifions pas plus nos choix de carrière que votre choix de vous marier cette année. Je ne suis pas à plaindre et je ne souhaite pas me plaindre. J’ai la chance de vivre de ma passion, d’y mettre chaque jour tout mon cœur et pour vivre avec des gens le plus beau jour de leur vie : c’est magique ou / et lunaire ! Nous ne sommes pas responsables ni vous ni moi ni le gouvernement nous devons juste ensemble concilier pour avancer … Pour ma bonne information je connais parfaitement la situation de mariés parce que ça m’intéresse et ça me touche aussi. Mon message est peut-être mal venu et inadapté pour vous. Malgré tout je vous souhaite de trouver la sérénité et vivre une journée remplie d’amour parce qu’avant tout c’est ça le principal … @Ana C. merci beaucoup pour ta compréhension 🙂

1er mai, Ana C. : @Maëlle O. je ne suis pas d’accord avec vous, je trouve ce message très bien écrit. Les gens râlent parce que les prestataires montent leurs prix l’an prochain, parce qu’on leur propose des jours en semaines ou en basse saison… et imaginez qu’ils mettent la clé sous la porte ? Comment ferions-nous sans DJ, sans photographe, sans lieu de réception, sans traiteur…? Chacun doit être solidaire du mieux qu’il le peut et de la part des particuliers ça passe par le respect de ces décisions. Quand j’entends des tas de mariages annulés tout ça parce que quelques invités et ne pourront pas se déplacer, parce que … parce que… et le pire c’est que la plupart de ceux qui ont reporté leur mariage à cause du coronavirus à la fin de l’été 2020 ou au début de la belle saison 2021 n’ont même pas envisagé la situation sanitaire à ce moment-là, êtes-vous certain que votre mariage sera célébré dans de meilleurs conditions ? Et si c’est pareil, vous allez faire quoi, encore reporter ? il faut accepter la situation comme elle est, et faire avec.

Maëlle O. : Quémander la bienveillance et les deniers de mariés déjà lésés psychologiquement et économiquement pour justifier vos choix de carrière professionnelle est juste lunaire. Je vous invite vivement à vous plaindre auprès du gouvernement responsable de votre prise en charge professionnelle et de la situation plus globalement. Pour votre bonne information nombre de mariés sont également indépendants (pas d’aide de l’état), d’autres en chômage partiel (manque de salaire) et d’autres encore qui n’ont pas besoin de se justifier parce qu’ils sont salariés (primes annulées, chômage technique…)

Futur(e) marié(e), prestataire PRO, Mairie … une QUESTION, une INFO ou un AVIS sur le Coronavirus Covid-19 et le maintien, report ou annulation de mariage ?

CommentaireL’espace ‘Commentaires’ ci-dessous vous est ouvert : futurs mariés, organisateur d’événement et prestataire professionnel confronté à une annulation de mariage prévu initialement pour Août Septembre Octobre ou un report de votre Jour J à envisager et reprogrammer pour fin 2020 2021 ou 2022 selon la disponibilité de chacun ? discussions également ouvertes au personnel de Mairie, Préfecture et Collectivité territoriale, Avocat spécialiste du Droit et questions Juridiques ou toute autre personne avec des informations et conseils utiles à partager. Posez vos questions, répondez aux autres messages et témoignez de votre situation personnelle :

Entraide Mariage et Covid-19 : vos Questions, Réponses et Commentaires (classement par date du Jour J).


Mariage du 10 octobre 2020

3 juillet, Charlotte P. : Bonsoir, j’ai parlé avec mon dj qui est confiant et m’a dit qu’à compter du 1er septembre il n’y aurait plus de restrictions nulle part 😉 on croise les doigts !

29 juin, Anaïs T. : Bonjour aux futures mariées, avec mon fiancé nous devons nous marier le 10 octobre 2020, mairie + cérémonie laïque et fiesta dans un domaine. C’est un petit mariage avec 50 personnes. Avec mon chéri nous réfléchissons à reporter la cérémonie laïque et le lieu de réception mais nous attendons un peu avant de prendre une décision car nous espérons quand même que d’ici octobre le covid sera oublié … sinon nous ne ferons que la mairie en petit comité et un apéro après histoire de marquer le coup, le reste se fera ultérieurement.

18 mai, Tiphaine L. : Pour nous aussi mariage le 10 octobre 2020 et on attend septembre pour prendre une décision. On ne stresse pas vraiment par rapport au coronavirus, c’est la vie, on continue les préparations des décos et au pire c’est qu’un report.

11 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Tamara, à ce jour au début du déconfinement (et avant de nous projeter aux mariages d’octobre) la faisabilité de maintenir les cérémonies et réceptions de noces de juillet est toujours en discussion entre les couples futurs mariés, leurs invités familles et amis plus ou moins enthousiastes à se déplacer le Jour J avec les contraintes de distanciation sociale et gestes barrières difficilement tenables lors d’une journée et soirée de noces, et les lieux de réceptions et prestataires professionnels qui devront aussi intégrer et faire respecter les restrictions et recommandations sanitaires, ou choisir d’appliquer un ‘droit de retrait’ si ces mêmes règles de protection sanitaires n’étaient pas assez bien respectées par tous le Jour J. Concernant les réceptions d’août et septembre, et d’autant plus pour votre mariage du 10 octobre déjà reporté une première fois, nous espérons tous que l’épisode du confinement Covid-19 sera du passé et que la vie sociale reprendra comme avant (et en mieux, sur plein de sujets …). L’éventuelle nécessité de reporter un mariage de septembre ou octobre sera à évaluer dans les prochaines semaines et jusqu’à la fin des vacances d’été selon l’efficacité du dé-confinement, la courbe d’évolution de la pandémie de Coronavirus (depuis le ~10 avril le nombre d’entrée en réanimation est en baisse constante et régulière) et en espérant aussi qu’un re-confinement ne soit pas nécessaire dans les semaines et mois à venir.

7 mai, Tamara : Bonjour, j’ai décalé mon mariage au 10 octobre 2020 prévu initialement le 21 mars à Nîmes. Est-il possible que cette date du 10 octobre soit aussi annulée ?


Mariage du 3 octobre 2020

5 août, Nathalie P. : Je suis dans le même cas que René, nous devions nous marier le 18 juillet, nous avons dû repousser la fête au 3 octobre et nous avons des doutes …

19 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour René, à plus de 4 mois de votre mariage début-octobre, difficile de connaitre l’état de la crise sanitaire Covid-19 en France. Même les spécialistes du secteur de la Santé (professeurs de médecine, chercheurs, épidémiologistes) ne sont pas du même avis sur l’évolution de la situation pour les prochaines semaines : 2eme vague de Coronavirus en juillet août ? efficacité du déconfinement actuel ? obligation de re-confiner la population ? le Coronavirus va-t-il durer fin 2020 ou même 2021 et nécessiter d’apprendre à vivre avec le virus et intégrer les gestes barrières et la distance physique à notre vie de tous les jours … ? À ce jour, et dans le doute, je vous conseille de vous projeter sur une date Plan B et anticiper un éventuel report de votre mariage : quelles sont les disponibilités et la ’stratégie commerciale des reports Covid-19’ de l’hôtel déjà réservé et des autres prestataires intervenants du Jour J ? qu’en pensent vos invités ? etc. et de suivre l’évolution de la situation ces prochaines semaines qui sera déterminante sur votre décision de maintenir ou reporter la fête du 3 octobre.

René M. : Je suis Belge domicilié dans les Ardennes et ma date de mariage est prévue le 3 octobre 2020 dans le Bas-Rhin. La fête se déroulera dans un grand hôtel réservé rien que pour nous, nous serions une cinquantaine. Tout le monde prévoie un week-end sur place vendredi samedi dimanche. Puis-je maintenir cette date et commencer les démarches administratives pour le mariage ? Merci pour me donner une réponse.


Mariage du 26 septembre 2020

28 juin, Nicole C. : Nous on se marie le 26 septembre, les restrictions ça suffit on ne vit plus sinon ! Le repas sera avec dj et on va danser jusqu’au bout de la nuit. La soirée sera dans un lieu privé donc ils ne peuvent rien dire. La cérémonie ce sera pareil, vin d’honneur en plein air donc pas d’interdiction. On se marie qu’une fois dans sa vie, c’est pas pour nous gâcher notre bonheur, alors bas les masques et vive les mariés !!

24 mai, Déborah L. : Bonjour, Je pense que je ne suis pas la seule à me poser cette question, est-ce que quelqu’un sait si l’état doit donner des directives pour les mariages de juillet août septembre 2020 et quand ils doivent en parler ? Je devais me marier le 8 août 2020 on a gardé le civil à cette date et repoussé le religieux et la fête le 26 septembre 2020. Mon mari me dit de ne pas me faire d’illusions, notre mariage ne sera pas comme on l’espère, que les décor c’est plus la peine de se prendre la tête… Même pour un livre d’or n’est plus nécessaire. Du coup je me sens mal car très déçu j’espère toujours un beau mariage. Est-ce que quelqu’un peut m’éclairer ? merci

13 mai, Anaïs R. : Même question pour nous, prévu le 26 septembre avec 130 personnes au vin d’honneur et 95 à la réception et beaucoup de questionnement à ce sujet… On se laisse encore un peu de temps mais si second confinement on reportera sûrement je n’ai pas envie de voir tout le monde avec un masque à mon mariage, ou pire encore qu’il y ai des transmissions de coronavirus je m’en voudrais trop si certains l’attrapent et se retrouvent dans un état grave… Le problème c’est qu’il est difficile de trouver une date où le lieu et le traiteur sont disponibles en 2021 donc j’ai peur de devoir reporter à 2022.

24 avril, Katia B. : Bonjour, on se marie le 26 septembre 2020 et nous attendons de voir dans les prochaines semaines si on décale… mais pour le moment nous sommes confiants ! J’ai demandé à mon dj pour le moment aucune annulation en août donc il faut y croire 🙂 courage à tous !

15 avril, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Aurélien, à ce jour personne ne peut prédire quelle sera au 26 septembre 2020 la situation sanitaire et réglementaire en France. Les infos sur cette page sont actualisées dès nouvelle annonce officielle sur les restrictions de rassemblements et autres mesures de distanciation sociale pouvant rendre une cérémonie civile et religieuse ou réception de mariage complexe ou impossible à organiser. Nous en saurons plus avec les modalités et la stratégie du plan de déconfinement annoncé le 28 avril 2020. Je vous invite à ‘mettre cette page en favoris’ et y revenir régulièrement pour suivre avec nous l’évolution de la crise du Covid-19, situation des semaines et mois prochains qui sera décisive dans la choix d’annuler, maintenir ou reporter votre cérémonie ou mariage de septembre 2020.

Aurélien R. : Bonjour, je me marie le 26 septembre de cette année pensez-vous que nous devrions nous inquiéter ?


Mariage du 19 septembre 2020

28 juin, Nathalie R. : Bonjour. Mariage le 19 septembre 2020 en Provence près d’Aix je suis allée voir la mairie ce matin pour la location de la salle des fêtes communale pour connaître leurs nouvelles directives. La salle qui est à l’entrée d’un bois peut accueillir 50 personnes maximum, distanciation 1 chaise sur 2 et en quinconce, masque et le pire pas de dancing 🙁 ce sont les consignes Covid19 à ce jour de la Préfecture mais j’espère encore que d’ici fin août cela changera et que ces protocoles soient assouplis pour septembre.

2 juin, Tubulay G. : Bonjour, j’ai mon mariage le 19 septembre 2020, je dois changer cette date ou la garder ? merci pour votre aide. Cordialement.

24 mai, Laura G. : Bonjour Deborah, mon mariage est prévu le 19 Septembre 2020 j’ai téléphoné à la mairie qui même si elle n’a pas encore de directives pour les mois qui viennent m’a déjà assuré que les mariages de Juin étaient maintenus en comité restreints et nous avons vu le prêtre avant-hier qui nous a confirmé que d’ici fin Juin les mariages reprendraient normalement dans notre paroisse. Si sur ces 2 points votre mariage est maintenu la décision vous revient de reporter ou pas. Demandez à vos invités ce qu’ils en pensent. Nous on est confiant, on en saura plus le 2 juin avec les annonces gouvernementales et j’ai entendu dire que les directives seraient données le 29 mai aux professionnels de l’événementiel… On croise les doigts mais franchement d’ici Septembre je ne me fais pas de soucis si j’étais vous et je continuerai mes préparatifs normalement.

5 mai, Stéphanie H. : Annuler et reporter sont deux choses différentes qui se gèrent différemment. Tant qu’il n’y a pas d’interdiction de se marier à cause du coronavirus, ce qui pour le moment est le cas, les deux parties sont engagées à exécuter les choses prévues. Donc si vous souhaitez reporter pour anticiper un quelconque problème de déplacement voyage organisation ou autre, en l’état vous vous fixez à ce qui est prévu dans votre contrat. Si vous devez reporter car c’est annulé et que vous ne pouvez pas vous mariez ET qu’eux ne peuvent pas vous recevoir alors dans un premier temps il faut envisager une nouvelle date d’un commun accord, le presta vous donnera les dates disponibles sur cette année en fin de saison ou en semaine pour qu’il ne perde pas de l’argent… Si ces dates ne vous conviennent pas alors là seulement vous pouvez invoquer le cas de force majeure, mais vous devrez obligatoirement saisir la justice qui vous invitera dans un premier temps à régler ça à l’amiable… Et ça engendrera forcément des frais donc à vous de voir.

26 avril, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Loïc, je me pose aussi la question … pour piste de réflexion, dans mes dossiers clients pour gérer le maintien de chaque date ou ‘report de mariage COVID-19’ de mes futurs mariés 2020 (je suis DJ) j’ai un code couleur : ROUGE (situation sanitaire critique + restrictions = annulation et report indispensable), ORANGE (situation risquée, réception à décaler pour être plus tranquille et trouver une date de report commune encore libre) et VERT (pas encore d’inquiétude, situation à surveiller). À ce jour (fin avril) je colore Mai Juin en rouge, Juillet Août en orange, Septembre en vert (qui tire déjà un peu sur l’orange …). Concernant votre mariage du 19 septembre 2020 difficile de se décider dès aujourd’hui à maintenir la date ou la différer. À 5 mois du Jour J on a encore le temps de voir venir, mais l’épidémie de Coronavirus COV19, même maîtrisée, pourrai se prolonger et les spécialistes (entre autres l’OMS) prédisent qu’il faudra apprendre à vivre avec sur le long terme. Donc pour anticiper ‘au cas où’ je vous conseille de contacter votre Mairie ou Préfecture pour avoir des infos sur les Directives éventuelles (propres à chaque zone géographique) d’interdiction de rassemblements et manifestations publiques et privées + Votre salle ou lieu de réception et chaque prestataire de vos cérémonies et réception (hébergement des invités, lieu de culte, officiant pour cérémonie d’engagement, traiteur, photographe, DJ …) pour avoir leurs conseils et dates de reports disponibles fin 2020 ou 2021 (voire 2022 s’ils sont déjà over-booké) + Vos proches familles et amis pour savoir ce qu’ils en pensent et si votre date de report souhaitée éventuelle leur conviendrait. Ces retours + l’actualité du Covid-19 des prochaines semaines et le déroulement du déconfinement vous permettront de faire le bon choix au bon moment, pour au mieux maintenir votre mariage le 19 septembre ou au pire reporter la date dans les meilleures conditions.

Loïc P. : Bonjour, j’imagine que vous êtes noyé sous la question que je vais vous poser. Nous devons nous marier le 19 septembre 2020, devons-nous commencer à nous inquiéter et nous faire une raison ? Merci par avance

18 avril, Ana S. : Bonjour, je me marie le 19 septembre 2020, des futurs mariés de septembre qui se posent la question d’un report ? Je sais que l’échéance est un peu plus lointaine et que les choses peuvent évoluer positivement jusqu’à là mais je suis en pleine période de doutes. Il y a le fait d’être complètement bloquée actuellement au niveau des préparatifs, que si déconfinement en mai je me demande quelles en seront les conditions (nombre limité de personnes ? personnes âgées autorisées ? port du masque ?), crainte aussi que l’ambiance ne soit pas au rendez-vous et de faire courir le risque d’une contamination à mes invités en cas de seconde vague. Et surtout j’ai essayé de voir pour un éventuel plan B avec mes prestataires pour 2021 et ils sont pris d’assaut donc quasi plus de dates, bref je ne peux me laisser un temps de réflexion et voir comment ça va évoluer, il faut que je prenne la décision dans la semaine du maintien de mon mariage ou d’un décalage à l’année prochaine. Je souhaitais savoir si des personnes étaient dans le même cas et avaient eux-mêmes anticipé en choisissant de reporter malgré la date du 19 septembre 2020 encore lointaine, on est dans une situation tellement inédite que tous les scénarios sont malheureusement envisageables… J’ai la possibilité de reporter en septembre 2021 mais je ne sais vraiment pas quoi faire. Merci pour cet espace d’échanges en cette période trouble et bon courage à tous !

Maryline M. : Bonjour, Je suis également dans le même cas que vous je me marie le 19/09 et je suis plus qu’inquiète car je ne sais pas s’il faut envoyer les faire parts. Je pense que nous serons deconfinés mais est-ce que tous les invités vont oser venir ? Est-ce qu’il y aura un nombre maximum de personnes pour éviter un grand rassemblement ? Est-ce qu’il faudra toujours les masques ou gestes barrières ? Bon courage à vous.

Amandine G. : Bonjour, Moi je me marie le samedi 19 septembre 2020 et j’ai envie de garder espoir ! Surtout que beaucoup de dates 2021 sont déjà prises par les mariés 2020 plus celles de 2021 déjà réservées du coup les dates libres ne sont pas vraiment celles que je veux. Nos prestataires sont confiants, la mairie m’a dit pas de décision prise avant le 15 juillet et date du dépôt de dossier 2 mois avant. Je me dis aussi que d’aujourd’hui 15 avril au 19 septembre il reste 5 mois quand même ! Et puis septembre c’est la rentrée l’été sera terminé donc j’ai vraiment espoir à défaut peut-être mais je reste sereine.


Mariage du 12 septembre 2020

6 juillet, Annel NY : Pour moi mariage début septembre dans le Sud-Ouest département Hautes-Pyrénées je suis en stress total. Ma mairie me dit que pour la salle des fêtes ce ne sera pas plus de 10 personnes donc on ne la loue pas on attend les recommandations du gouvernement après le 10 juillet… Je me dis que d’ici le 12 septembre ça devrait changer et en bien j’espère sinon je devrais trouver une autre salle. L’autorisation dépend des mairies, une connaissance se marie en août dans une salle des fêtes et ce sera OK car le maire leur privatise, et pour ma salle la secrétaire se fait un plaisir de me dire c’est public donc pas plus de 10… j’ai répondu mais mon mariage est privé enfin !!

26 juin, Aline G. : Bonjour, Nous avons déposé notre dossier de mariage pour le 8 août 2020 dans le Var. Nous devons recontacter le gérant du lieu de réception début août car la mairie ne lui a pas encore donné d’accord pour la reprise de la location et ouverture de la salle… Nous réfléchissons à plusieurs alternatives : restaurant, gîte, chapiteaux dans le jardin, tout va se préparer dans un timing serré avec nombre d’invités à revoir et à appeler si restriction.

20 juin, Leila D. : Bonjour, mon mariage a lieu le 12 septembre et il sera maintenu avec mes 120 invités ! J’ai réservé un lieu qui est un gîte privé et non un lieu considéré comme un lieu de réception, les interdictions en vigueur ne s’appliquent pas à ce type de lieu, nous avons longuement vérifié avec le propriétaire. Mon mariage n’est quand septembre et tous mes prestataires me suivent, ils devront éventuellement respecter le port du masque et de gants, mais ils sont très enthousiastes ! Il faut y croire les filles courage !!!

23 mai, Alain Y. : Bonjour, Mon mariage était prévu pour le 5 avril 2020. Suite aux conditions Covid 19 nous avons reporté notre mariage pour septembre 2020. Savez-vous s’il sera possible de faire un mariage avec 300 invités en septembre ? Cordialement

19 mai, Chloé E. : Si les prestataires peuvent célébrer le mariage (pas d’arrêté préfectoral et pas de décision claire de l’état) ils ont le droit de maintenir votre date et de garder l’acompte. Si confinement ou décision du préfet ou du Président alors là oui la salle devrait vous rembourser. Mais maintenant pour eux il n’y a pas de raison de ne pas le fêter, et vos invités risquent surtout d’être dans la même situation l’année prochaine. Si vous craignez pour leur santé reportez sur 2022 c’est plus prudent à mon avis ! parole de soignante. Personnellement nous n’avons pas repoussé le mariage civil de juin et cérémonie laïque fin juillet, on maintient et on a hâte de retrouver nos familles et amis !!! Les invités qui avaient peur ou trop âgés se sont désistés et franchement c’est rassurant car l’année prochaine selon comment évolue le covid19 ce sera aussi risqué que cet été.

13 mai, Kelly C. : Je pense que vous pouvez demander le remboursement de l’acompte du lieu mais ils peuvent vous dire non, le coronavirus n’est ni de leur faute ni de la vôtre. Ma robe de mariée je suis venu exprès en mars pour l’essayage et les retouches et finalement ils ne l’avaient pas reçue car livraison bloquée en Italie et mon mariage prévu en août et finalement décalé en 2022 à cause du covid, du coup j’ai demandé à récupérer mon acompte comme il n’avaient pas ma robe, ils ne veulent pas mais acceptent que je choisisse une autre robe pour 2022. C’est compliqué pour tout le monde ….

Mélanie M. : Bonjour, mariage prévu en septembre 2020, vu les circonstances nous souhaitons éventuellement décaler notre mariage afin de garder nos prestataires. Cependant le propriétaire de la salle ne souhaite pas nous donner une date pour décaler, il attend le dernier moment et nous informe que si le mariage est autorisé en septembre mais à 40 personnes au lieu de 120 il ne décalerait pas la réception et ne remboursera pas l’acompte. Est-ce légal de refuser dès maintenant un report ? et a-t-il le droit de ne pas rembourser l’acompte si le nombre d’invités diminue fortement ?

11 mai, Marianne D. Photographe : Rien ne spécifie que le mariage ne pourra pas avoir lieu en septembre. Seul le cas de la force majeure oblige votre traiteur à reporter l’événement dans les mêmes conditions que celui-ci était prévu. À ce jour aucune période n’a été jugée force majeure mais dans les faits le contrat ne pouvant être exécuté en confinement celle-ci le sera sans doute pour les cérémonies et réceptions du 17 mars au 11 mai (à voir si les mairies sont autorisées à marier). Mais de bonne foi un juge prendra en compte que sur 8h ou 12h de temps de mariage il faut un lieu et un moyen de restauration, c’est ‘vital’. Donc il faudra que les lieux et les traiteurs puissent ouvrir sinon le cas de force majeure pourrait être de nouveau défendable. Concernant les acomptes ils sont déductibles de la prestation s’il y a un report du mariage pour cause de force majeure, sinon cela vaut pour une annulation pure du contrat et l’acompte est perdu. Un nouveau contrat pour une nouvelle date est créé et la demande d’un nouvel acompte est demandé. Ça reste la loi pas mon avis personnel. Après encore une fois tout peut évoluer, on n’est pas à l’abri d’une deuxième vague de coronavirus donc d’un nouveau confinement … à voir si la force majeure peut être anticipée par une des parties. Bon courage ! PS : dans le cas où vous n’avez pas signé de contrat je pense que rien ne peut justifier que l’acompte était versé pour la date de septembre 2020 et non celle de juin 2021, c’est une grosse erreur de sa part ! Avez-vous des échanges d’emails qui font acte de votre date en septembre ou une facture spécifiant la date de l’événement initial ? Si ce n’est pas le cas vous pouvez argumenter dans ce sens.

9 mai, Mélanie A. : Il faudrait qu’il vous réécrive un avenant au contrat pour le changement de date, il n’a pas le choix car sinon rien ne vous assure que vous aurez votre date de juin 2021. Il a dû vous faire une facture lors du versement de votre acompte de 2020 ? à voir avec un juriste ou un avocat mais il y a une preuve d’un versement et vous aurez un avenant qui prouve le changement de date donc il ne pourra pas garder les 3000 € en cadeau il devra les déduire car il y a une preuve de son versement et du changement de date. Bon courage

Marie B. : Bonjour Emilie, avez-vous eu un devis écrit ? Dans ce cas l’acompte est valable. Malheureusement à l’heure actuelle il est dans son droit si dans ses conditions générales de ventes il n’y a pas de conditions spécifiques pour les annulations dues au coronavirus. Je pense que l’État fera le nécessaire bientôt car trop de personnes lésées… Ce n’est vraiment pas correct de sa part mais malheureusement les assurances font le pied de grue pour ne pas accepter les cas de forces majeures pour covid19 car ce serait une grosse perte pour eux. Mais votre traiteur ne peut malheureusement pas se faire indemniser par l’assurance et vous non plus. S’il ne veut vraiment pas déduire l’acompte, ou même 50%, à votre place je chercherai un traiteur plus arrangeant pour l’année prochaine…

Magalie G. : C’est dommage ce principe. Parce qu’entre nous, qui rêve de se marier avec des masques et garder une distanciation ? Va falloir que l’on vive avec ce coronavirus plusieurs mois et donc le non-port du masque ce n’est pas pour demain je pense. Je suis d’accord sur le fait que cela fait perdre de l’argent aux prestataires, mais perdre 3000 euros ce n’est pas une petite somme. Alors vu comme ça, les prestataires pensent à leur petit portefeuille, pendant que les clients pensent à la santé de leurs convives. Chacun pour sa pomme en fait ! Ceci n’est que mon avis après…

5 mai, Tiffany R. : Bonjour, pour Émilie si l’acompte est déduit du solde à lui devoir l’année prochaine, le traiteur évite que vous partiez chez la concurrence. Pour ma part je garde septembre 2020 mais j’ai une date de secours en 2021, tous les prestataires gardent les acomptes déjà versés et me les déduiront des soldes à devoir l’année prochaine si le mariage devait être décalé. Mon Dj veut aussi faire la même chose mais uniquement en cas de report en 2021, si je prends une date en 2020 je ne perds pas l’acompte mais si je décale en 2021 je le perds… je ne me suis pas encore penché sur les procédures car je vais déjà essayer de négocier avec lui vu que le montant est beaucoup moins élevé qu’un traiteur…. Mais je suis choquée de voir que ces prestataires sont sans scrupules

Emilie F. : Bonjour j’aurai besoin de conseils. Nous devions nous marier le 12 septembre, par précaution pour nos invités et assurer la venue d’une partie des invités vivant aux États Unis nous avons préféré reporter à juin 2021. La semaine précédant le confinement nous avions validé le traiteur en envoyant 3000 euros d’acompte via transfert, le contrat aurait dû être signé lors du testing qui n’a pas eu lieu. Aujourd’hui le traiteur est ok pour reporter au 12 juin 2021 mais ne veut pas me rendre l’acompte, ni le déduire pour 2021, c’est tout simplement perdu. De plus il souhaite un nouvel acompte pour 2021. Est-ce que selon vous j’ai un recours ? Sachant que nous n’avons pas signé de contrat, donc aucune date arrêtée. Merci pour vos retours

Laetitia S. : Je pense que vous devriez maintenir car en septembre ils reprennent les festivals de + de 5000 personnes, gardez espoir. Moi mariage le 4 juillet mais apparemment on serait en état d’urgence jusqu’au 24 juillet en attendant d’avoir la confirmation j’ai mis une option sur septembre, mon traiteur m’a dit que les événements vont surement redémarrer et être à nouveau autorisés d’ici la fin de l’été … courage.

28 avril, Melissa F. : Bonjour, nous devions nous marier le 23 mai nous avons réussi à reporter au 12 septembre 2020. Pensez-vous que notre mariage pourra avoir lieu ? Nous sommes 80 au repas et 100 au vin d’honneur, merci de votre réponse.

Sabrina O. : Bonjour, Mariage le 12 septembre près de Paris avec 90 invités, je me suis renseignée pour un plan B et notre salle de réception nous a répondu que si on voulait décaler ce serait du lundi au jeudi hors veille de jour férié, et à partir de mars 2021 interdit de réserver un week-end pour les reports ! Donc on espère pouvoir se marier le 12 septembre comme prévu mais on craint qu’il faille toujours respecter les gestes barrières et probablement porter un masque…. Comment placer les invités à 1 mètre les uns des autre et faire les photos ou danser le soir ? C’est ça qui me fait peur mais un mariage reporté en semaine je ne peux pas l’imaginer. C’est tellement stressant que je ne sais même pas quand je vais envoyer les faire part, ils étaient prêts à être postés la veille du confinement ! Mais maintenant obligé d’attendre juin je pense en espérant que le déconfinement se passe bien et rapidement.


Mariage du 5 septembre 2020

20 juin, Virginie G. : Bonjour ! mon mariage était prévu le 30 mai, nous l’avons décalé au 5 septembre 2020. J’angoisse à l’idée que ça ne soit pas encore possible, je n’ose même pas appeler la mairie… Nous serons 65 personnes, aucun enfant. Et nous vivons tous dans la même ville et nous nous voyons tous quotidiennement. Si au cas où l’interdiction est toujours en rigueur, il va falloir que je passe à un plan B. Force et courage à tous.

10 juin, Alicia D. : Bonjour, des bonnes ondes dans ce monde anxiogène du Covid ! Je partage avec vous ma joie et ma positivité, je n’ai jamais été négative durant toute cette période particulière malgré les différents témoignages et le vent de panique qu’il y a eu. Mariage prévu le 5 septembre 2020 dans un domaine privé avec une centaine d’invités, pas une seule seconde nous avons pensé à reporter. Hier appel au traiteur pour savoir comment ça se passe pour eux et vérifier le suivi de nos règlements, tout va bien, la saison repart doucement en juin mais à fond en juillet (complet tout le mois) et août ! Leur restaurant a ré-ouvert le 2 juin, toutes les équipes sont à fond, aucun doute à ce jour pour la réalisation de notre mariage, on planifie de se rencontrer à la fin août pour tout finaliser ! Ce matin j’appelle ma fleuriste, même chose, savoir comment elle va, car c’est une toute petite structure et idem la saison repart doucement en juin mais quelques mariages sont quand même célébrés et ça repart en juillet et août avec une centaine de personnes dans des domaines ! Elle sait que 2020 sera une saison particulière et que 2021 sera très sportif mais pareil elle est confiante et ultra positive ! 🙂 la semaine dernière c’était ma paroisse qui m’appelait pour confirmer si on voulait bien maintenir notre date, Oui !!! Aucun problème pour eux non plus ! Alors voilà, je reste positive à fond ! Et je suis bien contente de ne pas avoir cédé à la panique des reports précipités, sans parler que tous nos invités sont aussi confiants ! Bref tout roule, alors un mot d’ordre « Stay positive » !!

31 mai, Muriel L. : Je maintiens ma date de mariage le 5 septembre 2020, au vu des dernières infos on sait sans savoir, déjà une bonne évolution au pire on reportera, mais je suis confiante.

22 mai, Marlène L. : Bonjour, je me marie le 5 septembre 2020, devons-nous annuler et reporter le mariage ? Si nous maintenons la date du 5 septembre à combien d’inviter aurons-nous droit ? Réception prévue avec 180 convives, doit-on limiter la liste des invités à 100 personnes maximum ? Tant de questions et de doutes ! Les larmes coulent, difficile de s’en faire à l’idée que ce mariage tant attendu depuis 11 ans doive être reporté !

13 mai, Amandine F. : Nous le 05/09 on maintient, sauf si on a une interdiction gouvernementale nous célébrerons notre union mais au cas où on a déjà une date de report et nos prestataires (traiteur, location de salle, dj, photographe) nous suivent dans tous les cas de figure, en leur expliquant qu’au vue de la situation il nous fallait un plan B si notre mariage initialement prévu ne pourrait avoir lieu. On a mis une option sur une date de juin 2021 pour la salle et traiteur, dj et photographe nous on dit que sans problème ils seraient présents sur notre potentielle nouvelle date.

Stéphanie L. : Bonjour, je me marie le 5 septembre 2020 j’aimerai savoir si les rassemblements seront toujours refusés ou non. Car personne ne nous répond pour le moment. Merci de votre réponse bonne ou mauvaise pour nous. Bonne journée

6 mai, Angélique N. : Pour nous cérémonie civile à la mairie fin avril c’était juste une formalité avec deux témoins donc le report ne nous a pas trop dérangé. Pour nous le vrai mariage c’est le 5 septembre et on ne peut rien annuler tant qu’aucun arrêté ministériel ou autre décret ne l’indique pas formellement, et j’estime que le risque de contamination du coronavirus sera toujours présent tant qu’il n’y aura pas de vaccin, alors cette automne ou 2021 j’ai peur que ça soit même la galère 🙁

Aurélie S. : Bonjour, je dois me marier le 5 septembre 2020, puis-je espérer me marier ? nous serons 70 personnes, mairie puis salle des fêtes à la campagne. Cordialement

Laetitia B. : Je me marie le 5 septembre 2020 et pour le moment pas de report. Un peu inquiète de ce qui se passe mais j’essaie de relativiser, j’ai envie d’y croire pour cette date-là. Ai-je tort ou raison ?

29 avril, Vanessa V. : Je dois me marier le 05 septembre 2020 en Belgique avec 72 invités, mon mariage pourra-t-il avoir lieu ? Dois-je le reporter ?

Caroline J. : Bonsoir, Je me marie aussi le 5 septembre 2020, date maintenue mais nous avons pris les devants et posé une option pour septembre 2021 avec le lieu, le dj, la décoratrice, le traiteur et la photographe. Nous n’avons pas eu le luxe d’attendre juin ou juillet pour nous décider sur l’option car tous nos prestataires sont déjà complètement bookés pour le printemps été 2021 et si nous attendions quelques semaines de plus la prochaine date disponible aurait été sur la saison des mariages 2022. Courage à tous !

20 avril, Aurore S. : Bonjour, je me marie aussi le 5 septembre 2020 dans la Var, nous avons posé la question à notre lieu de réception et notre mairie qui nous ont répondu qu’ils n’avaient pas d’info officielle et que nous devions être confiants. Ils nous ont conseillé d’attendre avant d’annuler selon l’évolution des restrictions sur les regroupements pour juillet et août. Chaque région et mairie aménagera ses décisions en fonction des directives des prochains jours selon la situation sanitaire et la transmission du virus. Bon courage à tous et restez positif !

Cécile G. : Bonjour, Je lis attentivement votre article vous préconisez de reporter les mariages de juin juillet et même août à partir de septembre. Nous nous marions le 5 septembre 2020 pensez-vous que nous pouvons le maintenir ? Si j’en crois votre article cela me rassure mais j’aimerais votre avis. Merci à vous, bien cordialement.


Mariage du 29 août 2020

5 août, Hélène L. : Pour ma part mariage maintenu le 29 août avec quelques restrictions à la mairie et à l’église. Pour la salle aucun soucis car salle privée ^^ Bon courage dans vos derniers préparatifs !

22 mai, Justine S. : Bonjour, mariage 29 août et je viens de recevoir les papiers et documents à fournir pour l’église donc pas d’annulation ! 🙂 ils nous disent juste que pour le moment ils ne savent pas le nombre de personnes autorisées pour la cérémonie et qu’ils attendent les directives du 2 juin.

18 mai, Sabrina G. : Pour nous mariage prévu le 29 août 2020 on a décidé de repousser la fête été 2021 car trop de questions et trop de stress de savoir s’il va être autorisé par le gouvernement ou pas. Et pour finir d’acheter les derniers accessoires déco c’est compliqué car dans les magasins ont ne peut pas toucher tous les articles en rayon. Et quand j’ai annoncé le report à l’année prochaine les invités qui pourtant avaient répondu présent étaient soulagés. Personnellement aussi je me sens plus sereine.

14 mai, Joëlle B. : Bonjour, mariage prévu le 29 août 2020 on attend début juin comme tout le monde. On ne souhaite pas reporter à 2021 ni le faire en petit comité. On souhaite faire une belle fête, gaie et joyeuse et que chaque invité puisse passer un bon moment après ces moments difficiles.

1er mai, Marion D. : Bonjour à tous, Nous nous marions le samedi 29 août et personnellement nous avons pris les devants sur un report en 2021 à la même date. L’avant-mariage fait aussi partie du plaisir de se marier, il n’y a pas que la fête, c’est dommage d’en profiter de cette façon. C’est beaucoup d’argent, beaucoup d’investissement, ce jour ne peut pas être à moitié. Vous risquez de perdre vos invités, surtout ceux qui viennent d’autres régions, qui ont perdu des proches et n’ont pas le cœur à la fête, ceux qui ont perdu leur travail… pourquoi attendre ; alors qu’une prochaine option sur 2021 est peut-être encore disponible ? C’est beaucoup de risques de tout perdre. Tous, futurs mariés, on mérite mieux que ça pour ce jour si spécial. Je me suis aussi rendu compte que mes invités étaient heureux que l’on ait pris cette décision car ils ne voulaient pas prendre de risques et n’avaient pas envisagé la fête sous cet angle. Alors c’est très dur de prendre cette décision, moi elle m’a coûté plusieurs crises de larmes, mais un mariage, c’est LE jour de votre vie avec vos proches. Aujourd’hui je suis plus sereine et je compte ces 12 prochains mois avec impatience. Même si ça reporte quelques autres projets de maternité par exemple.
Mais la vie est pleine d’imprévu (Merveilleux ou mauvais comme ce foutu virus) et votre jour d’amour n’en saura que plus beau. J’espère que mon commentaire aura aidé certain, restons soudés.

Anaïs S. : J’ai appelé ma mairie pour réserver notre mariage plan B du 21 août 2021 déjà bloqué avec traiteur, dj, salle et photographe mais pour l’instant on maintient notre date du 29 août 2020 au cas où les rassemblements seraient possibles et sans risque. Les mairies sont dans un flou total ! Elles dépendent des décisions des Préfets qui peuvent prendre des décisions différentes les uns des autres. Donc ce qui sera valable pour un couple ne le sera pas pour un autre, il va falloir réagir en départements plutôt qu’en annonces nationales. On aimerait que cet été on puisse se déplacer un peu pour les familles qui sont loin. Nous pensons que nous pourrions trouver des mesurer pour respecter les gestes barrières… On se laisse encore un peu de temps de réflexion mais c’est pénible car on n’a aucune visibilité.

30 avril, Florence G. : Bonjour, j’ai réservée la salle des fêtes le 29 Août 2020 pour les 18 ans de mon fils, faut-il annuler la réservation ?

Fanny – Bonjour je me marie le 29 août 2020 dois-je décaler mon mariage ou je peux encore attendre un peu? Car ce jour-là ils ont mis le départ du Tour de France … merci

Emmanuelle S. : Mariage le 29 août pour nous et on maintient pour le moment, nous attendons les annonces du plan de déconfinement … tant que le gouvernement n’a pas écrit noir sur blanc qu’il sera interdit de célébrer les mariages cet été nous gardons notre date en août 2020 ! Si jamais ils ne permettent pas de rassemblement ou le voyage est encore restreint on a quand même commencé à projeter une date de report été 2021 au cas où.

22 avril, Léa D. : Bonjour pour ma part je commence sincèrement à baisser les bras avec le confinement et son impact sur mon mariage… Dans la famille proches des cas de suspicion de coronavirus et avec l’arrêt du travail de mon mari niveau finance ça commence à être très compliqué. Nous n’avons pas encore réuni tout l’argent pour ma robe et tenus des enfants, les alliances le DJ la salle… il nous reste plus de 2000 € à rassembler avant notre mariage le 29 août 2020 et je me dis que c’est presque impossible. Je sais qu’il y a des futurs mariées qui ont déjà dû tout repousser et annuler et que d’autres comme le personnel de santé et personnes touchées par le covid19 ont de plus graves soucis en ce moment mais on désespère un peu de pouvoir maintenir la date pour cet été 🙁

15 avril, Julien H. : Malheureusement personne ne peut savoir comment la situation va évoluer il faut attendre les directives du préfet de l’état civil, mais en termes de probabilité pour le 29 août on peut espérer que ce soit possible. D’ailleurs le départ du Tour de France 2020 est repoussé au samedi 29 août ce qui donne un peu d’espoir ! à cette date tout le monde sera heureux de se revoir et de faire une grosse fête après cette période anxiogène …

Céline G. : Moi je me mari le 29 août pour l’instant je conserve la date mais j’attends pour voir comment les choses vont se passer après le confinement, au mois de juin je pense que nous y verrons plus clair sur l’après. Mais je pense que ça devrait le faire. Ne soyons pas perdus, gardez vos sourires 🙂

Stéphanie A. : Bonjour, mon mariage est aussi prévu pour le 29 août 2020 pour le moment on maintient mais on se pose la même question…. Même le confinement levé il y aura des restrictions de groupes et je ne souhaite pas un mariage avec la moitié de ma famille. On voulait attendre fin juin début juillet pour prendre la décision mais selon les annonces de Macron de demain soir on va peut-être aviser plus tôt sur la date plan B et recontacter notre mairie cette semaine. Et pour la salle ça va être compliqué ils ont déjà presque tous les samedis de l’été 2021 de réservés 🙁 reste le hors saison ou un mariage en semaine qui nous parait inconcevable et très compliqué avec nos invités; voilà, de tout cœur avec les autres futures dans la même galère !

Patricia C. : Je me marie le 29 Août est-ce que je garde la date ou je dois décaler avec le coronavirus ?


Mariage du 22 août 2020

10 juillet, Joëlle B. : Mariage prévu le 29 août notre salon de réception peut nous faire le repas mais pas de danse, pour lui il faut attendre après le 14 juillet. Ça commence à faire long, nous avons plus d’une vingtaine d’invités qui viennent de toute la France avec réservation d’hôtel, d’avion et de trains. Nous ne savons pas quoi leur dire… J’étais sereine jusqu’à maintenant et je commence à flipper.

2 juillet, Christina C. : J’ai appelé la mairie ce matin pour connaitre le nombre limite des personnes pour notre mariage civil qui aura lieu le 22 août dans le 93 Seine-Saint-Denis à côté de Paris. On m’a dit 25 personnes pour le moment mais ils sont plutôt confiants que ce nombre va augmenter d’ici août. Le lieu privé dans le 60 département de l’Oise pour la réception et cérémonie laïque n’imposera pas trop de restrictions à part les tables à 1 mètre de distance ce qui me semble normal pour que les serveurs passent… et chaque table limitée à 10 personnes par table, ce qui était déjà le cas avant. Seul hic pour le moment, des masques pour la piste de danse mais le lieu ne va pas faire la police car c’est notre responsabilité de bons citoyens 🙂 mais elle pense que ça va changer d’ici le 22 août. Que du positif !!!

20 juin, Jessica R. : Bonjour à tous, nous avons pris la dure décision de reporter notre mariage du 22 août en 2022 … Aucune place malheureusement en 2021 pour notre salle et nous avions eu un coup de cœur, impossible pour nous de nous marier ailleurs, 1 tiers de nos invités n’auraient pas été de la fête, ce qui nous a aidé à prendre notre décision ainsi que le fait que nous étions mariés civilement depuis septembre 2019. Tous nos prestataires nous suivent, pas d’acompte supplémentaire ou autres soucis, c’est déjà ça 🙂 Je vous souhaite à tous de beaux mariages qu’ils soient cette année, en 2021 ou 2022 !

6 juin, Cassandra B. : Je suis dans un lieu privé indépendant de la mairie mais la piste de danse pour moi c’est le seul endroit où il est complexe de gérer les gestes barrières. Si on fait notre mariage et qu’on devient un cluster, que risque-t-on ? Je suis de nature méga optimiste mais si un invité porte plainte par exemple ? … on reste responsable malheureusement. Mais effectivement je me marie le 22 août et tout a le temps de changer encore. Croisons les doigts !!

5 juin, Mathilde M. : Bonjour, J’ai eu le maire du village où nous nous marions le 22 août 2020 dans la Sarthe 72. Pas de restriction niveau nombre de personnes ni pour la mairie, ni pour l’église du moment où on laisse 1 mètre de distance entre chaque personne et pour lui il est optimiste pour que cet été il n’y ai plus ce mètre de distance. De plus j’ai appelé tous nos prestataires ils nous suivent et sont tous confiants, de toute façon nous devions prendre une décision avec mon conjoint, on ne pouvait pas se permettre d’attendre la prochaine annonce pour maintenir ou non notre mariage du coup on maintient et on verra bien…

3 juin, Magalie G. : Bonjour à tous. Mariage le 22 août 2020 dans le Puy-de-Dôme, je viens d’appeler la mairie, pas plus de 10 personnes pour la cérémonie. Sachant qu’il y a 2 personnes de l’état civil, il reste 8 personnes… C’est vraiment tendu 🙁 (les mariés + 2 témoins + fille d’honneur + garçon d’honneur, on est déjà à 6 personnes. On ne peut donc pas rajouter les grands-parents, ni nos 2 parents de chaque côté…) Nous sommes obligés de faire des choix. Port du masque conseillé mais non obligatoire. Ensuite j’ai appelé la salle des fêtes qui est à 20 minutes donc je ne change pas de département. La secrétaire me dit que pour le moment pour la salle ils ne savent pas jusqu’à combien de personnes ils pourront accueillir en août et que pour la cérémonie c’est 10 personnes maximum jusqu’au 22 juin (et non jusqu’à fin août). Elle est d’ailleurs optimiste pour que cette restriction soit levée… Conclusion des appels téléphoniques du jour : on est encore dans le flou !! Comment voulez-vous qu’on arrive à se préparer dans des conditions comme celles-ci ?! Franchement je suis agacée que l’on nous balade encore…

23 mai, Cassandra F. : Bonjour, pour nous mariage le 22 août, la mairie nous a envoyé semaine dernière le dossier du mariage à compléter. Et aujourd’hui j’ai eu la maîtresse de cérémonie laïque qui vient de finir d’écrire le texte de notre cérémonie et qui est confiante. Le traiteur et le dj également. Nous attendons les directives début juin afin de savoir pour la limitation de kilomètres et pour le nombre d’invités en espérant que tout passera car nous serons 120 du début à la fin de la réception.

Lucie L. : Bonjour à tous, choix difficile et triste mais nous avons enfin décidé de reporter notre mariage du 22 août à 2021. Nous avons enfin prévenu famille et amis et tout le monde comprend notre décision. En lisant ce commentaire certains nous dirons « mais c’est loin le 22 août », mais à la fois c’est proche… Nous sommes confinés avec deux enfants en bas âges, depuis nous n’avons pas du tout avancé sur notre mariage et en plus nous le célébrons à 500 km de chez nous, ce qui ne facilite pas les choses… Ceci a été une décision difficile à prendre, je me remets doucement de mes émotions mais je me réconforte en me disant que nous avons encore 1 an pour les préparatifs et nous voulons rassembler amis et familles dans de bonnes conditions. Je souhaite bon courage à tout le monde pour les mois à venir.

18 mai, Marie L. : Bonjour, mariage le 22/08/20 on y crois et on prend du plaisir à le préparer. Avant je stressais des préparations mais le covid19 m’a fait relativiser 🙂 On garde dans un coin de notre tête la possibilité d’une obligation à reporter mais ce qui est fait dans les préparations ne sera plus à faire. On est plutôt optimistes, fin août c’est dans 3 mois et il y a le temps de se passer beaucoup de choses ! On attendra juillet avant d’envisager éventuellement de décaler. Nous n’écoutons pas les suppositions des médias, uniquement les annonces officielles du gouvernement. Donc on patiente au moins jusqu’à fin mai et on se prend moins la tête ainsi. Il nous manque beaucoup de réponses des invités aussi, mais on fera une relance des invités fin juin (c’était prévu avant le covid) et fin juillet pour les derniers retardataires.

Justine B. : Bonjour, mariage le 22 août 2020 en Gironde. Petit espoir, hier la responsable de la salle que nous louons pour notre mariage nous a appelé pour nous dire qu’ils maintiennent notre mariage. Et pour la mairie il n’y a pas de problème non plus. Lueur d’espoir à tous ceux qui n’ont pas encore changé leur date, et grosse pensée à ceux qui ont dû malheureusement reporter ou annuler… Courage à tous.

Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Christine, à ce jour aucune certitude sur la nécessiter d’annuler et reporter les réceptions de mariages d’août 2020. Nous sommes au cœur de la 1ere phase de déconfinement, et en espérant tous qu’un re-confinement ne soit pas utile, nous en saurons plus sur les prochaines restrictions de juillet août à partir du 2 juin prochain, entre autres selon la couleur de chaque département (couleur verte ou rouge liée à l’évolution de l’épidémie de Covid-19 et le nombre d’hospitalisations et d’admissions en réanimation dans les hôpitaux). Fin mai / début juin seront alors annoncées les futurs autorisations et restrictions concernant les déplacements en France et en Europe, le nombre de personnes autorisées à fêter un mariage et se rassembler dans les salles et lieux de réceptions, ou encore les gestes barrières, règles de distanciation sociale et protocoles sanitaires à respecter pour la protection de tous.

Christine B. : Bonjour, les mariages du 22 août sont-ils annulés ? sachant qu’il y aura du monde qui viendra des départements en zone rouge. En vous remerciant. Cordialement.

9 mai, Louise B. : Je me marie le samedi 22 août dans le Var, on a demandé à notre salle traiteur dj et photographe ils ne savent pas plus que nous ! on n’annule surtout rien et on attend début juin la prochaine allocution de Macron ! Je croise les doigts et surtout je garde espoir… !!!

Dotou H. : Bonjour, Nous nous marions le 22 août 2020. Les parents de la mariée et un des témoins sont hors d’Europe espace Schengen nous avons donc décidé de reporter le mariage en 2021 . Nous avons versé 4000 € au domaine sur une prestation à 8200 €. La clause d’annulation 30 jours avant existe (perte des arrhes versées) mais le cas de forme majeure n’est pas indiqué. Nous souhaitons un report dans le même domaine en 2021 et le domaine réclame 4200 € considérant une perte sur 2020. En plus pour nous trouver une date en 2021 le domaine applique une hausse des tarifs passant à 9000 € et nous ne sommes pas prioritaires sur les dates…. Nous considérons que cette position est abusive. Tous nos autres prestataires jouent le jeu.

28 avril, Teddy N. : Bonjour, je dois me marier le 22 août 2020, la mairie est à 20 minutes de chez moi et toute la fête se fait chez moi sur mon terrain. Il y a environ 90 personnes de prévu, pas de traiteur. Le mariage s’est décidé juste avant le confinement, la mairie attend donc les directives du gouvernement. Donc déjà pour le 22 août mon mariage à proprement parler peut-il avoir lieu ? et deuxièmement la fête chez moi est-elle autorisée avec 90 personnes ? Merci

Élo S. : Bonjour, pour nous mariage prévu le 22 août 2020 reporté au 28 août 2021 pour garder tous nos prestataires lieu photographe dj qui nous ont conseillé de ne pas trop attendre pour décaler. Nous allons sûrement maintenir la cérémonie civile cette année et ferons une cérémonie laïque en 2021. C’est dur à accepter et de se dire que nous allons encore devoir attendre 1 an pour fêter notre union pour de bon mais on se dit qu’on aura 2 mariages !! 🙂

20 avril, Laura B. : Pour moi le problème ne tient pas seulement à l’autorisation ou non des organisations de mariages, mais surtout à l’état de l’épidémie il y aura des personnes âgées à ma réception et le but n’est pas que quelqu’un attrape le COVID-19 !! ce serait tout aussi problématique que les gens aient peur de s’embrasser, de se serrer dans les bras ou de danser ensemble, ce serait vraiment un triste mariage…. car même après le déconfinement le coronavirus fera encore partie du quotidien pendant plusieurs mois, apparemment ça repart en Chine …

Mymy : Bonjour, nous c’est le 22 août pour le moment le traiteur maintient et la mairie aussi où on a loué notre salle, je songe à repousser la date de notre mariage mais le traiteur me conseille d’attendre, j’espère ne pas devoir annuler mi-juillet ce sera encore plus difficile de l’accepter et surtout de retrouver une date. Mais bon faut faire avec c’est le destin.


Mariage du 21 août 2020

26 juin, Julie T. : Bonsoir, futurs mariés du 21 août 2020 nous avions arrêté tous les préparatifs début mars, pour nous il était clair que cette année ça allait être compliqué, mais monsieur a insisté pour ne pas annuler le mariage auprès de nos prestataires ou nous avions verser des acomptes de peur de les perdre. Début Juin le diacre nous recontacte pour reprendre les préparatifs religieux, la mairie et le domaine sont confiants. On s’est activé pour tout reprendre en reprenant espoir, tous nos invités nous suivent et nous soutiennent dans cette démarche à ma grande surprise mais j’avoue que depuis quelques jours je m’inquiète de nouveau en entendant parler de nouveaux clusters de Covid-19, des pays qui se reconfinent, la situations qui dégénère ailleurs … On verra bien, cette année aura été vraiment spéciale.


Mariage du 15 août 2020

26 juin, Aurélie J. : Mariage prévu le 15 août 2020, la mairie ne savait toujours pas s’ils peuvent louer la salle dans les conditions annoncées, et toujours 20 personnes pour la célébration civile du coup on a opté pour le report à 24 juillet 2021, et on va se pacser même jour et heure qu’on aurait dû se marier.

3 mai, Cynthia J. : Bonjour, mariage prévu le 15/08 et même si la fête est autorisée comment faire manger 130 personnes avec masques ?! Ou alors il nous faut du beau temps et manger à l’extérieur comme ça on peut espacer mais c’est un risque, et puis payer une salle pour manger dehors… mais je pense qu’avant qu’il y ait un vaccin nous serons toujours avec masque et distanciation sociale, et ce n’est pas parce que nous ne serons plus confinés que le virus ne sera plus actif. La reprise de l’école va aussi être un danger et une seconde vague risque d’arriver. Je commence vraiment à perdre espoir.

28 avril, Sandra W. : Bonsoir, à mon avis les mariages de juillet août et septembre pourront avoir lieu avec bien sûr des restrictions niveau nombre d’invités mais pour les mariages de cet automne hiver rien n’est sûr puisqu’une 2eme vague de coronavirus covid19 est crainte après l’été et du coup si c’est le cas on ne sait pas quelles seront les nouvelles mesures prises par le gouvernement. Je ne pense pas qu’un nouveau confinement de 8 semaines aura lieu, au pire 15 jours mais repartir sur encore 2 mois d’arrêt total de la nation et de l’économie me paraît très peu probable. Mais ça n’empêchera pas les restrictions quant au nombres d’invités s’agissant des rassemblements etc. On a prévu la cérémonie civile le 13 juin en petit comité (on verra s’il pourra avoir lieu ou s’il sera reporté) et la fête de mariage le 15 août 2020. Avec beaucoup d’amis et famille en Italie et à l’étranger on espère que la fermeture des frontières ne sera pas prolongée tout l’été sinon il devra être reporté en octobre pendant les vacances de la Toussaint car septembre pas possible pour nous avec la rentrée scolaire. Seulement s’il y a une 2eme vague en octobre et que les frontières sont toujours fermées on devra surement décaler à 2021.


Mariage du 8 août 2020

16 juin, Chloé C. : Bonjour, Devant me marier le 8 août 2020 avec un nombre d’environ 100 personnes à la soirée et 150 au vin d’honneur, je ne sais plus quoi faire.
Qu’en est-il pour ceux qui doivent se marier à cette date ? Cordialement

21 mai, Nelly BG. : Oui Laura il ne veut pas prendre de risques. Mais je n’avais pas donné d’acompte alors ça va. J’ai déjà reçu des devis de dj abordables alors je suis quand même contente on poursuit les préparatifs.

Laura S. : Bonjour Nelly, à mon avis le dj a le droit d’estimer que c’est risqué de faire la fête à quelques semaines du confinement covid19 quand même non ? Certes ce n’est pas cool mais s’il se sent en danger pour sa santé et qu’il ne veut pas animer de mariage c’est son droit… Après votre mariage est maintenu mais certains de vos invités diront sûrement la même chose que lui. Je vous souhaite de vite en trouver un autre mais désolé je prends un tout petit peu sa défense car si moi j’étais invité à un mariage en août je n’irais pas non plus en tant qu’invitée.

Nelly BG. : Bonjour, merci pour cette page ça fait du bien de parler avec des personnes qui vivent les mêmes choses… Ce matin message du dj de notre mariage du 1er août qui ne souhaite plus faire partie de la fête. J’annule la soirée ? Je cherche un dj en expliquant que ça risque d’être reporté ? Je suis blasée alors qu’à la base j’étais hyper positive et motivée…

3 mai, Lucie M. : Pour nous aussi mariage le 8 août 2020 et on maintien ! nous attendons juin pour y voir plus clair et éventuellement prendre une décision. Je reste optimiste mais j’ai validé avec le lieu de réception une date plan B en juillet 2021 au cas où. Le spécialiste des maladies infectieuses Didier Raoult qui a fait beaucoup d’articles dans de grandes revues médicales dit que tous les coronavirus avaient une saisonnalité donc pour le covid19 on se dirige surement vers la fin de l’épidémie, je reste optimiste !

30 avril, Florence L. : Bonjour, j’ai ma fille qui doit se marier le 8 août 2020 dans le Lot-et-Garonne, pourra-t-elle le célébrer où doit-elle le faire reporter ? merci pour votre réponse.

Philippe T. & Bertrand : Notre mariage est également toujours prévu le 8 août 2020 et j’y crois encore malgré le fait que beaucoup de nos invités (120) sont soit un peu âgés soit viennent d’Irlande, Espagne, Russie … Nous attendons Mai-Juin pour y voir plus clair et décider mais je veux rester positif et optimiste ! Restons confinés en attendant.

Romana : Bonjour, après avoir eu la mairie en ligne il nous a été demandé de reporter notre mariage du 8 août pour la salle. Après avoir appelé les différents prestataires j’ai presque tout le monde qui nous suit sans frais supplémentaires, nous avons reportés au 24 avril 2021. J’avais le repli au 31 octobre sauf que la photographe m’a dit qu’elle n’est pas disponible. Faire un mariage d’hiver n’a jamais été mon rêve, l’apéro étant prévu en extérieur avec chapiteau. Mais serait-il plus sage de reporter ? Nos invités seront-ils disposés à profiter pleinement de ce jour ? Plein de questions…. Tout mon courage à vous toutes.

Alizée S. : Bonjour je suis dans le même cas que vous, pas de report possible pour l’été 2021 pour le moment donc je maintiens la date du 8 août 2020. Tous les prestataires sont disponibles pour ce jour-là, seule la mairie reste dans l’incertitude donc pour le moment on reste positifs on se dit que ça va aller ! Au pire des cas j’ai pu obtenir le 3 octobre 2020 … mais au risque d’une nouvelle vague de coronavirus aussi ! Pour ce qui est de l’ambiance c’est sûr que ça ne va pas être comme d’habitude mais on doit s’adapter c’est la vie et je me dis que si les gens nous aiment vraiment peu importe la situation ils feront en sorte de mettre le souci du covid 19 de côté pour une journée … bon courage à vous tous

14 avril, Mélanie M. : Bonjour, la date de notre mariage est prévue le 08/08/2020 et ce qui m’inquiète ce n’est pas l’annulation ou le report du mariage mais bel et bien le maintien de la distanciation sociale et probablement le port du masque. Le domaine que nous avons loué n’acceptera jamais de reporter le mariage si les disposions légales et règlements ne l’impose pas. Votre avis SVP ?

Cinthia D. : Bonjour, Nous avons prévu de nous marier le 8 août 2020, pensez-vous que ce sera possible ? Les magasins et services liés au mariage seront-ils ouverts avant cette date-là pour ce qu’il manque à acheter ? Merci par avance de votre réponse 🙂

Nathalie N. : Bonjour, nous avons prévu de nous marier le 8 août 2020 sera-t-il possible de maintenir cette date ? Merci beaucoup, Cordialement. PS : une grande pensée à tous les mariés dont leur mariage a dû être annulé ou reporté


Mariage du 1er août 2020

27 juin, Chloé C. : Bonjour, devant nous marier début août 2020 nous sommes perdus. Nous tenons à la cérémonie religieuse mais actuellement on nous évoque masque et distanciation … Nous devions être entre 100 et 130. Avez-vous des informations ? Merci d’avance

15 juin, Frédérique D. : Nous terminons d’organiser le mariage de nos enfants pour le 1er août, le maire de la commune où a lieu le repas nous dit que nous pouvons avoir la salle des fêtes mais que nous ne pourrons pas danser, quand est-il ? cordialement

23 mai, Françoise G. : Ma fille doit se marier le 1 août nous serons à peu près 70 personnes , peut-elle envisager de se mariée avec le covid 19 avec les barrières sécurité … j’attends des nouvelles sur ce sujet

18 mai, Julie F. : Nous 1er août on maintient. Plusieurs invités dont ma témoin sont à Paris IDF et nous dans le Sud mais on attend de voir les annonces du gouvernement fin mai et on continue les préparatifs. Cette automne ou dans 1 an avec un Coronavirus 2021 ça risque d’être le même scénario donc on préfère maintenir quitte à devoir décaler si 2eme vague de covid. On continue les préparatifs, essaie retouches de ma robe semaine prochaine, mes copines sont à fond pour me préparer un EVJF mémorable… tout le monde y met du cœur en sachant que ça pourra être reporté. On verra courant du mois de juin où nous en sommes, et ce qui sera fait ne sera pas à faire 😉

9 mai, Annette Faure, officiante de cérémonie de mariage à Paris Ile-de-France : bonjour, officiante de cérémonie laïque depuis 11 ans cette année est très difficile pour mes mariés, tous ceux de mai juin juillet ont reporté. La difficulté c’est le report sur 2021 car j’ai déjà de nouvelles cérémonies, bien entendu mes mariés de 2020 ont la priorité ! Mon conseil pour tous ceux qui veulent reporter : peut-être un mariage en hiver ? et si vous pouvez privilégier le vendredi … et gardons tous l’espoir, il y aura toujours une solution !!! 😉

20 avril, Mégane P. : Bonjour, les fête de mariages sont des rassemblements familiaux et ce sont les préfets des communes qui prenne la décision de célèbre les mariages ou non. Pour le moment il faut donc attendre le plan de déconfinement et ses règles, personne n’a de directive à l’heure actuelle. Donc personne n’est en mesure d’affirmer ce qui sera possible ou non de faire en juillet ou août 2020. Et en aucun cas les prestataires n’ont reçu des ordres de l’état en ce qui concerne les mariages interdits ou pas, s’ils refusent des dates cet été pour le moment c’est leur décision personnelle.

15 avril, Audrey B. : Moi c’est aussi le 1er août et j’attends, au pire je décale si je peux à octobre pendant les vacances sinon je verrai pour l’année prochaine. Mais bon pourquoi refuser les événements et mettre les enfants à l’école c’est ridicule je trouve !

Audrey G. : Bonjour, je dois me marier le 1er août 2020 dois-je annuler ou reporter pour l’instant avec les mariages annulés jusqu’au 15 juillet ? Merci


Mariage du 31 juillet 2020

28 juin, Stéphanie B. : Nous avons reporté la fête à 2021 et décidé de maintenir le mariage civil fin juillet 2020 en tout petit comité pour ne pas avoir de regrets sur notre date choisie particulièrement il y a plusieurs années déjà. Nous avons mis des tenues simples, pas de remise d’alliances, rien de notre fête prévue de base n’a été utilisé pour ce moment-là, l’émotion était bien au rdv malgré tout et nous sommes ravies de nous dire que finalement « tout » n’est pas déjà derrière nous 😉 le principal c’est d’être en accord avec ses décisions.

26 avril, Bénédicte D. : Bonjour, Notre mariage avait initialement lieu le 31 juillet 2020 mais nous souhaitons le décaler. Nous habitons en Russie et sommes aujourd’hui dans l’incapacité de voyager. Non seulement nous devons respecter les interdictions administratives Françaises, mais aussi Russes. Si jamais nous pouvions revenir en France en Juillet nous ne pourrions pas rentrer en Russie car le pays n’accepte plus aucun étranger et notre statut d’expatriés ne fait pas partie des exceptions. Sans rentrer, nous perdons nos emplois. Au-delà des problématiques de frontières nous pensons aussi à la sécurité de la santé de nos invités. Tous nos prestataires sont d’accord pour décaler en Avril 2021, sans modification tarifaire. Tous sauf la salle, qui après nous avoir donné son accord pour le décalage fait machine arrière à la demande de modification du contrat et nous dit que les mariages de 100 à 200 personnes (nous sommes 160) pourront avoir lieu quoi qu’il arrive. Très étonnant comme discours. Nous lui avons fait une proposition d’accompagnement financier sur 2020 (perdre l’acompte et régler 50% de la prochaine date dès maintenant) puisque nous comprenons les problématiques de trésorerie, mais elle veut que nous réglions l’intégralité du mariage alors que c’est contraire aux CGV. Bref, notre mariage se transforme en bras de fer inutile et incompréhensible …

18 avril, Mégane P. : Bonjour, Le soucis qui se pose lorsque l’on a de la famille qui vient de loin sont les logements. Le mariage en lui-même ne me fait pas forcément peur, cependant les lieux pour loger les invités seront-il ouverts cette été ? Nous nous marions le vendredi 31 juillet (date déjà décalée) nous avons loué un château et ses chambres, pour la salle de réception je ne me fais pas de soucis mais pour les chambres même si cet établissement est privé j’ai tout de même un énorme doute. Les festivals son annulés jusqu’à mi-juillet mais les hôtels cinéma …. pas vraiment de date même approximative, je pense qu’ils attendront la fin de l’été pour éviter les phénomènes de foule dans ces lieux et surtout pour éviter les départs en vacances.

11 avril, Hélène : Bonjour pour répondre à Isabelle de notre côté mariage le 11 Juillet 2020 et nous maintenons la date ! à 3 mois du mariage c’est un peu tôt pour se prononcer la situation a le temps d’évoluer, je n’annulerais rien sauf si la mairie me le demande mais ils sont optimistes alors on reste nous aussi positif 🙂

Isabelle DP. : Nous devons nous marier le 31 juillet 2020. Devons-nous tout annuler ? Cordialement


Mariage du 25 juillet 2020

28 juin, Nathalie T. : pour nous mariage le 25 juillet on a donc décider d’annuler la fête et en plus traiteur nous a planté et n’est pas sûr de pouvoir servir 90 personnes. Finalement je suis moins stressée et quelques invités soulagés. Mais déçu quand même…

20 juin, Estelle N. : Nous avons reporté notre mariage prévu initialement le 25 juillet 2020 à l’année prochaine. Nous avons pris notre décision fin mai et sommes heureux que l’épidémie de Covid recule mais ne pouvons nous empêcher de regretter ce report car nous pensons désormais que nous aurions pu le faire à la date initiale. Dur. Je pense à tous les mariés dans la même situation mais aussi à ceux qui se marient cet été. Courage à tous !

19 juin, Nathalie H. : Nous avons loué une salle des fêtes pour le 25 juillet avant le Covid-19 sera-t-elle ouverte au public et pourrons-nous avoir de la musique ? Nous sommes dans une zone verte. merci

16 juin, Anaïs B. : Bonjour, nous on se marie le 25 juillet 2020. Notre maire ne veut pas ouvrir la salle des fêtes car il ne faut pas être plus de 10 personnes. Il attend le 22 juin pour en savoir plus… et nous aussi ! Car si on n’a pas la salle des fêtes ont devra annuler ! Je ne trouve pas normal que pour d’autres communes aux alentours de chez nous les salles des fêtes sont ouvertes et sans problème pour danser ! Nous sommes un peu perdus, on espère avoir des réponses claires le 22 juin.

15 juin, Pierre C. : Bonjour, ma fille doit se marier le 25 juillet 2020, peut-on à votre avis le faire ou pas ? merci de vos réponses.

6 juin, Iris L. : Mariage confirmé pour nous le 25 juillet dans le 53 (Mayenne). Petite mairie donc petite salle avec 10 personnes max, y compris le maire. Tous masqués sauf les mariés, à priori (ne me demandez pas pourquoi). On a annulé le gros vin d’honneur à 200 personnes dans un Ranch pour un barbecue à 20 personnes dans notre jardin, mais on est soulagés, la frustration est derrière nous.

31 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Floriane, d’un point de vue réglementaire (Cf. les annonces d’Édouard Philippe du 28 mai) à partir du 2 juin une soirée de mariage dans une salle des fêtes (ou tout autre lieu) sera possible, sous condition de protocoles sanitaires anti-Coronavirus à intégrer à la fête et à faire respecter au mieux par chacun. À moins d’une 2eme vague d’épidémie de Covid-19 en juin ou juillet (situation peu probable selon l’évolution des dernières semaines et l’analyse des professionnels de Santé) votre réception de mariage au 25 juillet me semble tout à fait réalisable (à vous 2 et vos invités d’en juger). La capacité de votre salle de 150 personnes (soit le triple de votre groupe) facilitera en effet la mise en œuvre des gestes barrières et de la distanciation physique (aménagements à mettre en place également en amont par le responsable de la salle). Cependant les Mairies et Préfectures conservent le pouvoir de passer outre les autorisations gouvernementales et interdire ponctuellement l’ouverture ou restreindre l’accès aux salles des fêtes et polyvalentes sous leur responsabilité, je vous invite donc à les contacter pour avoir leur avis sur ce point (n’hésitez-pas à nous tenir au courant de leur décision et du maintien ou report de votre soirée de mariage).

Floriane N. : Bonsoir j’aimerais savoir, nous devons nous marier le 25 juillet cette année et pas mal de questions se posent, doit-on repousser ou maintenir sachant qu’on fera la soirée dans une salle des fêtes accueillant 150 personnes et nous sommes 50, que dois-je faire quelqu’un pourrait m’éclairer ?

27 mai, Sandrine V. : Croisons les doigts pour qu’on puisse se réunir au moins à 100 personnes car je viens de voir sur BFMTV que la piste évoquée serait de passer de 10 à 50 personnes … Franchement c’est dur et j’espère que dans 15 jours on pourra enfin être 100 personnes entre amis et familles, nous attendons aussi depuis plus d’un an de pouvoir nous marier le 25 juillet 2020. Le moral en prend un coup et j’espère que toutes les mariées qui ont maintenu leur mariage en juillet et août auront malgré tout le cœur à la fête.

18 mai, Marine G. : Mariage maintenu pour le 25 juillet 2020 dans les Bouches-du-Rhône j’attends la fin mai pour en savoir plus mais vu qu’ils envisagent de maintenir la fête de la musique, l’ouverture des plages, bars et restaurants je recommence à reprendre espoir !

13 mai, Marie M. : Bonjour, je me marie le 25 juillet 2020 on est resté longtemps confiants mais la semaine dernière gros doutes, certains de nos proches sont fragiles et on a peur que beaucoup ne veuillent pas venir du coup on a appelé notre prestataire principal le domaine de réception (ils gèrent aussi le traiteur et le DJ). Alors qu’on s’était mis dans la tête de repousser à 2021, ils nous disent qu’il n’y a aucune raison d’annuler pour le moment et qu’on se rappelle début juin pour aviser selon les dernières mesures annoncées. On n’a pas eu l’impression d’être soutenus, ils étaient fermes et n’ont pas voulu mettre une option sur une autre date. Du coup on s’est dit qu’on allait déjà faire un vrai tour d’horizon de nos invités pour connaître leurs intentions de venir ou pas, et on avisera en fonction des réponses.

Florence I. : Pour le moment pas de report mais dans quel condition tout le monde pourra rentrer dans la mairie ? je dois me marier le 25 juillet 2020 on a préparé un plan B pour juillet 2021 au cas où mai plus on avance et plus j’ai envie de repousser le mariage surtout avec les restrictions. Même si l’état donne son feu vert j’ai peur que les gens ne s’amusent pas comme il se doit, j’ai envie que notre journée et soirée de noces reste à l’un des plus beau jour de notre vie et je pense qu’il va falloir du temps pour que les gens réapprennent à vivre normalement. Même si le coronavirus est toujours là en 2021 ou 2022 j’espère qu’on aura appris à vivre avec.

5 mai, Charlie Y. : Bonjour, Nous devons nous marier le 25 juillet 2020 en Ile-de-France et sommes assez pessimistes. Pour le moment je ne demande aucun remboursement mais un report de ma date, ça ne met personne en difficulté financière. Nous avons tenté d’évoquer la possibilité d’un report auprès de notre prestataire qui fait salle traiteur et DJ mais ils n’ont pas été très réceptifs… surtout que le contrat stipule que l’annulation à la demande du client donne lieu au versement de 75% du montant du solde dû, je me demande si ce n’est pas ce qu’ils cherchent, en gros les mariés qui ont versés 50% de la somme en général sous forme d’acompte veulent reporter mais le prestataire avance que ça pourra se tenir et c’est hors confinement, du coup soit le mariage se tient comme prévu, soit c’est notre choix en tant que mariés de l’annuler et du coup on rentre dans le cadre d’une annulation volontaire qui oblige à payer une indemnité de dédommagement… mais à mon sens nous sommes complètement dans le cadre de la force majeure même si l’état d’urgence est censé prendre fin la veille de notre mariage le 24 juillet. Je n’aurais pas la patience d’attendre jusqu’à 10 jours avant pour être fixée ! Je pense me fixer une deadline au 25 mai (2 mois avant) pour trouver une solution, s’ils ne me donnent toujours pas de réponse pour le report je pense demander l’annulation et le remboursement des fonds, après à voir s’ils sont conciliants. Est-ce que certains d’entre vous font face à un refus de leur prestataire de reporter la date ?

Gyliane E. – Bonjour j’ai reporté mon anniversaire qui était prévu le 4 avril pour mes 60 ans, pensez-vous que le 25 juillet 2020 je pourrai le fêter dans une salle des fêtes dans l’Aude, il y aura 50 personnes. Merci de votre réponse

Sandrine W. : Bonjour, notre jour J est aussi prévu le 25 juillet et le propriétaire du domaine ne veut rien déplacer tant que légalement le mariage peut avoir lieu … J’ai voulu réserver la date du 24 juillet 2021 et il ne veut rien entendre, il nous demande d’attendre début juin… mais on ne peut même pas se déplacer pour faire retoucher les robes, comment pouvoir se marier le 25 juillet ??… en plus avec 140 invités qui doivent venir de partout en France et de l’étranger. J’aurai aimé plus de clarté et de règles à ce sujet pour nous permettre ces reports justifiés et que le domaine soit raisonnable.

1er mai, Sophie C. : Bonjour, nous devrions nous marier le 25/07/2020. Avec mon futur mari nous avons pris la lourde décision de reporter. Cependant, la gérante de la salle ne veut pas reporter notre réservation, elle ne veut pas entendre les arguments qu’on lui avait exposé. Elle nous oblige à maintenir cette date. Les autres prestataires sont plus compréhensifs. Comment faire ? Nous avons peur de perdre l’argent des acomptes. Merci d’avance.

28 avril, Catherine M. : Bonjour, nous devons aussi nous marier le 25 juillet 2020. Après avoir écouté le premier ministre ce jour, aucune nouvelle information est disponible, difficile pour le gouvernement de prévoir si loin … Nous sommes dans l’incertitude et pourtant nous envisageons de tout décaler à 2021. Je pense que la sécurité des invités et prestataires est prioritaire (enfin avec les acomptes versés aussi ! 🙂 courage à tous, ces moments de bonheur attendront peut-être un peu mais c’est pour la bonne cause ! Reste à convaincre les prestataires. Je pense bien à vous tous et prenez soin de vos proches ! Bien à vous.

Karline D. : Bonjour mon mariage est prévu le 25 juillet 2020. Ma question : nous attentons 80 personne, pourrons-nous êtres aussi nombreux ou bien faut-il diminuer le nombre d’invités ? merci à vous et bonne journée

22 avril, Tina C. : Bonjour, Couple infirmier et futur marié si le covid 19 le permet le 25 juillet 2020. Nous sommes très sollicités actuellement par notre profession et rajouter à cela le confinement il est très difficile pour nous d’organiser et envisager notre mariage pour cet été. Nous souhaitons reporter notre mariage par précautions mais notre lieu de réception nous a fait comprendre que pour 2021 il ne lui reste que le mois février voire un vendredi soir en avril … A-t-elle le droit de nous imposer une période de date aussi restreinte ? Nous n’avions pas fait attention à une clause du contrat disant qu’en cas de force majeure la salle est exonérée de toute responsabilité, elle est en position de force donc pas du tout arrangeante envers nous. Que faire ? Merci beaucoup de votre réponse.

Muriel L. : Mon fils doit se marier le 25 juillet 2020 et le contexte l’oblige à reporter l’événement plus tard. Le prestataire lui impose un choix de dates entre le 1er janvier 2021 et 30 avril 2021 ou le 1er octobre 2021 et 31 décembre 2021. Dans l’intervalle il demande 4000€ de plus ! Est-ce légal compte tenu qu’il s’agit d’un cas de force majeure ? N’existe-t-il pas un décret pour interdire ce type d’abus ? Sachant qu’ils avaient déjà payé un supplément pour célébrer leur mariage en Juillet, on leur réclame encore un surcoût pour reporter à l’été 2021. Merci pour votre attention.

20 avril, Salomé P. : Bonjour, Nous devons nous marier le 25 juillet 2020 avec 150 personnes. Nous ne sommes pas prêts à faire un mariage avec seulement 50 personnes et avec des masques … Pensez-vous que nous devons tout annuler ? Tout est très flou. Merci

16 avril, Romain C. : Bonjour, nous nous marions le 25 juillet 2020, hier nous avons pris la décision de contacter les prestataires avec lesquels nous travaillons et tout est quasiment bouclé afin de discuter d’un potentiel report et dans quelles conditions cela se passerait. C’est au moment d’évoquer une date ultérieure (2021) que TOUS étaient déjà submergés de demandes ! À tel point que nous avons pris toutes leurs dates restantes (fourchette Avril à Juillet). Résultat si nous voulons garder nos 4 piliers primordiaux pour nous (SALLE, TRAITEUR, DJ, PHOTOGRAPHE) 2 dates sont sorties seulement ! (10 avril 2021 et 1er mai…). Nous sommes passé du stade de questionnement sur le maintien à la déception de devoir annuler et ensuite l’urgence de trouver une date en une matinée… Bon courage à tous

Laurence A. : Bonjour, je me marie également le 25 juillet. Nous avons bloqué une option sur une date en 2021 ‘au cas où’ avec nos prestataires afin d’être plus serein. Le mariage reste maintenu jusqu’à ce qu’on en sache plus début mai.

Gaëlle G. : Question je dois me marier le 25 juillet 2020 pensez-vous que cela sera possible ? Nous avons déjà décalé une première fois avec regret en avril ….

13 avril, Nono F. : Nos enfants doivent se marier le 25 Juillet 2020. Nous avons écouté le discours du Président et restons dans le flou à l’annonce du déconfinement progressif à partir du 12 Mai, avec l’ouverture des festivals de mi-juillet mais qu’en est-il des mariages ? Pensez-vous que les rassemblements d’environ 140 personnes seront autorisés ainsi que la possibilité pour les traiteurs de fournir les repas. Nous serions vraiment très déçus et dégoûtés de devoir reporter car ce ne serait pas évident de trouver une nouvelle date proche. Dans le cas d’une obligation d’annulation ou de report que deviennent les acomptes versés au traiteur, lieu de mariage etc.. ? On ose espérer que cette union si attendue par tous puisse se dérouler normalement à sa date prévue. Merci pour vos réponses et conseils.

Andrea B. : Bonjour, mon mariage est prévu le 25 juillet 2020 que faire ? Dois-je annuler à votre avis ?

Benjamin L. : Bonjour, mon mariage est prévu le samedi 25 juillet d’un côté je me dis que c’est dans longtemps encore de l’autre ça se rapproche vite … et on commence à avoir très peur de devoir annuler … :/

Denys : Bonjour, nous nous marions le 25 juillet 2020 et nous avons peur que notre mariage soit annulé ou restreint suite aux mesures du COVID-19


Mariage du 24 juillet 2020

8 mai, Aurélie D. : Nous aussi mariage initialement prévu le au 24 juillet on était 120 et trop d’incertitudes, j’étais contre jusqu’au bout mais j’ai bien réfléchi et j’ai reporté à fin juin 2021 … finalement tous mes invités étaient soulagés ! Mais chacun son opinion. Je ne voulais pas juste me marier je voulais que tout aille au mieux.

19 avril, Mégane P. : Bonjour, le mariage en lui-même ne me fait pas forcément peur cependant les lieux pour loger les invités et la famille seront-il ouverts cette été ? Nous nous marions le 24 juillet (date déjà décalée) nous avions choisi de louer un château et ses chambres, pour la salle de réception je ne me fais pas de soucis mais pour les chambres même si cet établissement est privé j’ai tout de même un énorme doute. Les festivals son annulés jusque mi-juillet mais les hôtels cinéma … pas vraiment de date même approximative, je pense qu’ils attendront la fin de l’été pour éviter les phénomènes de masse dans ces lieux et surtout pour éviter les départs en vacances.

Nadia R. : Bonjour, Notre mariage devait avoir lieu le 24 juillet 2020. Nous résidons en Allemagne, tous nos amis et notre famille viennent de l’étranger, du Japon et de différents pays internationaux. Nous nous marions en France, suite au coronavirus nous ne pouvons pas voyager. Le lieu du mariage nous propose de reporter le mariage en 2020 sans pénalité, nous ne pouvons pas car nous n’avons pas de vacances avant l’été 2021. Nous avons signé le contrat en 2019. Il nous envoie un nouveau devis ou certains prix ont carrément doublé voir triplé et nous disent que c’est comme ça, ils appliquent une nouvelle grille tarifaire et nous disent qu’ils font l’effort de reporter sur 2020 mais que pour 2021 c’est avec une augmentation très conséquente car environ 4500 euros. Donc c’est un ultimatum, c’est ça ou rien et sans remboursement possible de l’acompte. Merci, cordialement.


Mariage du 18 juillet 2020

20 juin, Catherine R. : J’ai un mariage le 18 juillet 2020 nous sommes 60 ou 70 personnes, et j’en ai un autre le 12 septembre il y aura 65 personnes, est-ce qu’ils peuvent avoir lieu sans contrainte ?

14 mai, Bertrand C. : Mariage le 18 juillet, on a abandonné depuis longtemps l’idée d’un mariage normal même si c’est autorisé. Peur des invités de venir, personnes à risque dans les invités, obligation de porter un masque, 10 dans la mairie, pas possible de s’enlacer … non merci ce n’est pas la fête que je m’imagine. On a reporté en juillet 2022 car plus aucune date convenable en 2021 à part en hiver ou en semaine, sans compter le risque que le virus soit toujours présent en 2021. Profonde tristesse car faire le deuil d’une si belle date fait mal car on se projette dedans, mais une fois la décision prise ça va mieux. Les invités aussi sont soulagés quelque part. Le mariage ne sera que plus beau. Bon courage à tous.

Adeline F. : Bonjour, mariage mi-juillet dans le Var j’ai téléphoné à ma mairie ce matin, le maire gère plutôt les crèches et les écoles en ce moment mais ils m’ont dit qu’ils n’ont aucune interdiction ou restriction et attendent le 2 juin pour prendre des décisions, actuellement rien est annulé puisque déjà une bonne chose c’est que la fin de l’état d’urgence sanitaire est avancée du 24 au 10 juillet 2020. Courage et ne désespérez pas moi j’y crois encore !

5 mai, Pierre-Edouard P. : Bien sûr la santé est très importante mais le mariage l’est aussi pour certains d’entre nous… Déjà symboliquement et religieusement (bien sûr tout dépend nos croyances ) pour certaines familles le mariage est beaucoup plus qu’un simple papier ou une formalité administrative, il représente beaucoup plus, une démarche longue en ayant peur d’oublier des choses et en stressant déjà juste pour cela. Ensuite il y a aussi des projets de vie derrière et je ne te parle pas aussi de l’argent dépensé, billets d’avions, passeport pour certains, sans compter l’hôtel aussi, cela représente beaucoup pour certains financièrement parlant. Ma future femme a quitté son job dans son pays pour pouvoir aussi se marier et partir… tout tombe à l’eau. On est dans une situation très difficile, je ne sais même pas si je vais pouvoir simplement la voir ou voyager d’ici que les frontières soient ouvertes. Alors je vais tout faire pour me marier. Pour certains cela peut se repousser aisément mais pour d’autres on est dans une situation bien plus difficile. Je pense notamment à ceux et celles qui ont de la famille à l’étranger ou qui subissent des reports abusifs avec des majorations sur les prix de la part de prestataires. Vivre au jour le jour pour un mariage qui lui se prépare depuis des mois plutôt une année à l’avance c’est horrible. Je préférerai que l’on soit fixé définitivement plutôt que d’attendre sans rien de concret.

Aurore P. : Je pense que le mariage malgré son importance à nos yeux n’est pas une urgence vitale au vu de la détresse sanitaire. Relativiser et lâcher prise sur une situation si particulière reste la meilleure option malgré les difficultés que ça occasionne… donc on respire un grand coup, on patiente car clairement les mariages ce n’est pas la vie d’être humain en réanimation et que l’amour triomphera !

3 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Audrey, à ce jour aucune certitude sur les autorisations et interdictions de déplacements pour les réceptions de mariages du 18 juillet 2020. Aux dernière nouvelles et annonces du Gouvernement, à partir du lundi 11 mai il sera de nouveau possible de se déplacer librement à moins de 100km de son domicile, quelle que soit la couleur du département sur la carte de déconfinement. Concernant les déplacements à plus de 100km pour motif professionnel ou familial impérieux (dont les cérémonies religieuses pour un enterrement font partie, mais pas une cérémonie ou réception de noces) ils seront possibles mais nécessiteront toujours une attestation de déplacement. Dans votre cas, pour les interdictions de déplacement au 18 juillet nous aurons la réponse autour du 2 juin, nouvelle date butoir pour affiner le plan de dé-confinement selon l’évolution de la pandémie de Coronavirus COVID-19 et l’état de la crise sanitaire. Concernant la récente annonce du projet de loi (restant à être voté) qui renouvelle de 2 mois l’état d’urgence sanitaire en France jusqu’ au 24 juillet, il prolongera la possibilité pour le Gouvernement d’interdire (entre autres) les rassemblements et limiter les déplacements, mais à ce jour ne change rien aux précédentes annonces sur ces sujets.

Audrey H. : Bonjour, J’habite à Lille et je dois me marier le 18 juillet 2020 dans le Sud-Ouest, nous y avons de la famille et nos amis viennent du Nord. Nous avons une maison de vacances dans le coin où nous allons installer un chapiteau. Hormis la célébration de notre mariage à l’église, tout se fera chez nous. Mais pourrons-nous célébrer notre mariage et descendre dans le Sud ? Nous estimons le nombre d’invités à 200 personnes.

Loïc L. : Je pense que ce prolongement de 2 mois de l’état d’urgence sanitaire (ce n’est encore qu’un projet tant qu’il ne sera pas approuvé par l’assemblée nationale) permet au gouvernement de prendre ou poursuivre des mesures telles que celles déjà prises : le confinement, la limitation des rassemblements, la fermeture administrative des commerces, l’interdiction d’aller sur les plages, le contrôle des prix de masques, etc. au-delà du 24 mai. Ils ont choisi 2 mois comme pour la première fois, j’aurais mieux compris un mois … Mais rien ne dit encore que les mariages seront interdits ou très limités en convives en juin ou juillet. Nous en saurons plus fin mai.

Line F. : Bonjour, je me marie le 18 juillet 2020 comme l’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 24 juillet est-ce que cela veut dire que mon mariage est annulé ? On espérait déjà avoir une réponse lors de la dernière prise de parole de notre premier ministre et non il faut attendre le 2 Juin…

24 avril, Olivia S. : Bonjour, notre mariage était prévu le 18 juillet 2020 nous l’avons reporté au 19 juin 2021 sur conseil de la mairie et de notre curé. J’ai contacté mes prestataires fleuristes, dj, location des nappes housses, l’endroit où nous devions dormir le soir, la salle … tout le monde nous suit pour l’année prochaine aucune perte d’argent. J’espère qu’il en sera de même pour vous.

Nathalie P. : Nous devons nous marier le 18 juillet 2020. Peut-on encore croire que ce sera possible ?

19 avril, Stella S. : Merci pour les conseils, nous devions nous marier le 18 juillet 2020 et nous avons préfère reporter au 15 mai 2021 car beaucoup d’invites venant de l’étranger et les autres ne sont pas rassurés de venir à notre réception et se retrouver à 150 dans une salle des fêtes… Je tenais à souligner la compréhension et la gentillesse de tous nos prestataires qui nous ont seulement demandé de trouver une date de report en commun pour n’en perdre aucun sur la route… et tout s’annonce pour le mieux, cela nous laissera plus de temps pour tourner la page sur le coronavirus, d’organiser le mariage et se retrouver dans un an sans les craintes de contaminer nos proches avec mon conjoint on se sent soulager depuis que l’on a pris cette décision, cela évite de patienter les trois derniers mois avant le mariage en espérant tous les jours que ça va être maintenu ! bon courage a toutes et à tous !!!

17 avril, Sylvain N. : Bonjour samedi 18 juillet pour nous également. Nous sommes 200 au vin d’honneur en principe, on reportera s’il faut restreindre le nombre d’invités, si les seniors ne sont pas acceptés ou si l’un des prestataires ne peut pas assurer son job. J’ai déjà contacté notre salle et traiteur qui nous ont dit qu’en cas de report ça sera mars 2021 au plus tard. Mais nous tenons à un mariage estival (nous avons des tenues d’été) du coup on se demandait si légalement ils ont le droit d’imposer cela.

Stella S. : Mariage le 18 juillet 2020 prévu depuis un an et demi, personne ne sait si on doit annuler ou non mais avec une quarantaine de personnes venant de l’étranger et des DOM TOM et le fait que les hôtels seront fermés jusqu’au 15 juillet difficile d’organiser le logement pour tout le monde, on préfère prévoir un plan B et organiser une autre réception l’année prochaine… en plus tout est à l’arrêt : création de la robe, RDV prestataires, confection des décors et visite de la salle des fêtes .. plutôt que d’organiser quelque chose à la va-vite deux semaines avant le mariage mieux vaut mettre une deuxième corde à son arc ! bon courage a tous 😉

Pascal M. : Bonjour, notre mariage est prévu le 18 juillet 2020, si les rassemblements sont toujours interdits pouvons-nous nous marier civilement à la mairie dans un premier temps, avec juste nos témoins, soit 4 personnes ? Merci

14 avril, Véronique : Bonjour, Est-ce que je dois repousser la date de mon mariage qui aura lieu le 18 juillet 2020 ? Nous serons 82 personnes. Cordialement

Esther C. : Bonjour ! 12 personnes cela me semble raisonnable, et cela ne fait pas écho aux mots du président « rassemblement de nombreuses personnes ». Si le président veut rouvrir les écoles d’ici juin, je pense que vous pourrez vous marier en juillet à 12 personnes ! Mais tout dépend de la mairie dans laquelle vous vous mariez ! en espérant que cela puisse se faire, cordialement.

Aurélie G. : Je dois me marier le 18 juillet 2020 tout est réservé sauf le costume, la robe et les vêtements pour les enfants. Nous serons 12 personnes. Dois-je annuler ou attendre encore un peu ?


Mariage du 14 juillet 2020

23 mai, Laurie R. : Ils ont annoncé les municipales fin juin, réouverture des cinéma en juillet, ils parlent même de la fête de la musique et ils vont interdire les mariages ??! ce serait injuste… après ce qui est sûr c’est qu’il y aura une limite de personnes suivant la couleur de la zone verte ou rouge.

13 mai, Julie S. : Nous avions prévu notre mariage le samedi 14 juillet nous avons appelé tous nos invités en leur disant que pour nous ce jour devait être un moment de joie et de bonheurs, et que donc on décalerait s’ils ne devaient pas être à l’aise. Conclusion : on décale pour l’instant à mi-août, et si en mai juin le déconfinement ne se passe pas bien on aura le temps de trouver une solution de repli en 2021 ou 2022.

20 avril, Simon C. : Actuellement rien n’empêche la tenue de votre mariage à cette date. Vos prestataires peuvent accepter un décalage mais à leurs conditions, à vous d’accepter ou non. Pour votre salle la loi ne l’empêche pas actuellement de vous accueillir donc peut vous imposer ses conditions de report. Ce ne sera plus le cas si un décret futur l’empêche de vous recevoir, auquel cas votre contrat avec eux sera suspendu le temps de trouver un report, s’il est impossible (dates ne vous convenant pas ou annulation du mariage) le prestataire sera tenu de vous rembourser. Si votre salle est soumise au code du tourisme elle pourra vous proposer un remboursement sous forme d’avoir de 18 mois remboursable si non utilisé. Si elle ne l’est pas le remboursement doit être effectué dans les 8 jours suivant l’annulation définitive du contrat. C’est important néanmoins de connaitre vos droits et possibilités, ça aide à la négociation, beaucoup de loueurs de salles et prestataires profitent de la panique et l’anxiété de leur client pour rattraper leur année financièrement, contactez l’assistance juridique de votre assureur ou les maisons de la justice et du droit de votre département ils sauront vous apporter des conseils gratuits et vous aider à résoudre vos litiges.

Dorothée D. : Bonjour, mon mariage est prévu le 14 juillet 2020 comme beaucoup de personnes j’ai peur et me pose plein de questions. La célébration sera-t-elle possible ? Si non, comment procéder pour récupérer nos acomptes ? Si oui, dans quelles conditions ? Dans l’attente de votre retour.


Mariage du 13 juillet 2020

24 mai, Cyrielle P. : Nous devions nous marier le 13 juillet mais nous avons décidé de reporter à juillet 2021. Les invités ont été rassurés. Pour ma part il me semble difficile voire impossible de concevoir la distanciation dans mon mariage, c’est un moment tellement émouvant et unique que je n’ai pas envie de ne pas pouvoir serrer les proches dans mes bras. On a fait ce choix de report ensemble et finalement ça nous lève un poids… On fera 2 fois plus la fête l’été prochain 😉

8 mai, Camille P. : après presque 2 ans de préparatifs et de conditionnement je veux à tout prix se marier le 13 juillet !! nous attendons début juin les nouvelles directives du gouvernement jusque-là rien n’est interdit ! De plus l’assemblée a voté cette nuit de réduire l’état d’urgence au 10 juillet !

5 mai, Anne Cécile B. : Bonjour, nous nous marions le 13 juillet prochain nous sommes 150 personnes. Pensez-vous que ce rassemblement sera possible ? Je vous remercie


Mariage du 11 juillet 2020

20 juin, Gaëlle B. : Bonjour, cela fait 2 fois que je repousse mon anniversaire et celui de mon fils, la mairie nous autorise à louer la salle des fêtes le samedi 11 juillet. C’est une salle de 250 personnes et nous serons 120 personnes, puis-je conserver cette date ?

5 juin, Alice A. : J’ai eu mon traiteur hier qui était très positif et qui m’a dit qu’il avait reçu aujourd’hui même l’autorisation pour reprendre les mariages à partir du 23 juin, il nous a demandé combien on sera, j’ai dit 100 il a dit pas de problème ce sera bon ! Pareil pour la propriétaire de mon lieu qui confirme que notre mariage du 4 juillet se fera !

24 mai, Marlène F. : Mariage prévu le 11 Juillet, nous avons reporté la semaine dernière et on s’est aperçu que c’était un soulagement pour nos invités mais aussi pour nous niveau organisation c’était compliqué avec ces mois à vide … du coup on le reporte au 19 septembre 2020 et on croise les doigts sinon on a une autre option le 17 juillet 2021 les invités sont au courant des deux dates j’espère qu’on pourra en savoir plus cet été ! Du coup depuis que j’ai reporté je suis re motivée finalement ! On croise les doigts …

19 mai, Michelle B. : Bonne nouvelle pour nous : la célébration civile du samedi 11 juillet à la mairie du 14eme de Paris est confirmée en petit comité (pour le moment 10 personnes maximum). On a dû reporter la fête parce qu’une partie de ma famille aurait eu du mal à se déplacer, sans parler de l’ambiance avec les masques et la distanciation… Donc déception d’un côté, mais aussi une bonne nouvelle. On fera la cérémonie laïque le jour de la fête reportée à juin ou juillet 2021, date plan B pas encore confirmée. Ce sera comme se marier ce jour-là, en créant l’ambiance… Ce n’est pas ce qu’on a rêvé mais c’est le seul compromis acceptable. Je croise le doigts pour vous tous !

16 mai, Maud C. : Aujourd’hui sur les info de LCI je suis dans une zone rouge, dans le Grand-Est et nous n’avons aucune consigne sauf d’attendre…. Le maire n’a pas plus d’infos et la préfecture ne sait pas ce qu’il en sera avant fin mai. Tous les prestataires sont ok, le maire aussi, reste à voir si les salles communales seront ouvertes et le nombre de personnes possible… On se marie le 11/07 et je veux encore y croire ! mais s’agissant de gens proches nous ne prendrons pas le risque qu’il arrive quoi que ce soit. Ils feront leur choix et on le respecte. Si quelqu’un est malade il sera assez intelligent pour ne pas venir. Et si, quand nous aurons pris notre décision, trop d’invités annulent alors nous reporterons le mariage.

13 mai, Mylène G. : Pour ma part mariage le 11 juillet j’ai eu la mairie au téléphone et les informations actuelles sont les suivantes : mariages autorisés depuis le 11 mai avec nombre de personnes restreintes, sauf si changement de la situation sanitaire covid 19. Le nombre de personnes autorisé pourra évoluer au cours du temps en fonction d’une 2eme vague de contamination ou de nouveaux clusters coronavirus dans le pays. Il faudra attendre le 2 juin pour être fixés.

9 mai, Camille F. : L’état a voté l’état d’urgence sanitaire Covid-19 jusqu’au 10 juillet, alors ça ne veut pas dire que les rassemblements seront nécessairement interdits mais que l’état peut établir des nouvelles mesures comme fermer les départements ou interdire l’accès à certains endroits du jour au lendemain jusque mi-juillet ou plus tard encore si l’état d’urgence sanitaire est encore prolongé. On a cette loi covid19 avec nous, je pense que le domaine peut comprendre qu’on peut difficilement maintenir tout en sachant que la semaine avant le gouvernement peut de nouveau tout cloisonner ou reconfiner … surtout si vos invités viennent de toute la France ! Je suis dans le même cas que vous, nous allons probablement demander décaler à 2022 (je ne veux ni me marier en hiver ni en semaine) j’espère que le domaine sera compréhensif… j’ai aussi deux couples dans mon entourage avec mariage en août et septembre et les deux ont décalé sans soucis et personne n’a posé de problème pour le report.

6 mai, Anastasia B. : Bonjour à tous, Notre mariage est prévu le 11 juillet 2020 mais nous pensons à le repousser en 2021 ou 2022. Le soucis : le domaine que vous avons choisi ne veut pas nous donner la date de notre choix. Nous avons demandé d’abord n’importe quel week-end en juillet 2021, le lieu refuse car il n’a pas de place. Nous avons donc demandé une date en juillet 2022 et là pareil il nous a répondu qu’il n’était pas rendu en 2022… à la place il nous propose une date en semaine ou fin octobre 2021. Avec le Coronavirus je comprends que ce n’est pas simple non plus pour ces entreprises comme beaucoup d’autres mais nous avons payé intégralement 4000 € le week-end pour une prestation en haute saison. Nous sommes prêts à décaler le mariage en 2022 s’il le faut mais nous voulons une date en haute saison. Nous sommes 200 et je ne pense pas que d’ici juillet les rassemblements de 200 personnes seront autorisés donc notre démarche de report est je pense nécessaire. Pour tous ceux qui ont décalé leur réception prévue en juillet août ou septembre comment cela s’est passé avec vos prestataires ? si nous ne trouvons pas d’accord avec le domaine savez-vous si nous pouvons demander un remboursement ? Cette situation est vraiment compliquée et nous ne savons pas comment faire pour arriver à trouver un compromis qui conviennent à tout le monde. Merci d’avance et courage à tous.

2 mai, Laurie B. : Nous y perdons tous malheureusement, le moral en prend un coup également. Nous aurons beau faire le maximum pour maintenir la date initiale si le gouvernement en décide autrement nous n’aurons pas le choix que de décaler et effectivement nous n’aurons pas les beaux week-end d’été mais les jours de semaine ou les basses-saisons… Personnellement je bouillonne face aux conditions imposées par les prestataires mais finalement chacun essaye de s’en sortir avec ses moyens ! nous ne pouvons blâmer personne. Alors oui notre superbe journée ne sera peut-être pas celle que nous attendions mais nous galérons tous donc essayons de compatir (dans la mesure du possible) et de plus, nous sommes tous et toutes en bonne santé puisque nous espérons que nos mariages seront maintenus, elle n’est pas là la priorité finalement ? Bon courage à tous.

Christelle B. : Bonjour Patricia, Je suis dans le même cas que vous. J’ai mis toutes mes économies pour ce mariage et on me propose de décaler à novembre et décembre 2020 ou novembre et décembre 2021… J’ai signé pour une réception en extérieur avec verdure et 200 invités, et on a peur que hors saisons estivale nos familles qui ont des enfants ne viennent pas. J’ai avancé des sommes monstrueuses, il est scandaleux de nous demander de faire des sacrifices pareils.

30 avril, Patricia P. : Bonjour, Nous avions prévu depuis 1 an et demi de nous marier le 11 juillet dans les Yvelines. Depuis le début du confinement en mars dernier nous gardions tout de même bon espoir pour mi-juillet mais au fur et à mesure des annonces du gouvernement cela nous parait de moins en moins évident 🙁 rien n’est clair, à quelle date saurons-nous avec certitude quand les mariages seront à nouveau possibles ? dans notre cas 120 personnes, y aura-t-il une annonce du gouvernement en ce sens ? Mystère. Que faire ? Nous sommes dans l’incertitude la plus complète, nous ne savons pas… faut-il annuler, reporter ? Le lieu que nous avons prévu pour la fiesta nous propose un report mi-août, mais est-ce que ce sera plus possible à cette date ? Nous n’en savons absolument rien et si c’est pour tout changer, relancer des invitations, réserver de nouveaux hébergements et au final tout annuler une deuxième fois, c’est vraiment galère. Sans compter bien sûr la partie financière qui risque d’être totalement perdue puisque bien sûr nous n’avions pas prévu d’assurance mariage. Si vous êtes dans le même cas que nous (mêmes dates), comment avez-vous géré ? Bon courage à tous en espérant un message clair du gouvernement afin de savoir sur quel pied danser (de préférence le 11 juillet 2020 ! 🙂

Stéphanie B. : Bonsoir, pour moi mariage le 11 juillet 2020 déjà reporté car j’attends 160 invités mais j’en viens à espérer que l’état d’urgence sanitaire soit prorogé après le 18 juillet sinon la salle de réception veut maintenir la date ou me forcer à me marier en hiver au tarif d’été… il faudrait que les mariés aient plus de marge de manœuvre !! Dans mon cas ce n’est pas concevable de se réunir à 160 personnes alors que je n’ai rien de prêt ayant perdu plusieurs mois de préparation avec le confinement, et malheureusement beaucoup de salles de réceptions ne sont pas souples et ne proposent pas des dates de report équivalentes et qui sont pourtant disponibles en été 2021 ! il est désolant que certains prestataires de mariage profitent du covid19 pour augmenter les prix ou ne proposer que des dates qui n’arrangent pas les futurs mariés même quand ils ont des disponibilités.

25 avril, Claudine H. : Bonjour nous nous marions le 11 juillet et nous sommes 88 personnes à table . Pensez-vous que celui-ci pourra se faire car le décret du 18 avril 2020 interdit les rassemblements de plus de 100 personnes donc nous gardons espoir. Le diocèse demande à ce que les messes reprennent donc si c’est oui pourquoi pas les mariages ? Nous c’est civilement et les prestataires et traiteur sont toujours OK. Merci

Nawal S. : Bonjour concernant le courrier que Michelle a reçue de sa Mairie, que les traiteurs pour les réceptions de noces soient dans le doute je comprends mais que les mairies annulent d’elles-mêmes les cérémonies civiles ou disent qu’ils ne savent pas quand ils pourront à nouveau les célébrer je ne comprends absolument pas. À la limite qu’elles émettent des réserves sur le nombre de personnes qui pourront assister à la cérémonie ok, mais selon moi dès lors que le déconfinement commence le 11 mai alors les maires se doivent de marier à nouveau les couples même si la cérémonie ne se fait qu’entre mariés et témoins. Si le travail reprend pour tout le monde le 11 mai alors la célébration des mariages fait aussi parti du travail des maires !

23 avril, Michelle B. : Bonjour, Je partage avec vous la communication de la Mairie du 14eme arrondissement de Paris concernant mon mariage le samedi 11 juillet 2020, en résumé il faudra attendre le 11 mai pour savoir : « Nous n’avons à ce jour aucune visibilité sur la date à laquelle la mairie pourra de nouveau célébrer les mariages. Dès que nous aurons plus d’informations au regard des directives annoncées pour le 11 mai 2020 nous vous informerons des modalités d’organisations retenues. Nous reviendrons vers vous afin de reprogrammer la célébration de votre mariage et vous indiquer, le cas échéant, si vous devrez mettre à jour votre dossier. »

17 avril, Laura P. : Bonjour, Message d’information qui pourra peut-être aider certaines mariées : nous devions nous marier le 11 juillet mais la mairie nous a contacté hier pour nous informer d’une directive de la préfecture des bouches du Rhône interdisait les mariages jusqu’à fin juillet. Je publie ce message uniquement à titre informatif, peut être que cela dépend des mairies.

Léa : Bonjour, moi pour le moment notre mairie nous a dit aucune consigne à part reporter mariage jusqu’à ce que les rassemblements ne soient plus limités mais ils ne savent pas quand… les cérémonies et fêtes du 14 juillet 2020 sont pour l’instant maintenu en France alors j’espère encore…

Maud : Bonjour, nous aussi mariage le samedi 11 juillet nos prestataires sont tous ok et la mairie aussi, le seul hic c’est pour le salle et la cérémonie religieuse il faut attendre la position du préfet et voir combien de personnes sont autorisées dans le cadre d’un rassemblement. Si la cérémonie ne peut pas se faire et qu’on a la confirmation de la salle, on fera juste la cérémonie civile, la cérémonie religieuse sera pour plus tard en petit comité.

14 avril, Angèle L. : Bonjour, nous nous marions le 11 juillet 2020 avec potentiellement 500 personnes au vin d’honneur et 215 personnes à table le soir, peut-on encore espérer un miracle ???

Gwanaëlle : Bonsoir, les rassemblements de moins de 100 personnes seront-ils autorisés au 11 juillet ? 55 personnes à tablée

Ludivine T. : Bonsoir, Nous devons nous marier le 11 juillet 2020 à Fouilloy dans l’Oise nous sommes 90 personnes, devons-nous reporté notre mariage ?

Laura : Bonjour je me marie le 11 juillet 2020 est ce que se sera bon ou pas ? Cordialement


Mariage du 10 juillet 2020

13 mai, Camille M. : Je comprends vraiment votre point de vue mais qui vous dit qu’en 2021 nous n’aurons pas encore le coronavirus covid19 ou une covid20 ? on n’en sait rien malheureusement… si je peux je préfère me marier masquée cette année plutôt que d’attendre l’année prochaine. Mais je respecte les choix de chacun évidemment et ce n’est vraiment pas un moment facile pour nous tous.

Karine T. : Je crois que la vraie question à se poser est « de quelle ambiance ai-je envie pour mon mariage ? »… Dans l’absolu et sauf nouveau confinement vous pouvez vous marier, mais le souhaitez-vous avec port de masques, que personne se serre les mains ou s’embrasse, que personne ne danse les uns avec les autres, avec des invités qui auront peur ou n’oseront pas venir ?… Pour nous, bien que nous ayons longuement hésité à maintenir notre mariage du 10 juillet, tout en ayant une date de secours le 3 octobre 2020, nous avons finalement reporté au 5 juin 2021… nous avions envie de sérénité et de proximité, et certainement pas de distance sociale. Aucun futur marié ne devrait vivre une telle situation et se retrouver face aux annulations ou aux reports.

9 mai, Christelle B. : Même cas pour nous, on devait être 200 le 18 juillet 2020 et rien à faire le lieu ne m’a proposé que des dates en semaine. Tant que le gouvernement ne protège pas clairement le consommateur et n’oblige pas très explicitement les prestataires à rendre les acomptes pour les prestations qui ne peuvent pas se tenir à cause du risque sanitaire on en est réduit à accepter que le Domaine modifie seul les conditions de nos mariages. Pour ma part malgré un mois de négociation et de dialogue la salle garde le même tarif alors que je vais devoir me marier en semaine et en hiver… Je ne pense malheureusement pas que le gouvernement se prononcera avec précision fin mai. Plus les jours passent et moins il y a de dates en 2021. J’ai beaucoup d’invites qui sont âgés, j’ai peur de les perdre avant mon mariage. Il ne pense qu’a la sauvegarde des entreprises qui pourront conserver les acomptes et nous proposer des dates pourries (même si l’ordonnance impose une prestation équivalente) car le gouvernement ne les sanctionnera pas s’ils ne nous remboursent pas ou s’ils nous proposent des dates d’hiver. On devra agir en justice si on veut revoir nos économies, ça implique des délais d’instruction très longs et de bloquer de grosses sommes pendant longtemps. Pour ma part ça m’empêchera de me marier car je n’ai pas de quoi payer une autre salle en été. Il y a aussi la crainte que la société fasse faillite et qu’on ne revoit jamais nos acomptes… Je vois parfois des couples qui doivent se marier en août ou septembre et qui ont déjà une solution de report aux mêmes conditions l’année prochaine. Nous c’est juillet 2020 et on n’a rien à part l’hiver 2021. C’est désolant.

3 mai, Maria M. : Bonsoir, normalement mariage le 10 juillet 2020 avec 170 personnes donc il faudra surement déplacer la date, mais la salle veut que je maintienne le 10 juillet 2020 car elle me dit que pour l’instant la situation est bloquée jusqu’au 8 juin, mais bon je ne vais pas me marier avec des masques et garder 1m50 de distance avec 170 personnes … J’espère que tout ira bien, c’est compliqué.

30 avril, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Jean-François, voici quelques pistes de réflexion en attendant la réponse de votre Mairie et la décision de votre salle de réception ou l’avis d’expert d’un avocat. En règle générale, si une cérémonie ou réception de noces tombe en période de COVID-19 (confinement ou déconfinement) il incombe aux futurs mariés (en tant qu’organisateurs de l’événement) de consulter au plus tôt chaque prestataire déjà réservés et tout faire pour trouver une date de report à laquelle tout le monde sera disponible pour honorer les contrats signés. Même durant la période de confinement ou d’interdiction de rassemblement avec un nombre limité de participants, le cas de force majeure du Covid19 qui peut être invoqué dans certaines circonstances (suivre les premières jurisprudences sur le sujet) n’annule pas pour autant un contrat mais le suspend : la crise sanitaire actuelle encourage au report de date et n’oblige nullement les mariés à totalement annuler leur union, la décision d’annulation du mariage au lieu de le décaler relevant alors de leur propre choix. L’épidémie de Coronavirus est un empêchement temporaire et non définitif car en soit (hors contraintes personnelles ou cas particuliers) une fête de mariage peut être reportée à une date ultérieure. Dans votre situation, si c’est vous qui décidez de ne pas reporter votre mariage du 10 juillet 2020 pour des raisons personnelles ou professionnelles (dont je ne doute pas de l’importance) ce sont les termes des conditions générales de vente du contrat de location que vous avez signé qui vont prévaloir. Selon les conditions de remboursement, clauses d’annulation ou de report à l’initiative du client ou du professionnel ainsi que les cas de force majeure pris en considération ou un accord à l’amiable éventuel, plusieurs possibilités : le prestataire peut rembourser l’acompte ou le conserver, vous exempter du règlement du solde mais aussi en réclamer le règlement et opposer un non-respect des clauses au contrat, voire même réclamer des dommages-intérêts en cas de rupture abusive du contrat. Concernant les sommes versées à la réservation, leur qualification d’acompte ou d’arrhes définie également les possibilités de remboursements ainsi que les engagements respectifs et possibilités d’annulation de la part du client et du prestataire.

Jean-François M. : Bonjour, notre mariage est prévu pour le 10 juillet et toujours pas de nouvelles de la part de la salle pour le maintien ou pas. La mairie donnera une réponse le 11 mai. On ne pourra pas reporter ce mariage car on a prévu de partir pour raison professionnelle début octobre. Les prestataires peuvent t’ils refuser le remboursement des sommes données ou bien le cas de force majeure est à notre avantage ? Merci d’avance.


Mariage du 4 juillet 2020

10 juillet, Claire K. : Bonjour, petit retour sur mon mariage samedi dernier : déjà je suis super contente de l’avoir maintenu coûte que coûte. Personne n’a parlé du covid, c’était un mariage normal sans masque, avec soirée dansante dans ma salle polyvalente, sans peurs, avec mon joli cortège de la mairie à l’église ! Vraiment comme je l’imaginais je suis vraiment heureuse, il y a eu des petits couacs (la musique à l’église qui ne fonctionne pas on a dû utiliser un téléphone avec un micro mais personne ne s’en est rendu compte) ne vous arrêtez pas à ça, profitez des gens même si vous courez partout et que vous devez penser à tout, profitez de votre ouverture de bal avec votre chéri… je vous souhaite à toutes un beau mariage !

6 juillet, Charline H. : Bonsoir à tous et à toutes ! petit message d’espoir, hier 4 juillet c’était notre jour J pour notre plus grand bonheur ! Une journée au top, un rêve devenu réalité ! Tout s’est très bien passé malgré les circonstances ! une journée inoubliable, nous sommes très heureux d’avoir maintenu notre date 🙂 Bon courage il faut y croire !

5 juin, Sébastien B. : Bonjour à tous, je dois me marier le 4 juillet 2020 dans un département vert, la mairie fait le mariage avec une restriction du nombres de personnes (23 sans compter 2 témoins et mariés). Pour la salle associative gérée par la mairie on m’informe de la non-réouverture car les rassemblements sont interdits, la préfecture me répond que nous pouvons avoir la salle voici les conditions : pas plus de 10 personnes à table, de la même famille, pas de danse ni restauration et / ou animations. À quoi ça sert d’avoir une salle dans ces conditions ? Le principe de précaution sanitaire est un gros frein. Et il y aura 2500 invités pour le 14 juillet ? Quand on voit les images de l’enterrement de Guy Bedos ça me surprend… une fois de plus un traitement différents des ‘peoples’ et du peuple. Cordialement.

Gautier M. : Si ça peut aider des couples j’ai eu la mairie du 11e arrondissement à Paris qui maintient bien les mariages du 4 juillet 2020 avec une limitation à 20 invités pour la cérémonie !!

3 juin, Katia T. : Bonjour, Je comprends votre agacement car nous sommes dans les mêmes conditions que vous. Notre mariage est prévu pour le 4 Juillet et nous restons confiants, je suis convaincue que les mesures vont encore s’assouplir fin Juin, j’ai eu au téléphone la préfecture de l’Eure qui me l’a confirmé. Alors on y croit, on garde espoir !

31 mai, Cécile P. : Bonjour, Nous nous marions le 4 juillet 2020. Nous sommes aujourd’hui le 29 mai… depuis le début du confinement nous passons par des hauts et des bas, nous nous demandons « est-ce qu’on ne va pas avoir un prestataire qui va annuler pour des raisons sanitaires », « est-ce qu’on sera encore confinés ? », « dans quel état d’esprit se trouve nos invités ? », « avons-nous raison d’attendre, de jouer la montre et de maintenir cette date si importante et ébouillante pour notre vie ? », « allons-nous devoir prendre des mesures particulières pour le célébrer, comme porter un masque ? » Parce que sur les photos de mariage il va nous falloir encore du courage pour avoir la force de les faire dans ces conditions et avoir la force de les regarder… Il nous est compliqué d’être rassuré, malgré que le discours d’hier était rassurant. Nous allons devoir prendre patience… Peut-être qu’il va nous être demandé d’attendre le 22 juin pour les nouvelles mesures. Personne n’a de réponse ! Quand nous avons nos invités chacun y va de sa réflexion, de son avis, de son conseil… je suis en colère, ce n’est pas votre mariage donc ne jugez pas ! Pour les personnes qui ont déjà organisé une journée pareille : a un mois du mariage nous sommes déjà stressés, alors avec la question qui pèse au-dessus de nous comme une enclume « aura-t-il lieu? », c’est insoutenable. Yoga, sport, et câlins de chats… voilà ce que je me préconise en attendant les décrets tombés. Et surtout au personnes qui m’écoutent : n’écoutez pas les personnes extérieures à votre couple ! C’est VOTRE mariage donc VOTRE décision, leur décision sera de venir ou non ! On est tous adultes alors assumons nos choix ! Coup de gueule passé 😉 Signé : une future mariée en colère mais positive !

29 mai, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Maïa, vous avez surement décidé de reporter votre mariage pour des bonnes raisons. Cependant à ce jour, aucune décision gouvernementale (sauf arrêté préfectoral local) n’interdit de façon totale (outre certaines restrictions) le déroulement de votre réception et soirée dansante de noces du 4 juillet, soit dans 39 jours. Nous débuterons alors la 3eme phase de déconfinement et il y aura encore probablement des protocoles sanitaires Covid-19 plus ou moins contraignants à respecter, mais les rassemblements familiaux et festifs devraient être possibles (ils le seront déjà à partir du 2 juin, sous condition d’une sécurité et protection sanitaire rigoureuse). Je vous invite à consulter les CGV (conditions générales de vente) du contrat de réservation que vous avec signé avec votre DJ pour vérifier les clauses concernant les cas d’annulation ou report du mariage par le ‘client organisateur’, et celles d’un remboursement éventuel de l’acompte déjà réglé. Concernant le montant de l’acompte, selon son ‘engagement’ (DJ professionnel déclaré ou pas, ‘rendez-vous préparatif’ et temps déjà passé à préparer sa prestation pour vous, etc.) cette somme correspond déjà en partie à ce temps de travail effectué avant le Jour J + le blocage de son agenda pour vous 2 durant toute cette période (date de réservation > date d’annulation de votre part). De plus, selon son statut professionnel (association, auto-entrepreneur, EURL, SAS) un pourcentage du montant de l’acompte a déjà été prélevé par l’URSSAF et autres services de l’administration. Il peut cependant décider un geste commercial (remboursement total ou partiel) en prenant en considération les raisons exceptionnelles de votre choix d’annuler la date initiale et de reporter votre mariage en 2021.

Maïa C. : Bonjour, nous avons pris la décision de reporter notre mariage à 2021 initialement prévu le 4 juillet 2020. Nous n’avons pas réussi à trouver de date avec notre DJ qui nous indique que si le mariage peut avoir lieu selon les directives gouvernementales, alors il ne remboursera pas notre acompte. Que pouvons-nous faire ?

20 mai, Kim L. : Appel ce jour de la mairie de Maussane-les-Alpilles dans les Bouches-du-Rhône qui m’a demandé si je souhaitais maintenir mon mariage. Pour eux, tant que l’état ne l’interdit pas c’est tout bon. Donc mariage à 10 pour le 4 juillet maintenu ! même s’ils autorisent plus de monde nous ne prendrons pas le risque, trop de nos proches font partie des personnes fragiles. Nous ferons la fête plus tard, tant que je peux porter le nom de l’homme que j’aime et de ma fille ça me va 🙂

12 mai, Marie R. : Bonjour, ma fille devait se marier le samedi 4 juillet et nous n’avons pas pu trouver une autre date qui nous convenait avec la propriétaire de la salle. Les dates proposées sont novembre décembre 2020 ou avril 2021. Ayant de la famille qui doit venir d’Italie et du Venezuela seules des dates en été sont possibles, sinon 2022 … Nous avons annulé le mariage mais elle ne veut pas nous rembourser l’acompte de 1500 € que nous avions versé. Que peut-on faire ? Merci de votre aide.

4 mai, Anaïs N. : Bonjour je dois me marier le 4 juillet 2020 dans un restaurant dans le Sud de la France de 120 personnes et j’aimerais savoir si les événements sont autorisés. On aimerait récupérer l’acompte que l’on a versé qui est de 3000 euros mais on n’a pas signé de contrat avec eux. Est-ce possible ? Merci par avance

Maryline F. : Bonsoir, même incertitude pour nous, mariage prévu le 4 juillet 2020 pour l’instant on maintient mais on a mis une option pour le 12 mai 2021 ! Notre salle étant complète tous les week-end on a privilégié une date en semaine avec un pont, maintenant on attend la décision et l’évolution du virus covid … Courage tout le monde restons positifs !

Claudine B. : Bonjour, ma fille se marie civilement le 4 juillet. Nous serons 60 personnes, petite cérémonie en mairie, petite réception dans une salle des fêtes. Pourra-t-elle se marier ?

28 avril, Chloé L. : Bonjour, je devais faire mon anniversaire en salle le 4 juillet cette année, la commune où j’ai loué la salle a annulé ma réservation, est-ce que les autres communes refuseront de nous louer une salle pour 70 invités ?

Sabrina F. : Bonjour je souhaiterai me marier le 4 juillet, nous sommes que 16 personnes. Je dois annuler ou pas ? Cordialement

23 avril, Marjorie E. : Bonjour, si cela peut vous soutenir sachez que nous sommes tous dans le désarroi, mariés, invités et prestataires. Avec tant de mariages reportés en 2021 c’est toute la filière qui s’écroule. Je suis photographe et 80% de ma saison s’étale sur les mois de mai à septembre, si reportée d’un an c’est pratiquement une année sans travail. Heureusement les mariages en semaine se développent et cela permet de combler les dates quand les lieux sont tous réservés les week-end, prendre une journée de congés pour un jour si important c’est accepté par beaucoup d’invités. Bon courage à tous et continuons à nous soutenir.

Laura D. : Bonjour est-ce que vous pensez que nous pourrons avoir une réponse sur la possibilité de nous marier d’ici le 4 juillet ? nous avons des réponses différentes d’un prestataire à l’autre 🙁 incertitude totale…. personne pour répondre clairement oui ou non si possible ou pas de maintenir ! Notre Mairie ne sait pas encore, le lieu de réception nous demande d’attendre les prochaines annonces de Macron, traiteur idem … Dont-on prendre la décision de reporter dès maintenant ou risquer un mariage avec le COVID19 les masques et tout le reste ?

Carole C. : Bonjour je suis prestataire maquillage et coiffure pour mariages et comme mes collègues la situation financière est particulièrement critique. Je comprends votre déception et votre agacement face à des acomptes ou arrhes versées non récupérées ou d’éventuels frais supplémentaires mais pour certains d’entre nous c’est la survie même de l’entreprise qui est en jeu : chiffre d’affaire quasi nul pendant 4 mois ou plus sur une période essentielle de l’année… Vous perdrez peut-être de l’argent avec un report, eux perdront peut-être leur entreprise. Bon courage à tout le monde

19 avril, Marion S. : Mon mariage est prévu le 4 juillet 2020 et la réservation du domaine faite depuis 2 ans. Il me propose des dates de report qui ne me conviennent pas, est-il possible de récupérer les arrhes ? Puis-je garder espoir que mon mariage soit célébré à la date initiale ? Merci

Justine D. : J’aurai voulu déplacer en septembre mais seulement l’église de disponible pas le reste de nos prestataires… mariage prévu le 04/07 dans le Rhône ma mairie me dit d’attendre, aucune directive pour l’instant on sera peut-être fixé fin Avril !

Solenne R. : Bonjour, mariage prévu le samedi 4 juillet nous venons d’appeler la mairie et notre cérémonie civile est pour le moment annulée car considéré comme un rassemblement et événement, on peut se marier en mairie avec témoins mais rien d’autres. C’est très triste mais nous avons déjà une date pour 2021 au cas où. Courage à tous.

Ludivine B. : Bonjour, Emmanuel Macron a parlé de concerts et de festivals mais pas vraiment de rassemblement de personnes pour d’autres occasions et surtout à combien de personnes ils vont être limités.

Floriane C. : Bonjour nous aussi notre mariage est prévu le 4 juillet ! Nous gardons espoir après la fin du confinement il restera quand même 1 mois et demi ! Je pense qu’il faudra de toute façon essayer de limiter les invités et surtout les personnes vulnérables. Croisons tous les doigts !

14 avril, Christine L. : Bonjour, vais-je devoir reporter mon mariage qui a lieu le 4 juillet 2020 ? Si oui puis-je signer l’acte de mariage à la mairie avec les témoins ? Puis-je inviter max 100 personnes sur une salle de 200 personnes pour diminuer le nombre d’invités ? les prestataires sont déjà bloqués à cette date, la salle, l’orchestre, etc. Merci

Justine : Courage à vous nous sommes beaucoup dans la même situation c’est très dur mais on fera deux fois plus la fête c’est sur ce sera notre revanche. Surtout que retrouver une date dispo avec tous les prestataires + les annulations de la saison 2020 ça ne va pas nous aider pour pouvoir décaler en 2021.

Sarah : Bonjour, reçu email de l’église ce matin ils considèrent que l’église fait partie des lieux de rassemblement qui ne sont pas possibles jusqu’à mi-juillet donc mon mariage du 04 07 2020 annulé.

Yda : Bonjour, Ma fille doit se marier le 4 juillet, que deviennent les arrhes versés au restaurant en cas d’annulation pour cause de confinement ? De même, si les nouvelles dates proposées par le restaurant en octobre ou novembre 2020 ne conviennent pas, le restaurant est-il en droit de garder les arrhes ?

Betty : Bonjour, Nous nous marions le 4 juillet 2020, on a vu avec nos prestataires pour un plan B mais restons confiants pour le 04/07 car le gouvernement ne s’est pas vraiment prononcé sur les rassemblements familiaux (mariages, obsèques…). De plus le nombre de personnes est bien moins important que pour les festivals, mais il y a effectivement l’ouverture des restaurants, bars qui est repoussée jusqu’à nouvel ordre. Je pense qu’il faut se laisser une porte de secours mais continuer à préparer son mariage pour la date initialement prévue ! La mairie n’a pas d’information pour le moment, ils ont annulé les mariages jusqu’au 11 mai pour le moment et c’est tout. Raison de plus pour rester confiants. Bon courage… Betty

Yvonne I. : Bonjour ma fille doit se marier le 4 juillet cela est-il encore possible ou doit-elle annuler et comment faire pour la réservation de la salle qui a dû être faites 1 an et demi avant, pour le traiteur, la robe de mariée ma fille a perdu trop de poids si elle doit reporter la robe ne conviendra plus, et d’autres demandes encore mais je m’arrête là, merci j’espère que vous pourrez donner des réponses à mes demandes salutations

Fanny B. : Bonjour je me marie le 4 juillet 2020, je ne sais pas si ça va être décalé ou pas. Même si mon mariage et décalé à l’année prochaine j’ai très peur que ma robe de mariée change de couleur (jaunisse).

Tisserant : Moi aussi mariage le 4 juillet nous sommes dans le doute que doit-on faire ? Je pense qu’il faut attendre le 11 mai ?

11 avril, Laura B. : Bonjour, je me marie aussi le 4 juillet 2020, personnellement on va attendre encore deux ou trois semaines avant de prendre notre décision, afin de voir si nous n’avons pas de nouvelles recommandations de l’Etat d’ici là. Nous hésitons beaucoup. Certes le confinement sera certainement terminé d’ici le 4 juillet mais il faut passer par la case déconfinement et là on ne sait pas trop à quoi s’en tenir. En tout cas bon courage à toutes !

Anita P. : Je me marie le 4 juillet 2020 mon mariage sera-t-il annulé avec le coronavirus ?


Mariage du 3 juillet 2020

27 avril, Cindy P. : En tant que photographe je n’augmente pas mes tarifs pour les reports de cette année à 2021 et 2022. Le contexte actuel est vraiment unique en son genre alors honnêtement augmenter mes prix en plus de ne pas célébrer leurs noces à date convenu ça fait beaucoup…

Line L. : Bonjour, Mariage initialement prévu le 3 juillet 2020 mais nous avons préféré le décaler en juillet 2021. Les prestataires nous suivent mais la responsable du domaine et le traiteur augmentent les prix de 1400 euros pour 110 personnes et sur la location du lieu pour le brunch le lendemain. Est-ce qu’ils ont le droit ? Où pourrais-je me renseigner ? Merci de votre aide.

14 avril, Catherine T. : Bonjour, la règle sur les rassemblements inclus-t-elle aussi le mariage civil en petit comité à la mairie ? Merci d’avance pour votre retour

Angeline D. : Bonjour j’habite le Morbihan, suis diabétique tachycardie et cholestérol, ma petite fille se marie à Paris le 5 juillet 2020, puis-je y aller, mon médecin traitant le déconseille, qu’en pensez-vous ? j’ai 71 ans, merci

Dorine F. : J’ai prévu mon mariage le 3 juillet avec 75 personnes dans les salons du Pré Catelan à Boulogne, peut-on maintenir cette date ou d’emblée prévoir une date ultérieure et les préparatifs des faire-part et autres textes avec les dates, à reporter aussi ? Est-ce risqué de les commander en mai alors que le confinement ne semble pas du tout terminé ? Merci pour votre retour


Fête d’anniversaire du 27 juin 2020

23 mai, Marine G. : Si ça peut en rassurer certains, prêtre au téléphone ce matin préparation de la cérémonie fin juin relancée ! Pour la réouverture des églises et messes il est confiant pour fin juillet. Ma salle est du domaine privé donc reprend ses mariages fin juin. Il y’a quand même de l’espoir.

29 avril, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Valérie, les limitations de déplacements et interdictions de regroupements en vigueur en juin 2020 seront connues à partir du mois de mai selon les modalités du plan de déconfinement et l’évolution de l’épidémie en France. Outre l’aspect réglementaire se posera aussi la question du risques sanitaire pour les personnes présentes à votre soirée d’anniversaire dans un lieu confiné tel qu’un garage avec 50 personnes d’une proximité totale. Ce sera à vous de décider, mais par précaution il me semble plus raisonnable d’annuler la soirée et la reporter à quelques mois lorsque tout le monde pourra profiter à 100% de la fête, vous aurez moins de risques qu’un seul participant éventuel porteur du Covid-19 (sans forcément en avoir les symptômes) puisse contaminer plusieurs personnes en quelques heures, surtout dans le cadre d’une soirée organisée dans un lieu privé pouvant être facilement annulée et décalée sans perte financière.

Valérie C. : Bonjour je dois fêter les 18 ans de ma fille le 27 juin 2020 avec 50 invités dans mon garage est-ce que j’en aurai le droit ? Je suis dans le flou total. Merci de votre réponse.


Mariage du 27 juin 2020

1er juillet, Anita H. : Bonjour à tous, après moult soucis d’organisation j’ai beaucoup hésité à reporter mon mariage mais finalement j’ai tenu, j’ai pu me marier ce 27 juin nous avons été 35 à la mairie. J’ai changé de lieu, au lieu d’une salle des fêtes j’ai réservé une salle privée. Les propriétaires ne sont même pas venus vérifier les recommandations Covid, nous avons été 100 invites, dj danse franchement c’était top ! Voilà gardez espoir les futurs mariés tout se passera pour le mieux.

29 mai, Marie B. : Bonjour je me marie le 27 juin 2020, j’ai réservé une salle de réception tout compris (nourriture, boissons, musique et servir les invités) et aussi une décoratrice pour décorer la salle. Au début du mois de mai j’appelle la prestataire de la salle pour voir si je reporte le mariage et s’il y aurait des dates disponibles pour cette année, elle me donne 2 dates, une en septembre et l’autre en début d’année 2021. Mais si c’est pour l’année prochaine elle me demande 1500 euros pour reporter le mariage, et d’autre part la décoratrice n’est pas disponible à ces dates-là donc j’ai attendu d’écouter le premier ministre hier pour savoir si la salle de réceptions sera ré-ouverte, et comme pas de nouvelles on appelle la prestataire de la salle pour annuler et elle est d’accord pour rembourser, mais pas l’acompte. J’aimerai savoir si cela est normal, pourquoi de l’autre coté la décoratrice qui n’est pas disponible auparavant si je reportais : on lui dit qu’on se marie mais on fera une fête chez nous dans notre habitation personnelle avec au moins 100 personnes et là elle me dit s’il y a plus de 50 personnes elle ne pourra venir faire la décoration. Est-il possible qu’elle réagisse comme cela et que dois-je faire car même si je limite à 50 personnes j’ai déjà payé pour 210 personnes et elle ne rembourse pas la différence. Ce n’est pas ma faute, et en force cas majeure ils ne veulent pas nous rembourser, surtout la décoratrice. Dites-nous s’il vous plaît quoi faire pour avoir un remboursement assez rapidement et pouvoir faire notre petite fête à la maison le 27 juin 2020 au soir merci.

18 mai, Samantha V. : Mariage prévus le 27 juin à Marseille et on maintien… La mairie et la salle de réception sont maintenues. On nous demande de patienter pour être sûr jusqu’à fin mai, on croise les doigts … Nous allons commander nos alliances ce week end, nous les ferons graver par la suite car le risque de reporter n’est pas exclu. Je pars du principe que tant qu’un vaccin pour le covid19 n’est pas trouvé la situation sera la même que ce soit maintenant dans 2 mois ou en 2021 ! Après c’est un choix qui revient à chacun mais en tout cas nous ça fait 10 mois qu’on le prépare et on a déjà tout de personnalisé impossible pour nous d’abandonner !

4 mai, Amandine N. : Juste un petit message pour vous souhaiter bon courage. Pour ceux qui repoussent comme pour ceux qui maintiennent avec beaucoup de stress (comme moi). Nous avons reporté notre cérémonie laïque et réception à plus tard. Mais non avons maintenu pour le moment la cérémonie civile avec nos témoins au 27 juin 2020 mais même ça ce n’est pas sûr. C’est dur, éprouvant, démoralisant, mais un jour ou l’autre on l’aura notre journée de rêve. Et une pensée toute particulière aux soignants qui sont au plus près des malades. Bon courage à tous dans ces instants difficiles.

25 avril, Mélissa D. – Bonjour, Nous sommes un couple de soignant mon mari médecin généraliste et moi infirmière inscrite en réserve sanitaire, nous nous marions civilement le 27 juin et pour la réception dans un grand domaine dans la Drome provençale le 28 juillet 2020. Quand je vois le nombre de reports et d’annulations ça commence à me stresser mais comme nous sommes que 70 j’espère bien qu’on pourra le célébrer. Nous avons fait le choix de ne pas avoir de personnes âgées à notre mariage mais pas uniquement à cause du Covid-19, aussi à cause de la chaleur. Pour le moment nous avons fait le choix de ne pas repousser, nous attendons de voir les mesures prises pour les petits événements, un festival pour moi étant un plus grand événement qu’un mariage avec moins de 100 personnes ! … et puis reporter à 2021 ? nous sommes conscients que nous n’allons pas nous débarrasser de ce virus du jour au lendemain, la mutation du covid19 est telle que nous ne croyons pas à un vaccin efficace. Nous sommes tous les deux médecin et infirmier et à mon avis on ne va pas s’en débarrasser sauf si saisonnier mais j’en doute, il va falloir vivre avec et relancer notre économie !! Et si le gouvernement prend une décision concernant l’annulation des mariages alors oui il faudra repousser … Courage à tous les futurs mariés gardons le moral !

Annie H. : Bonjour, mon fils doit se marie le samedi 27 juin avec 90 personnes enfants compris, mariage en Provence et la plupart des invités de la région parisienne pourront-ils venir ? on n’arrive pas à joindre notre mairie qui est fermée jusqu’à nouvel ordre, peut-on maintenir le mariage ou doit-on par précaution l’annuler ? si possible au moins faire la cérémonie civile et repas en petit comité et l’église plus tard. Merci pour vos conseils.

Anaïs G. : Bonjour, Pour ma part nous nous marions le 27 juin 2020 et pour l’instant nous gardons espoir. Tant que nous n’avons aucune interdiction officielle je maintiens, on verra après le 11 mai comment ça évolue. J’essaie de rester optimiste en me disant que nous allons peut-être avoir des mariages normaux avec uniquement une restriction à 100 personnes. Franck Riester assure que des petits festivals auront lieu, alors pourquoi un mariage ça ne pourrait pas être bon ? ok il va falloir apprendre à vivre avec le virus, mais si pas de vaccin d’ici l’année prochaine allons-nous aussi avoir des mariages annulés en 2021 ? Pour ma part je ne pense pas qu’ils vont imposer des réunions familiales avec des gants des masques et des gestes barrières car dans ce cas personne va se marier donc autant interdire. Apparemment le virus est moins fort avec la chaleur et comme la grippe un virus de saison, en Amérique latine Afrique et dans les Dom Tom finalement pas tant de personnes contaminées, idem pour le Sud de chaque pays occidental. Pour les prestataires ce serait aussi une bouffée d’oxygène de pouvoir reprendre les mariages à partir de juin et nos invités pourraient faire la fête et se retrouver enfin.

20 avril, Fabienne C. : Bonsoir, notre mariage était prévu le 27 juin on vient d’opter pour un report en semaine en 2021, le domaine n’avait pas de place avant 2022 ! Il proposait des week-end en mars ou novembre, aucun intérêt pour nous d’avoir un magnifique lieu pour ne pas en profiter pendant les beaux jours, et attendre encore 2 ans c’est démoralisant … donc on se marie un mercredi le 28 juillet, la semaine où le plus de monde peut poser des congés, c’est un risque mais les proches nous suivent. Bon courage aux futurs mariés.

19 avril, Balzarini : mariage le samedi 27 juin 2020, office religieux annulé et reporté à 2021, mariage civil à la Mairie de Wettolsheim en Alsace gardé pour cette date. Sera-t-il possible ?

Marie R. : Je me marie le 27 juin 2020 nous sommes que 30 personne j’aimerai savoir si je peux espérer avoir ma salle en location.

Nicolas N. : Bonjour je me marie le 27 juin 2020 on sera environ 45 personnes et-t-il toujours possible de le célébrer ? merci

14 avril, Marc : Bonjour, Un couple ami britannique a programmé son mariage en France pour le 27 juin 2020. 1er versement en 2018, puis en 2019 puis 3 mars 2020 soit 12000€. Le loueur n’a jamais donné de nouvelles ni d’intention d’annulation. Par l’organisateur de mariage qui pilote l’organisation de l’événement, le loueur (un château domaine vinicole) a proposé : un remboursement 50% (selon les conditions du contrat) ou un report soit juillet soit août, précisant que dès septembre 2020 il ne poursuivrait pas l’activité mariage. Pour l’instant aucune des parties ne mentionne une annulation. Les 34 invités ont réservé vol et hébergement… Pour ne pas tout perdre, quel conseil leur donner compte tenu du cas de force majeure ? En vous remerciant.

Emilie A. : Bonjour nous devons nous marier le 27 juin 2020. Mariage de 60 personnes, mairie et repas à la maison dans notre dépendance avec un traiteur à domicile. Pensez-vous que cela sera possible ? c’est vraiment flou, merci

13 avril, Carine G. : Je me marie le 27 juin aussi, pouvons-nous avoir des réponses… ? Moi aussi je dois poser mon dossier à la mairie… mariage dans un lieu public on est 127.

Laetitia C. : Nous nous marions le 27 juin 2020 avec 120 personnes… Nous voulons attendre le 11 mai pour prendre notre décision. Mais devons-nous réellement attendre ?

Aurélie : Je suis complètement perdue, mariage prévu le 27 juin dans la Vienne avec 130 personnes au vin d’honneur et 110 personnes à tables. Que doit-on faire ? Merci

Valérie M. : Bonjour, Mariage de nos enfants le 27 juin 2020, pour le lieu et la location de l’orangerie dans l’Orne le propriétaire ne se prononce pas sur nos interrogations. À la date d’aujourd’hui cela pourrait être compromis ou pas ? Pour nous cela doit être reporté, comment cela se passe-t-il pour le contrat ? un 1er acompte a déjà été versé en 2019. Merci pour votre réponse. Cordialement VM

Patricia S. : Moi aussi je me marie le 27 juin 2020 à Montpellier et je ne sais pas si ça va être annulé. Je suis pessimiste quand même. Je suis dégoûtée. Patricia

9 avril, Ahammar : Mon mariage est prévu le 27 juin à Strasbourg je suis morte d’inquiétude à l’idée que ce soit annulé et malheureusement je ne pourrais pas reporter… qui est dans mon cas ?

Linda B. : Bonjour, Pour ma part mariage prévu fin juin il y a des jours où je suis sereine et d’autres où c’est panique à bord qu’en penses vous ? de plus j’avais rendez-vous à la mairie pour déposer le dossier finalisé mais avec le confinement rendez-vous non assuré, pensez-vous que la mairie peut m’annuler ma date à cause de ça ?


Mariage du 26 juin 2020

1er juin, Mylène D. : Bonjour, nous devions célébrer notre mariage le 26 juin de cette année mais avec la crise sanitaire et les mesures du gouvernement nous avons du le déplacer. Heureusement notre domaine avait encore une date disponible à la fin du mois d’août cette année. Notre photographe que nous avons prévenu dès que le mariage a été déplacé n’est pas disponible à la nouvelle date et nous a dit qu’elle conserverai l’acompte de 30% que nous lui avons versé à la signature du contrat. J’ai tenté de négocier à l’ amiable avec elle mais elle campe sur ses positions. Quel est notre recours dans ce cas-là ? En sachant que l’acompte s’élève à 450 euros. Merci pour votre aide. Cordialement.


Mariage du 20 juin 2020

2 mai, Claudie P. : Bonsoir, pour répondre à Ophélie je suis désolé mais un mariage en hiver n’est pas comme une réception au printemps ou d’été qui était choisi par les futurs mariés ! Ou proposer un mariage en semaine … quand je vois l’insistance et le forcing fait par beaucoup de prestataires pour moi ce n’est pas professionnel ! Oui c’est malheureux et le coronavirus c’est exceptionnel ! Oui il y a les factures, les taxes qui tombent … mais il faut trouver des compromis qui correspondent aussi aux futurs mariés et non pas qu’aux prestataires ! Je suis ravie de voir des sociétés qui réussissent, des chefs d’entreprise qui s’investissent et qui s’en sortent formidablement bien, c’est vraiment super ! Mais il y a des risques à monter sa boîte et chacun le sait… Je maintiens donc qu’on ne peut pas faire payer aux clients un aléas comme le covid-19, il y a pour ça des assurances mariages ou autres, l’état à qui vous payez vos taxes ! C’est évidemment bien plus simple de répercuter cette perte sur le client mais ce n’est pas pour autant que c’est juste… Mais après tout chacun fait en son âme et conscience et si ces prestataires ont bonne conscience en infligeant ça à des gens qui investissent 5 ans d’économies pour leur journée de rêve alors on ne vit pas dans le même monde.

Ophélie L. : Bien évidemment que personne ne se mettra d’accord et défendra son point de vue et son business mais il suffit de trouver un compromis ! pour tout le monde. Pour nous en l’occurrence c’était d’accepter la date que vous propose les prestataires… Comme ça vous avez votre mariage sans rajout financier et le lieu peu louer sa salle par exemple à un autre couple et ne pas perdre d’argent. Parce que pensez donc que quand il a monté son entreprise jamais il n’a imaginé ce genre de situation !! Un propriétaire de salle paie du personnel qui est mis au chômage partiel et dont il doit avancer son salaire… Il doit aussi payer ses impôts fonciers URSAFF taxe et crédit bancaire… tout ça ne sera jamais remboursé ! Donc pas de prestation, pas d’entrée d’argent donc banqueroute. Vous préférez quoi !? Ne plus avoir de prestataire du tout et qu’il s’envole avec votre acompte !? C’est votre mariage mais à un moment il faut faire des compromis !

29 avril, Estelle V. : Bonjour, Notre lieu de réception nous propose une date du report du samedi 20 juin au vendredi 25 septembre 2020. Nous devions avoir le lieu pour 3 jours pour un tarif week-end haute saison. Avec la date de report nous passons à 2 jours de location avec un tarif semaine et basse semaine. Elle veut nous facturer la deuxième prestation plein tarif car elle nous répond que les autres mariés ont accepté le report dans les mêmes conditions. A-t-elle le droit ? Ne faut-il pas plutôt faire un avenant de contrat ? Bien à vous

24 avril, Dominique B. : Bonjour, ma fille doit se marier le 20 06 2020 avec cérémonie civile à la mairie + mariage laïque. Le château a accepté par email une option sur une date en 2021 mais maintenant il nous indique qu’il y a une option orale sur cette date et veut nous obliger à faire le mariage en mars ou octobre 2021. Je précise que nous avons payé pour une saison haute et que le dates proposées sont sur la saison basse. Nous avons versé la totalité de la somme, nous avons demandé une autre date en septembre 2021 mais ne nous propose qu’octobre. Ne doit-il pas en priorité reporter les mariage qui ont payé la totalité ? Merci pour votre réponse, Cordialement

21 avril, Audrey M. : Bonsoir, ma fille m’a dit qu’elle avait appelé le 0800 130 000 numéro vert pour le coronavirus ils lui ont dit que tout rassemblement est interdit jusqu’à mi-juillet, mariages compris …. mais j’ai lu aussi que ce numéro covid-19 donne parfois des infos différentes… des futures mariées du 20/06/2020 dans les Bouches du Rhône avec des infos plus fiable ? on hésite encore à annuler ou reporté on est perdus…

18 avril, Véronique L. : Bonjour mariage prévu le 20 juin 2020 et on souhaite qu’il ait lieu bien-sûr, mais nous commençons à nous préparer à un éventuel report. J’ai demandé au propriétaire une date pour décaler en juin 2021 mais il veut garder la place pour les futures mariés et caser ses dates décommandées de cette année en hiver 2020-2021. J’ai insisté sur la période en faisant l’effort de proposer des dates en mai juin et fin août 2021 mais il ne veut … Il m’a proposé le 8 mai 2021 un jour férié, j’ai tenté de demander à la mairie s’ils accepteraient de nous marier en ce jour férié exceptionnellement vu les circonstances mais c’est non. J’ai donc insisté auprès du propriétaire en lui disant qu’on devait trouver une solution, sinon prévoir une annulation avec remboursement d’acompte, tout en devant trouver une nouvelle salle de réception et donc besoin de récupérer cet acompte. Je cherche des infos officielles confirmant tout cela et les recours. D’autant que si les hôtels autour sont fermés nos invités ne pourront pas se loger et viennent de loin. Merci de votre aide.

Audrey B. : Bonjour, mariage prévu le 20 juin 2020, j’ai téléphoné ce matin à la mairie et les mariages sont annulés jusqu’à mi-juillet voir fin juillet… On est donc dans le regret de devoir reporter à la date du 12 juin 2021. Bon courage à vous tous

Marcel S. : Bonjour je compte me marier le 20 juin 2020 mais mon dossier est incomplet car mon acte d’extrait de naissance ne m’a toujours pas été envoyé. Demande faite le 18 mars, la secrétaire de l’état civil de la mairie de Plan-d’Orgon nous dis que malgré le confinement le dossier doit être déposé à tout prix avant le 20 avril 2020 ! En période de confinement y a-t-il un délais supplémentaire accordé par les mairies et l’état pour déposer mon dossier ? merci de m’apporter une réponse, cordialement.

15 avril, Anne-Marie F. : Bonsoir, pour répondre à Laura je pense que le mieux est de demander l’avis de votre mairie elle seule à la réponse pour la cérémonie civile, car chaque département va surement avoir des consignes en fonction du déconfinement progressif. Nous aussi mariage le 20 juin nous attendons fin avril pour nous décider, j’ai appelé la mairie semaine dernière qui m’a répondu que le mariage serait sûrement possible mais peut-être avec l’obligation de réduire le nombre de nos invités à 100 maximum !

Laura G. : Bonjour, Nous devons nous marier le samedi 20 juin 2020. Pensez-vous qu’il est possible que le mariage civil à la mairie puisse se faire juste avec les témoins et les mariés ? Cordialement, Bonne journée.

Margaux : Bonjour, je suis des Alpes Maritimes et nous avons prévu de nous marier également le 20 Juin. Pour le moment on ne change pas la date, on attend de voir ce qui sera dit d’ici 15 jours sur l’après confinement, en attendant on garde espoir ! Nous avons contacté la Mairie dans laquelle nous avons prévu de nous marier civilement et à priori la demande des actes de naissance va se faire de mairie à mairie pour plus de rapidité ! En attendant de contacter nos autres prestataires dans les jours à venir nous continuons d’y croire ! bon courage a tous en tout cas

Mat : Bonjour, notre mariage était prévu le 20 juin malheureusement on l’a reporté au 11 septembre 2021. Selon notre prêtre tous rassemblements sont interdits et même dans les églises jusqu’au 15 juillet. Plus d’un an de préparation ! …. Mais il faut savoir le prendre avec philosophie, la santé avant tout. Du coup nous avons 1 an et demi pour acheter des dragées et préparer notre danse des mariés 😉 Bon courage à tout le monde !

Audrey B. : Mariage prévu le 20 juin 2020. J’ai téléphoné à la mairie ce matin effectivement ils annulent tout rassemblement jusqu’à fin-juillet du coup ont a pris la décision de reporter au 12 juin 2021. Bon courage à vous toutes.

Evelyne K. : Mariage prévu le 20 juin 2020 report au 15 mai 2021 et la salle nous impose aujourd’hui le règlement du dernier acompte …

Barbara L. : Bonsoir, mariage le 20 juin également, nous n’avons rien annulé. Certains de nos invités pensent au déconfinement par âge, transport (train, avion) nous ne savons pas quoi faire, comme beaucoup d’entre vous. Courage à tous.

Emilie : Il vient de nous dire que non les lieux publics sont fermés jusqu’à mi-juillet… il n’y a plus d’espoir à avoir pour les mariages de juin ça ne peut pas être plus clair… je ne sais pas pourquoi vous doutez encore , les mairies font partis des lieux recevant du public donc à priori fermées … mais j’appelle aussi ma mairie demain pour en avoir confirmation

Margaux S. : Ici aussi mariage prévu le 20 juin en PACA Alpes maritimes et Var je ne sais pas quoi penser… Peux-t-on espérer que les rassemblements privés de moins de 100 personnes puissent être autorisés ? Les traiteurs pourront ils travailler ? Les salles de réception pourront-elles nous accueillir ? Hâte d’avoir plus d’informations dans les 15 jours … Mais j’essaie de garder espoir…

Angélique M. : Bonsoir pour moi aussi mariage 20 juin nous avons reporté au 12 juin 2021 afin de rassembler tous nos prestataires. Pour la mairie ça devait avoir lieu le 2 mai, la mairie m’a contactée pour reporter car ils ne feront pas de mariage avant début juin. On espère donc maintenir le mariage civil en petit comité. Notre lieu de réception nous a envoyé un mail pour nous rassurer sur notre priorité pour réserver une date l’an prochain. Nous sommes tristes mais soulagés. En effet, aurions-nous pu inviter plus de 100 personnes ? tous les invités seraient ils venus ? Aurions-nous dû porter des masques? Quand aura lieu le déconfinement ? Comment préparer sereinement mon mariage dans ces conditions ? Tant de questions auxquelles nous ne devrons plus répondre. Je comprends l’espoir auxquelles chacune se raccrochent je suis passée par là aussi. Pour notre part la mairie nous a contacté pour reporter notre mariage civil qui devait avoir lieu le 2 mai et que nous avons reporté le 13 juin dans l’espoir d’un possible mariage religieux le 20 juin. Je referai le point avec la mairie fin avril pour reporter la date plus loin l’été et profiter au maximum de cet événement en petit comité (30 personnes)

13 avril, Thomas R. : Bonsoir, nous 20 juin 2020 reporté en 2021 par peur de devoir annuler et de ne plus avoir de date avec les prestataires mais aussi de préserver nos proches qui s’inquiétaient beaucoup de la situation, ce n’est qu’une date après tout 🙂 malheureusement sans vous faire peur à tous je pense que les mariages jusqu’au 15 juillet n’auront pas lieu, le Président l’a fait comprendre ce soir

Sandrine R. : Je vais appeler la mairie pour savoir et mes prestataires pour mettre une option pour 2021 car les dates pour l’année prochaine vont vite se remplir ! Le problème c’est le déconfinement progressif et aussi d’avoir le temps de tout boucler en très peu de temps.

Lisa B. : Ils ont dit cela pour les festivals et événements sportifs (si j’ai bien compris) donc ça ne concernerait pas les petits rassemblements. Je pense qu’on en saura plus bientôt.

Manon W. : je suis dans le cas que vous je me marie le 20 juin. Mais justement d’après son discours ça paraît compliqué il a dit qu’il n’y aurait pas de rassemblement pas de restaurant cinéma … avant mi-juillet3

Lisa B. : On se marie le 20 juin comme vous, on n’a pas repoussé pour le moment, suite au discours de Macron j’ai de nouveau un espoir en attendant le plan d’action d’ici 15 jours. Courage à toutes et tous.

Véronique M. : Bonjour mon mariage est prévu le 20/06 dans les bouches du Rhône la mairie m’a dit qu’il fallait attendre le 15 mai pour se prononcer si ça aurait lieu ou non … moi je garde espoir que ça se fasse je ne compte pas décaler pour le moment … on verra bien ! Courage 😉

Julie B. : Bonjour, je me doute que vous êtes tous dans le flou pour vos mariages. Je soutien chacun d’entre vous et j’espère qu’ils seront célébrés. Qui d’entre vous se marie le 20 juin comme moi ? Et qui a repoussé ou pas sa date ? Avez-vous des conseils à me donner ? Je tiens tellement à célébrer mon mariage à cette date … pour le moment je croise les doigts et j’espère de tout mon cœur qu’il aura lieu !

12 avril, Audrey D. : Mon fils se marie le 20 juin 2020. Après les annonces du Président ce soir, son mariage aura t’il lieu d’après vous ?


Anniversaire du 14 juin 2020

26 avril, Sandra D. : Bonjour, à cause du coronavirus j’avais prévu de faire mon anniversaire en date du 15 mars en journée que j’ai dû reporter en date du dimanche 14 juin 2020 en journée avec 50 à 60 personnes. Je ne sais pas si ce sera possible…


Mariage du 13 juin 2020

15 juin, Clem A. : Bonjour à tous ! petit message pour encourager tous ceux qui ont décidé de maintenir leurs dates de mariage cette été, nous nous sommes mariés ce weekend et vraiment c’était génial ! C’était une bouffée d’air pour chacun de nos convives, ça a énormément plu et justement après ce confinement l’ambiance était à la fête x10 tout le monde s’est lâché et qu’est-ce-que ça fait du bien !!! On avait l’avantage aussi d’être 100% à l’extérieur, ça a surement aidé à casser cette barrière du Covid qui était restée dans chaque esprit avant cette cérémonie. Surtout, si vous êtes motivé à maintenir vos dates de cette année, je vous y encourage, vos mariages seront géniaux et tout le monde sera heureux de le célébrer avec vous !

30 avril, Marina E. : Bonjour, comme nombreux d’entre vous nous avons pris la décision de reporter notre réception de mariage initialement prévue le 13 juin, la mairie est maintenue et l’église à huit clos. Traiteur dj photographe ont tous été bienveillants et nous ont accompagné pour notre nouvelle date le 18 septembre 2021 qui parait très loin maintenant mais ce ne sera que pour mieux faire la fête et célébrer notre union. Courage à tous ceux qui restent dans l’incertitude en vous souhaitant de pouvoir le réaliser comme vous l’avez rêvé !

28 avril, Sandrine D. : Bonjour, je dois me marier le 13 juin prochain, c’est un remariage et nous serons très peu. Le mariage pourra-t-il avoir lieu si nous ne sommes qu’avec nos témoins ? Merci de votre réponse

Mélissa V. : Bonsoir, je me marie normalement le 13 Juin 2020 pour le moment la mairie maintient le mariage civil mais nous n’avons pas encore le détail des mesures de déconfinement, à savoir à combien de personnes maximum la salle pourra contenir et si la réception du soir sera possible. On espère encore un peu même si ça a l’air de plus en plus compromis.

23 avril, Françoise D. : Bonjour, notre mariage était aussi prévu le samedi 13 juin 2020 et nous étions dans le stress, la moitié de nos proches commençaient à décliner l’invitation avec des craintes sur les déplacement de cet été et départs en vacances compromis, en plus de soucis financiers. Du coup on a décidé de décaler notre mariage au 29 mai 2021 et on est plus tranquille. Et puis je ne voudrais pas que ce virus touche nos invités et complique tout ce qu’on a déjà préparé et l’ambiance de notre mariage qui pour nous est essentielle, sans le stress du coronavirus ou devoir porter des masques toute la journée et la soirée dans la salle…. Bon courage à vous toutes.

19 avril, Laureen : Bonjour, nous nous marions le 13 juin 2020 et ne changeons pas de date pour l’instant, nous verrons l’évolution début juin et selon la situation son essaiera de reporter pour juin 2021 ou peut être septembre octobre 2020 selon les dates disponibles de la salle et autres prestataires, à voir au prochain discours de Macron car il a parlé des grands rassemblements de publics donc j’espère que les mariages et baptêmes avec un nombre d’invités limités pourront se faire.

3 avril, Alvyn Kaplan, DJ / Photographe : Bonjour Gladys, votre possibilité d’annuler votre mariage sans avoir à régler le solde dû dépend entre autres des modalités de location du lieu de réception mentionnées dans les CGV Conditions Générales de Vente du contrat signé à la réservation, mais aussi de la qualification éventuelle de Cas de force majeure des annulations de mariages suite à l’épidémie de Coronavirus. À l’heure où j’écris ces lignes personne ne sait encore quelles seront les limitations de rassemblements familiaux en Juin 2020, l’état de la crise sanitaire et l’évolution de la pandémie de Covid-19, éléments qui rentreront en compte dans la qualification de Cas de force majeure qui doit encore être précisée dans un cadre juridique en attendant une première jurisprudence. Vous pouvez aussi dès maintenant demander l’avis d’un avocat spécialiste du ‘Droit des affaires, contrats, litiges commerciaux et arbitrages’ – « Sans règlement du solde, risquons-nous des poursuites de leur part ? » : question à clarifier également avec un spécialiste des questions juridiques. Mon conseil : faites la liste des raisons et éléments précis (entre autres ceux détaillés dans votre message) qui vous amènent aujourd’hui à vouloir annuler votre mariage et qui pourraient convaincre le lieu de réception que votre décision est liée à un ‘cas de force majeure’ (juridiquement avéré ou pas) indépendant de votre seule volonté et vous autorisant à rompre le contrat de réservation sans frais et sans avoir à régler le solde. Le cas échéant au vu de la situation inédite et imprévisible de l’épidémie de Coronavirus, et même si le lieu de réception était dans son bon droit, il peut par exemple concéder un ‘geste commercial exceptionnel’ en ramenant le solde à 50% du montant initial et garantir ainsi un minimum de ‘satisfaction client’ qui reste tout aussi essentielle dans les cas de conflits commerciaux.

2 avril, Gladys H. : Bonjour, Nous devons nous marier le 13 juin 2020 mais au vu des circonstances nous ne pensons pas être prêts pour le jour J. En effet les préparatifs sont en stand-by depuis 1 mois, la couturière m’a confirmé que ma robe ne serait pas prête à temps car nous n’avons pas pu faire les rdv pour les retouches et la préparation au mariage religieux a été annulée. Sans parler de notre famille des Antilles qui ne pourra plus faire le déplacement… Nous avons donc décidé d’annuler notre mariage et éventuellement de le faire en tout petit comité si la mairie nous le permet le jour J. Nous avons pu nous arranger avec tous nos prestataires à l’exception du lieu de réception qui refuse d’annuler. Selon eux, d’ici juin nous ne serons plus confinés et il ne s’agira plus d’un événement de force majeure. Ils souhaitent garder l’acompte (ce que nous comprenons) mais surtout ils nous demandent de nous acquitter du solde restant. Savez-vous si nous pouvons tout de même annuler sans payer le solde restant ? Ou risquons-nous de nous exposer à des poursuites de leur part…? Merci d’avance pour votre retour et bon courage à toutes les personnes qui doivent se marier cette année !


Mariage du 6 juin 2020

24 mai, Laura L. : Bonjour, mariage le 6 juin 2020, depuis septembre on avait prévu de faire la cérémonie civile en petite comité et l’église avec tous nos 100 invités. La mairie maintient le mariage car grande salle de 70 m2 et nous sommes que 15 en tout … pour nous l’important est de se dire oui donc on maintient autant que possible et on le vit très bien car c’était ce qu’on avait prévu avant même que le coronavirus covid19 ne soit là.

1er mai, Sandra M. : Bonjour, Nous avons programmé notre cérémonie le 6 juin 2020, le mariage à la mairie a déjà eu lieu. Nous serons à peine 30 personnes dans une villa privée en extérieur. Je me fais moyennement à l’idée de reporter même si je me dis que ce serait plus sage. La plupart des invités viennent en avion. Pourront-ils venir ? S’ils ne peuvent pas venir, pourront-ils modifier leurs billets ? Tout est flou. Je commence à voir avec les prestataires pour décaler à fin août voire fin septembre. Que de stress… Bon courage à tous !

28 avril, Melissa T. : Bonjour je me marie le 6 juin les rassemblements de moins de 100 personnes seront-ils autorisés ?

24 avril, Noémie D. : Bonjour, notre mariage initialement prévu le 6 juin 2020 a été annulé par le domaine que nous avions loué avec les gîtes et la salle de réception. Le domaine nous propose uniquement des nouvelles dates de reports en semaine cet été ou de novembre à décembre 2020 ou janvier 2021 à mars. J’estime avoir payé pour une certaine prestation et que notre mariage devrait être reporté pour une prestation équivalente et pas en basse saison !! mais la propriétaire du domaine souhaite conserver ses week-end pleine saison 2021 pour les mariés de l’année prochaine. Quels recours avons-nous ? nos autres prestataires traiteur photographe dj sont beaucoup plus compréhensifs mais avec le domaine on désespère de trouver une solution …. merci

20 avril, Rose E. : Bonjour aucun rassemblement et événement autorisé jusqu’à mi-juillet donc avec mon conjoint on a décidé de reporter notre mariage du 6 juin cet été au 26 juin 2021. Depuis hier tous mes prestataires m’ont contacté pour me conseiller on décale simplement à 2021 sans prix à la hausse ou frais en plus on a de la chance de les avoir à nos côtés c’est rassurant 🙂 Je vous souhaite à tous du courage.

17 avril, Christine F. : Bonjour, ma fille doit se marier le 6 juin 2020 en mairie seulement car elle a repoussé la cérémonie au 5 juin 2021, croyez-vous que ce sera possible ce 6 juin en mairie et à combien de personnes ?

Madison : Nous avions prévu le 6 juin et nous devons tous annuler. Pour la salle il n’y a pas d’espoir de pouvoir le faire car pas de rassemblements avant mi-juillet, on voulait décaler au 18 juillet notre salle est libre le traiteur et le DJ aussi mais impossible de contacter la mairie. Après peut être que juin sera possible avec un nombre limité de personnes ça dépendra des régions je pense mais ce sera trop tôt par rapport à l’arrêt du confinement, il nous reste encore des achats et avec tous les magasins fermés c’est compliqué de continuer les préparatifs pour l’instant.

8 avril, Rebecca : Nous mariage le 6 juin et on compte malheureusement reporter à cet hiver. On attend le discours du président lundi pour un dernier espoir. Mais ça semble bien compromis. Rebecca

Ekra : Bonjour, mariage prévu pour le 6 juin 2020 et jusqu’ici je suis plutôt optimiste. Seul bémol c’est que la mairie nous avait demandée de faire le dépôt du dossier de mariage 1 mois et demi avant le jour J ! Mais vu que la mairie est fermée actuellement pensez-vous qu’ils aménageront le délai ?


Mariage du 5 juin 2020

8 mai, Anna L. : Toute la profession du mariage photographes, vidéastes, dj, magiciens, musiciens, organisateurs etc. sont les grands oubliés du gouvernement. Toutes nos prestations sont annulées cet été, chiffre d’affaire = ZÉRO. Pour faire face aux annulations et au Coronavirus l’état soutient le tourisme, l’hostellerie, les intermittents… mais nous sommes des TPE avec un risque extrême de tous fermer la porte !

19 avril, Valérie : Bonjour, Mariage prévu le 5 juin 2020 mais avec la crise sanitaire et le confinement nous souhaitons le reporter à l’année prochaine avec les mêmes prestataires. Après les avoir contactés le lieu de réception nous dit qu’il n’y a pas de problème puisque dans tous les cas il ne pourrait pas honorer le contrat car un rassemblement de 150 personnes début juin sera interdit. Cependant il nous dit qu’il faut payer 30% de frais d’annulation en plus si nous décidons de le reporter à 2021 ! Est-il dans son droit ? Car pour moi c’est bel et bien un cas de force majeur si l’état refuse ma célébration. La problématique réside dans le fait que pour les mariages après le 11 mai c’est le flou total … Merci de votre aide.


Baptême du 31 mai 2020

24 avril, Loïc L. : Bonsoir. Avec mon épouse nous sommes dans un domaine et y recevons des mariages. Même s’il n’est pas expressément interdit d’organiser des mariages après le 11 mai on ne peut imaginer que les bars restaurants et hôtels soient fermés et que l’on puisse en même temps réunir 100 ou 200 personnes dans une salle pour faire la fête. De plus, où iraient dormir les invités venus des 4 coins de France (et pas du monde) si les hôtels sont fermés ? Les instructions de maintenir des gestes barrière, voire de porter des masques (cas dans les transports en commun) de protéger les personnes fragiles et bien d’autres facteurs rendent impossible l’organisation de mariages au moins avant la mi-juillet et donc les annulations demandées relèvent à mon sens du cas de force majeure. Les acomptes ou arrhes doivent donc en principe être remboursés, mais depuis l’ordonnance du 25 mars les professionnels peuvent vous proposer un report sur les 18 mois qui suivent et ce n’est que si aucune date n’est possible qu’il devra vous rembourser à l’issue de ces 18 mois. L’immense majorité des domaines privés recevant des mariages ont aussi un offre d’hébergement, les mariés réservant les chambres de ces domaines pour leurs invités, et c’est à ce titre que ces domaines sont concernés par l’ordonnance du 25 mars. Le lieu doit vous proposer une prestation équivalente donc les mariages en semaine au lieu du weekend ne peuvent être imposés de même que les mariages en hiver au lieu de la belle saison mais vous pouvez aussi les accepter. Les mariés ne peuvent pas à la fois refuser une date convenable (prestation sensiblement équivalente) et exiger le remboursement d’un acompte car le refus ne relève plus d’un cas de force majeure. Je comprends le désarroi des mariés mais il faut aussi imaginer les inquiétudes des professionnels qui peuvent parfois ne même plus avoir de trésorerie suffisante pour rembourser toutes les annulations, d’où cette récente ordonnance. Je pense aussi que le loueur de salle doit tenir compte du fait que même s’il a des disponibilités les mariés auront des difficultés pour faire coïncider à une même date de report tous les prestataires d’un mariage. Les cas de force majeure sont donc multiples. Quant au prix, nous avons choisi de conserver le prix convenu quand un report est accepté en 2021 sans appliquer le nouveau prix de 2021, mais il semble que le professionnel soit en droit de l’appliquer (sans certitude) et nous remboursons sur le champ le ou les acomptes versés quand aucune date raisonnable n’a pu être trouvée. Mon conseil est d’attendre la présentation du plan de déconfinement avant de prendre une décision sur le maintien ou non des mariages programmés au-delà du 15 juillet 2020 et de rechercher un report pour tous les mariages avant cette date. Ceci dit, les premiers demandeurs seront les premiers servis… Courage, des jours meilleurs viendront.

22 avril, Véronique H. : Bonjour, Je devais faire une réception avec 180 personnes dans une salle fermée sur Paris le 31 mai. Vu les circonstances suis-je remboursée puisque j’ai bien sûr annulé ? Sachant que la personne me dit d’attendre de voir ce qui va être annoncé le 11 mai. Compliqué de préparer quoi que ce soit en si peu de temps avec la peur. Merci pour votre réponse.

14 avril, Sophie D. : Nous baptisons notre fille le 31 mai 2020 en petit comité de 20 personnes au total, pensez-vous que cela puisse se faire ? Le repas sera chez nous, seul le déplacement à l’église regroupera mes 20 personnes de 1 à 94 ans. Aussi la famille est éparpillée en France, sera-t-il possible de se déplacer ? Merci a vous


Mariage du 30 mai 2020

8 juin, Sue H. : Bonjour, j’ai une question par rapport au jour férié jeudi 13 mai 2021, ils parlaient de le supprimer pour relancer l’économie, avez-vous des infos ? car j’ai reporté mon mariage au 12 mai 2021 mais si le jour férié est supprimé je ne pourrais pas garder cette date. Il a été assez difficile de reporter le 30 mai 2020 avec mon lieu de réception car il était persuadé qu’on pourrait maintenir, donc échange un peu incompréhensif de sa part avec réflexion du genre que c’était mon problème si j’invitais des gens vulnérables… et pas possible pour lui de trouver une nouvelle date 2021 sur un week-end car elles sont toutes prises, et il ne m’a toujours pas fait l’avenant au contrat et j’aimerais lui rajouter une clause de report si jamais le jour férié est supprimé, savez-vous si cela est possible ? Merci bonne journée.

12 mai, Arlette C. : Notre mariage était prévu le 30 mai 2020. Nous habitons dans le Sud de la France et la plupart des invités habitent en région Parisienne donc déplacement annulé. Nous avons demandé à la Mairie le report du mariage en 2021 et elle nous a répondu qu’il n’y avait aucun problème mais que nous devions reconstituer un dossier, ce qui est long et fastidieux, d’autant plus qu’étant née à l’étranger je dois faire une demande d’acte de naissance à Nantes et que l’obtention de l’acte est très long. N’est-il pas possible de faire une entorse à l’administration actuelle vu les circonstances exceptionnelles dû à la pandémie de covid-19 et de se servir du dossier établi et non utilisé ? Merci pour votre réponse.

21 avril, Hervé R. : Bonjour je suis prestataire disco-mobile, ayant fait un contrat de prestation pour un mariage au 30 mai 2020 l’organisateur (les futurs mariées) m’ont contacté pour m’annoncer que leur réception est annulée est qu’ils souhaitent la reporter au 1er août 2020. Je leurs ai répondu que malheureusement j’ai déjà un contrat de mariage à cette date et qu’en date libre il ne me reste que le 22 août 2020 ainsi que début septembre jusqu’à 2021. Comme cela on pouvait reporter la date du mariage d’un commun accord entre tous les prestataires, chose que l’organisateur a refusé, il souhaite que je lui rembourse les arrhes versées à la signature du contrat en février dernier vu que je ne suis pas disponible le 1er août 2020. Dois-je lui rendre les arrhes ? si oui ai-je un temps défini pour lui rembourser ?

Raoul K. : Ma fille et mon futur gendre, tous deux internes des hôpitaux, devaient se marier le 30 mai 2020. Nous avons décalé le mariage au 5 septembre sinon c’était en 2021. Le DJ prévu n’étant pas disponible à cette date, ma fille en a contacté un autre. Lorsqu’elle a demandé le remboursement de l’acompte, le DJ le refuse car c’est ma fille qui annule la prestation du 30 mai et lui impose un autre DJ qui ne donne pas les mêmes prestations stipulées dans le contrat (bar à vinyles). Est-ce que la pandémie de Covid 19 est un cas de force majeure et dans ce cas ma fille peut-elle récupérer son acompte ? Merci

Sylvie S. : Bonjour, mon mariage est prévu le 30 mai 2020 et nous serons 24 personnes, pourra-t-il avoir lieu ?


Mariage du 23 mai 2020

1er mai, Isabelle U. : Ma fille devait se marier le 23 mai 2020. Début Avril le maire a averti qu’il ne pouvait faire le mariage ni mettre à disposition la salle de réception vu les circonstances. De ce fait il a fallu avertir le DI, il nous a demandé de lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception ce que nous avons fait le 16 avril 2020, il nous menaçait de se déplacer le jour J et d’encaisser le montant total de la prestation, chèque donné le jour de la signature du contrat. Il nous a répondu par mail le 21 avril 2020 et évoque que l’annulation du mariage n’a pas été faite 2 mois avant la date du jour J, sauf que 2 mois avant il n’était pas question de l’impossibilité de faire la cérémonie et veut nous encaisser les frais d’annulation stipulés dans le contrat qui a été signé le 19 novembre 2019. A-t-il le droit étant donné que le Covid19 est un cas de force majeure ? nous avons les courriers en notre possession. Merci de nous aider, ma fille et son futur mari sont déjà déstabilisés.


Mariage du 16 mai 2020

20 juin, Marianne D. : Nous avons dû définitivement annuler notre mariage prévu normalement le 16 mai. Je ne peux pas le reporter en 2021 pour raisons financières, en effet mon conjoint reste en chômage partiel et perd trop sur son salaire. Pouvons-nous nous faire rembourser l’acompte du DJ de près de 2000 euros qui correspondait à la moitié de sa prestation ?

14 avril, Laury T. : Bonjour à toutes, mariage prévue le 16 mai mais au vue des infos nous avons décidé hier de reculer car même si le confinement se termine fin avril ou début mai, on aura peut-être pas encore le droit de se rassembler après, alors on a prit les devant, très déçu bien sûr, mais on préfère avoir tout le monde et avoir un beau mariage on attend donc une date pour octobre sinon ça sera mai 2021, pas évident de prendre cette décision quand on sait que l’on était si proche de la date, bon courage à toutes.


Mariage du 2 mai 2020

28 avril, Agnès C. : Bonjour, mariage prévu initialement le 2 mai 2020 et il n’existe pas d’accord de report de date pour 2021 avec le prestataire des lieux. Sur la date qui nous convenait le 14 mai 2021 le prestataire augmente son prix et de plus nous demande de payer un acompte de 1680 €. Soit un total de 1980 €. Pas de report prévu puisque nous n’avons pas trouvé d’accord. Nous demandons la résolution du contrat et il nous fait savoir que si nous annulons il garderait tous les acomptes versés. Quels sont nos droits ? Merci pour votre réponse.

26 avril, Annie M. : Bonjour, après avoir repoussé notre mariage du 2 mai au 7 novembre 2020 nous étions sereins jusqu’à ce que je lise des articles sur un éventuel confinement des personnes plus âgées jusqu’à la fin de l’année, or inimaginable de se marier sans nos parents respectifs et nos autres proches d’un certain âge, et en même temps pas envie de les exposer au coronavirus… D’autant plus que les prestataires semblent dire que changer de date sur cette année est possible mais décaler le mariage au printemps été 2021 va être plus compliqué et on craint la perte éventuelle de nos acomptes si on décale sur 2021. Certaines d’entre vous se sont-elles déjà renseignées sur une éventuelle assurance mariage ? Sommes-nous couvertes via notre assurance maison contrat banque ou autres ? Merci d’avance pour vos conseils précieux.


Casting / Appel à témoignage émission TV reportage sur l’organisation de mariage et le Coronavirus COVID-19.

Contact témoignage TV pour candidater (couples futurs mariés) ou ajouter un appel à témoignages (média, société de production) en indiquant la référence du casting / appel à témoignage.

20 juillet, Dinah C. Journaliste au Figaro : Bonjour, je fais actuellement un sujet sur les mariages organisés en dernière minute suite aux péripéties dues au Covid-19. J’aurais souhaité pour cela avoir le point de vue de prestataires ayant été concernés par ce cas de figure : Avez-vous eu des mariages annulés, puis reprogrammés en dernière minute ? Avez-vous été contacté pour des mariages en dernière minute ? Les témoignages de tous types de prestataires sont les bienvenus : traiteur, DJ, loueur de salles … Merci.

19 avril, Annonce TF1 : Bonjour, je suis journaliste pour une société de productions. Dans le cadre d’un reportage au long cours pour TF1 Grands Reportages autour de la France pendant le confinement, nous sommes à la recherche de belles histoires. J’ai lu beaucoup de vos messages concernant les reports ou les annulations et j’en suis désolé. Nous recherchons des couples qui auraient décidé de maintenir un geste symbolique pour la date initialement prévue. Est-ce que des futures mariées ont décidé de le célébrer leur union avec leurs amis sur internet par exemple ? via Skype, Zoom, FaceTime, Facebook… Est-ce que certaines d’entre vous vont le célébrer à la maison tout de même avec l’échange des alliances prévues à la date initiale ?

Bonjour, journaliste pour le journal 19:45 de M6 je réalise un sujet sur l’amour et le confinement. Que ce soit en couple ou avec les membres de sa famille, comment prouver son amour à distance en cette période trouble ? Votre mariage a été annulé, mais vous voulez partager symboliquement via les réseaux sociaux cette date avec ceux que vous aimez ? Votre mariage est reporté, mais vous continuez à l’organiser coûte que coûte ?

« Malgré le dé-confinement vais-je devoir annuler mon mariage de juillet août et le reporter à septembre octobre 2020, en 2021 ou 2022 ? »

Facebook COVID-19« Puis-j organiser mon mariage été 2020 ou faut-il le différer suite au Covid19 ? », « Coronavirus mariage annulé ou reporté en automne hiver 2020 ou printemps été 2021 ou 2022 ? », « Dans le cas d’une annulation de mariage le lieu de réception peut-il me demander de payer le solde et me facturer des frais de report ? »Futures mariées d’Août Septembre Octobre 2020 RDV aussi sur le Groupe Facebook 100% dédié au sujet facebook.com/annulation.mariage.coronavirus.covid19 avec vos question et discussions pour vous aider à décider de maintenir votre date, déprogrammer votre Wedding Day ou le différer, conseiller d’autres ‘Bride To Be’ et donner votre avis sur les répercussions de l’épidémie de Covid19 et l’organisation rendue compliquée (voire impossible) de votre réception familiale, cérémonie civile et religieuse, baptême, fête de Pacs ou de noces + ici-même via le formulaire qui vous est ouvert : Poser une question sur mon mariage et le Coronavirus Covid19

« After Covid-19 : garder le moral et se projeter sur votre Wedding Day et soirée de mariage ! »

Pour les futurs mariés qui ont du décaler et reporter leur cérémonie et réception de noces : après l’épreuve du confinement Covid-19 et la ré-organisation de votre Wedding Day, votre fête de mariage fin 2020 2021 ou 2022 sera toute aussi belle !!! pour vous envoyer quelques ‘GOOD VIBES‘ à visionner ci-dessous quelques vidéos de ma chaîne YouTube Wedding DJ Party et comme toujours à votre écoute pour discuter ensemble de l’ambiance sonore et lumineuse de votre Jour J via la page Contact DJ Alvyn Kaplan

Animation mariage DJ soirée dansante Saint-Bacchi noces en Provence

^^ Cliquez sur l’image pour voir le CLIP VIDÉO spécial soirée de mariage à la chapelle Saint-Bacchi de Jouques près d’Aix-en-Provence …

Animation mariage DJ soirée dansante Souviou noces Var Bouches-du-Rhône

^^ Cliquez sur la photo pour voir la VIDÉO en mode Live DJ Set sur une prestation animation DJ mariage au domaine Souviou l’été dernier …

« Annulation de mariage : arrhes et acomptes sont-ils remboursés ? La date reportée peut-elle être imposée par le lieu de réception et le tarif augmenté si report en 2021 ? »

Question mariageEn complément de vos Questions et Commentaires voici quelques témoignages de futurs mariés diffusés dans les médias avec les recommandations de ‘Professionnels du mariage’, Journalistes et Spécialistes du Droit et des questions juridiques sur le mariage et le Covid-19 :

Nadine : « Mon fils se marie le 6 juin 2020 avec 150 invités, doit-on annuler ? si oui que faire pour les arrhes versées ? » – Réponse sur BFM TV de Stéphane Seban, membre fondateur du magazine Marions-Nous, du Site du Mariage et du Salon du Mariage de Paris : « En fonction des contrats signés avec les différents prestataires de son mariage, dans les CGV Conditions Générales de Vente on devrait avoir les conditions d’annulation, si celles-ci permettent une annulation en cas de force majeure on peut annuler, sinon il va falloir reporter au bon grès des différents prestataires, de leur calendrier et du vôtre »

César : « Nous devions nous marier en juillet 2020, l’organisatrice nous demande de reporter à 2021 avec une augmentation de 30% des prix, en a-t-elle le droit ? » – Réponse d’Alexandra Gonzalez journaliste police justice sur BFM TV : On a demandé à Virginie Mention Fondatrice de l’agence Ceremonize, formatrice de Wedding planner and Co et dirigeante de l’Association des consultants en mariage, selon elle la seule solution est de bien lire son contrat qui lie le client et son prestataire. Ce dernier est libre de proposer une augmentation et le client est libre de la refuser, au risque de perdre les arrhes, en l’occurrence pour César d’un montant de 20000€ soit une somme très conséquente. Dans votre cas si vous n’arrivez pas à trouver un accord à l’amiable avec votre organisatrice du mariage, peut-être envisager des poursuites judiciaires, mais encore faudra-t-il prouver que vous êtes dans votre bon droit et que ce cas de force majeure était compris dans votre contrat. Tout ça demande réflexion et peut-être prendre les conseils d’un avocat.

Virginie : « Je suis prestataire mariage et notre chiffre d’affaire est catastrophique. Les mariages sont-ils tous annulés jusqu’à Juillet comme les festivals ? » – Réponse de Stéphane Seban : Il y a de fortes chances pour que jusqu’à mi-juillet on ne puisse pas faire de mariage en bon et due forme, mais si certains nouveaux formats de mariages à 10 ou 20 personnes peuvent éclore pourquoi pas, mais comme les futurs mariés préparent leur mariage entre 6 mois et 18 mois à l’avance, je ne suis pas sûr qu’ils aient envie de prendre le risque de maintenir encore aujourd’hui leurs invitations. Pour 20% à 30% des mariages qui auraient dû avoir lieu entre mars et fin août 2020, les tendances de reports vont de septembre octobre novembre 2020 jusqu’aux beaux jours du printemps été 2021.

Fabien : « Le propriétaire du domaine réservé pour notre mariage nous impose des reports à des dates qui ne nous conviennent pas, en a-t-elle le droit ? si oui peut-on refuser sans frais ? » – Réponse de Stéphane Seban : Le lieu n’est pas obligé de proposer un report, si jamais il n’y a pas de conditions d’annulation indiquées sur le contrat, à priori le report n’est pas possible, le fait qu’il propose des reports c’est déjà pas mal, ensuite si ça ne convient pas aux dates et s’il s’agit bien d’arrhes et non d’acompte pour lesquels ce n’est pas la même chose, ici c’est une partie de la somme qui a été versée et qui est acquise au professionnel. Donc soit les futurs mariés arrivent à accorder leur calendrier avec celui du lieu de réception, soit le montant des arrhes est perdu.

Élodie : « Nous avons reporté notre mariage à 2021, notre lieu de réception nous augmente la prestation, est-ce légal ? » – Réponse de Stéphane Seban : Je dirais oui car tous les ans on peut fixer une nouvelle grille tarifaire pour les différents services que l’on propose au public, mais c’est terrible de profiter de la misère humaine sur fond de coronavirus. À priori c’est légal mais pas fair-play, et je pense que le bad-buzz que ça peut entraîner sera bien plus préjudiciable aux lieux qui imposent ça aux futurs mariés que de rester dans les termes qui étaient engagés dès le départ dans le contrat. » – Réponse d’Alexandra Gonzalez : « On peut conseiller de bien lire votre contrat, peut-être qu’il est indiqué une clause qui interdit de modifier les prix tant que la prestation n’est pas effectuée.

Justine : « Je me marie le 13 juin 2020, je n’ai pas de retour de la mairie et de l’église sur le maintien des célébrations, que dois-je faire ? seront-elles possibles ? » – Réponse d’Alexandra Gonzalez : L’AMF Association des Maires de France indique qu’ils attendent une Circulaire du Ministre de la Justice au Procureur, puis des Procureurs aux Maires pour que tout se mette en place avec éventuellement des cérémonies après le 11 mai en petit comité. Quant aux églises la ‘Conférence des évêques / Église catholique en France’ n’a actuellement aucune visibilité sur ce qui se passera après le 11 mai avec des célébrations religieuses autorisées ou pas, et s’il y en a d’organisées ce serait en très petit comité.

Cassandra : « Mon conjoint et moi-même devons nous marier à la mairie le 18 juillet 2020 et à l’église le 25 juillet 2020, pouvons-nous maintenir nos dates ou devons-nous réfléchir à un plan B ? Beaucoup de mariés sont dans l’inquiétude. » – Réponse de Candice Mahout journaliste culture sur BFM TV : Vous devrez réfléchir au nombre d’invités, lorsque le confinement sera terminé rien n’assure que les rassemblements importants seront à nouveau autorisés. Si vous avez envie d’annuler votre mariage dès maintenant, voici les choses à faire : contacter la mairie, le lieu de culte et le lieu de réception dans lequel vous aviez prévu de faire la fête s’ils ne vous ont pas encore contacté pour un éventuel report. Bien relire également le contrat qui vous lie avec vos prestataires qui inclue peut-être une clause qui stipule la possibilité d’annuler la location de votre lieu sans frais en cas de force majeure.

2eme partie des Annonces officielles, interdictions et restrictions pour limiter l’épidémie de Coronavirus Covid-19 (dernière ACTU du 28 octobre 2020 en haut de page).

Actualité officielle annonces Gouvernement20 juin – Suite au Conseil de défense et de sécurité nationale, annonce de nouvelles mesures qui s’inscrivent dans la 3eme phase de déconfinement et pour les mois de Juillet Août et Septembre :

Mesures effectives à partir du 22 juin : ouverture autorisée des cinémas, centres de vacances, salles de jeux et casinos dans le strict respect de règles sanitaires en vigueur, gestes barrières, l’obligation de porter un masque pour les personnes de plus de 11 ans dans la plupart des ERP / établissements recevant du public, et la distanciation physique dans les restaurants et cafés. Les discothèques restent fermées (établissements ERP de type P avec salle de danse).

Mesures effective à partir du 11 juillet (date de fin de l’état d’urgence sanitaire en France métropolitaine) : réouverture au public des stades et salles de spectacle, autorisation d’organisation d’événement jusqu’à 1500 personnes, et sous réserve de déclaration préalable pour les grands événements accueillant de 1500 à 5000 personnes, maximum autorisé jusqu’au 1er septembre, augmentation possible de la jauge pour le mois d’août étudiée mi-juillet.

Perspective de mesures à partir du 1er septembre : selon l’évolution de la situation épidémiologique du Covid-19, possible ré-ouverture des discothèques, lieux d’expositions, foires et salons (entre autres).

Totalité des mesures supplémentaires de déconfinement pour la période estivale à lire dans le Communiqué de presse complet diffusé par le Service Communication de Matignon : gouvernement.fr/mesures-supplementaires-deconfinement-periode-estivale

p gris14 juin, allocution d’Emmanuel Macron qui dresse un bilan sur la gestion de la crise du Coronavirus en France et annonce quelques changements effectifs à partir du 15 juin : une nouvelle étape dans le déconfinement débute le lundi 15 juin avec toutes les régions de France qui passent en zone verte, et avec la réouverture des cafés et salles de restaurants à Paris et région Île-de-France. Il est à nouveau possible de se déplacer librement entre pays européens à partir du 15 juin, et dès le 1er juillet pour les voyages hors d’Europe vers les pays où l’épidémie de Covid-19 sera maîtrisée. Concernant les rassemblements, ils restent encadrés et à éviter au maximum. Les gestes barrières et règles de distanciation physique doivent toujours être respectés pour éviter une éventuelle 2eme vague d’épidémie de Coronavirus Covid-19.

p gris13 juin : suite au Conseil Scientifique et de Défense du 12 juin, Emmanuel Macron prendra la parole dimanche 14 juin pour sa 1ere allocation officielle depuis le début du dé-confinement. Outre un bilan de la crise sanitaire des derniers mois et le sujet naissant de la crise économique suite à la pandémie de Coronavirus Covid-19, le président devrait aborder les modalités de la 3eme phase de déconfinement avec en perspective les nouvelles restrictions et autorisations en vigueur pour juillet août septembre. Un assouplissement des restrictions de l’actuelle 2eme phase post-confinement pourrait être annoncé, avec la pandémie de Covid-19 qui continue de régresser en France, et suite aux nombreux appels à accélérer le processus de déconfinement relayés (entre autres) par les restaurateurs, acteurs du tourisme et de l’événementiel, et une grande partie des professionnels de Santé.

p grisAnnonces d’Édouard Philippe du 28 mai : à partir du 2 juin les célébrations religieuses de mariages dans une église, synagogue, mosquées ou temple, ainsi que les cérémonies civiles dans une mairie sont de nouveau autorisées dans le strict respect de la distanciation physique et règles de densité qui correspondent aux protocoles de sécurité sanitaire (= guides sanitaires édités par plusieurs organismes selon chaque secteur d’activité et contexte d’application).

Les rassemblements restent limités à 10 personnes dans les lieux et espaces publics qui ne sont pas sous la responsabilité d’un gestionnaire d’équipement et sans organisation spécifique. L’ouverture des salles des fêtes et salles polyvalentes reste interdite en zone géographique orange (= justifiant une vigilance accrue) et redevient autorisée (sauf restriction préfectorale locale) en zone verte (= à circulation épidémique faible) sous conditions d’aménagements sous la responsabilité d’un organisateur identifié et port du masque obligatoire.

Dans un espace en plein air géré par un exploitant (= sous la responsabilité d’un gestionnaire d’équipement), l’organisation d’un événement regroupant du public est autorisée jusqu’à 5000 personnes (jauge qui pourrait être localement restreinte par arrêté Préfectoral) sous condition du respect des règles sanitaires et de distanciation physique.

Dans un espace couvert et confiné tel qu’une salle de concert ou un restaurant, pas de limitation stricte annoncée en nombre total de personnes autorisées (hors restriction locale du préfet de département) avec obligation pour l’exploitant / gérant de permettre par les aménagements nécessaires le respect des règles d’usage adaptées et protocole sanitaire Covid-19. L’exploitant / gérant devra déterminer s’il est capable (ou pas) de maîtriser la capacité d’accueil (= ne pas atteindre la capacité maximale de l’établissement de façon à permettre le respect des distances de sécurité) et garantir les conditions de distanciation physique lors de la déambulation et le croisement des personnes. Le cas échéant, il lui est conseillé de ne pas ouvrir l’espace au public. Concernant les discothèques et salles vouées exclusivement à rassembler des personnes dans le but de faire la fête, elles restent fermées jusqu’au 21 juin.

Les déplacements de la population sont de nouveau libres dans toute la France et sans limitation de distance (fin de l’interdiction des 100 km). Concernant les restrictions de déplacements en Europe (espace Schengen) et la fermeture des frontières extérieures à l’Europe, elles restent effectives au moins jusqu’au 15 juin.

p gris25 mai : l’annonce des modalités de la seconde phase de déconfinement est attendue pour le jeudi 28 mai. Cette 2eme étape post-confinement durera 3 semaines, soit jusqu’au 23 juin. Concernant la limite de déplacement à plus de 100 km, le secrétaire d’État chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne annonce qu’elle sera étendue dès la semaine du 2 juin et sera progressive, entre autres selon l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France. Pour les déplacements au sein de l’Union Européenne et internationaux hors Europe / espace Schengen, l’évolution des contrôles aux frontières sera détaillée pour chaque pays autour du 15 juin.

p gris7 mai : conférence de presse du Premier Ministre Édouard Philippe pour détailler les modalités du plan post-confinement effectif à partir du 11 mai. Le processus du déconfinement sera progressif et s’étalera sur plusieurs semaines. À partir du 11 mai il sera possible de se déplacer librement dans la limite de 100 km autour du lieu de résidence, avec un déplacement de plus de 100 km possible dans 2 cas : soit pour un déplacement professionnel ou familial impérieux (cérémonie d’enterrement, aide à une personne vulnérable) dont les cérémonies et réceptions de noces ne font pas partie, soit pour ‘toute autre raison’ mais sans quitter son département de résidence. À partir du 11 mai les lieux de convivialité tels que salles de fêtes, polyvalentes et lieux de réceptions resteront fermés (Décret officiel à lire ci-dessous). Les regroupements de personnes seront limités à 10 personnes maximum, hors lieu privé de résidence (habitation) avec respect des mesures sanitaires et de distanciation sociale. À compter du 2 juin un nouveau seuil pourra être réexaminé mais dans tous les cas aucun rassemblement de plus de 5000 personnes ne pourra être organisé avant le 1er septembre 2020. Les frontières de l’Europe (espace Schengen) restent fermées jusqu’à nouvel ordre. Selon l’efficacité de la 1ere période de déconfinement, l’évolution de la pandémie et la circulation du Coronavirus Covid-19 un re-confinement serait possible.

p gris5 mai : interview d’Emmanuel Macron qui précise que concernant la carte finale du déconfinement présentée le jeudi 7 mai 2020, les critères rouge et vert permettant de suivre où le virus circule de façon plus active et la réponse hospitalière de chaque territoire feront varier l’ouverture de certain services, mais quelle que soit la couleur du département (vert ou rouge) il faudra garder la même prudence et le même esprit de responsabilité que l’on doit toujours marier à la liberté de chacun. Il est trop tôt pour dire si les déplacements pour les vacances d’été en France seront possibles et dans quelle mesure les grands déplacements internationaux ou en Europe seront limités, on le saura début Juin.

p gris4 mai : Relayé via son compte twitter Édouard Philippe annonce que la réouverture des cafés, terrasses et salles de restaurants pourrait être envisagée à partir du 2 juin dans les départements classés verts, sous réserve de l’évolution positive de l’épidémie de Covid-19 et des possibles restrictions locales, et si les mesures sanitaires recommandées sont bien respectées. Concernant les déplacements pour les vacances de Juillet Août en France ils seront probablement possibles, le cas échéant (si une 2eme vague de Covid19 était effective et ne rendait pas possibles les départs en vacances) les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie rembourseront les réservations. La décision sur ces autorisations ou interdictions sera prise autour du 25 mai, quelques jours avant le lancement la 2eme phase de déconfinement ou un éventuel reconfinement.

p gris2 mai : le Gouvernement officialise le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire contre la pandémie de Coronavirus Covid-19 en France jusqu’au 10 juillet 2020, après réduction de sa durée par le vote des Sénateurs (prorogation de l’état d’urgence sanitaire initialement souhaitée par le Gouvernement jusqu’au au 24 juillet). Ce projet de loi a pour but de préciser et élargir le cadre juridique pour prendre en compte le plan de déconfinement, et ne modifie pas directement les interdictions de rassemblements et limitations de déplacements annoncées précédemment.

p gris28 avril : le Premier Ministre Édouard Philippe annonce la stratégie du Plan national de Déconfinement effectif à partir du 11 mai 2020, date qui pourrait être décalée selon l’efficacité du confinement et la situation sanitaire en France début-Mai. Le cadre du déconfinement sera adapté à chaque territoire de l’hexagone et de l’outre-mer et plus strict dans les départements plus touchés par le Covid-19. À partir du 11 mai il sera à nouveau possible de circuler librement mais les déplacements de plus de 100 km entre départements et régions seront limités aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux (dont les célébrations de mariages ne font pas partie) et nécessiteront toujours une attestation de déplacement. La réouverture des cafés et restaurants après le mardi 2 juin sera décidée par le gouvernement fin-mai. Les parc et jardins pourront rouvrir à partir du 11 mai uniquement dans les ‘départements verts’ où le Coronavirus COVID-19 ne circule pas de façon active. Concernant les activités culturelles : les salles de cinéma, grands musées, théâtres et salles de concert dans lesquelles on reste à la même place dans un milieu fermé ne pourront pas rouvrir à partir du 11 mai. Les grandes manifestations sportives festivals salons professionnels et tout événement qui regroupent plus de 5000 personnes et font l’objet d’une déclaration en préfecture sont interdits jusqu’au 1er septembre 2020. Les lieux de culte restent ouverts mais l’organisation de cérémonie est interdite jusqu’au 2 juin. Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés sont autorisés jusqu’à 10 personnes maximum jusqu’au mardi 2 juin 2020 et les salles polyvalentes et salles des fêtes resteront fermées. Les mairies doivent continuer à proposer le report des mariages.

p gris26 avril : le Premier Ministre Édouard Philippe annonce via Twitter que suite aux consultations des derniers jours la stratégie nationale du plan de déconfinement sera présentée mardi 28 avril 2020 à l’Assemblée Nationale. Cette présentation abordera 6 thèmes : la santé (masques, tests, isolement), le travail, l’école, les commerces, les transports et les rassemblements publics et familiaux. Cette présentation des mesures de déconfinement sera ce même jour soumise au débat sur les modalités puis au vote des députés. Cette stratégie sur les enjeux du déconfinement sera ensuite présentée aux associations d’élus locaux et partenaires sociaux pour engager la période de co-construction du plan national de sortie du confinement et de ses déclinaisons territoriales.

p gris19 avril : conférence d’Edouard Philippe qui répond à la question « Quand pourrons-nous réorganiser des mariages ou des enterrements » et le sujet des vacances d’été : « Compte tenu de la nécessité de faire prévaloir les règles de distanciation physique et d’éloignement entre les personnes, il ne me parait pas complètement raisonnable d’imaginer qu’un mariage qui rassemblerait 200 personnes dans un lieu confiné soit immédiatement envisageable à partir du déconfinement et qu’à très court terme cela soit possible. Concernant les réservations pour les vacances d’été, je crains qu’il ne soit pas raisonnable d’imaginer pouvoir voyager loin ou à l’étranger durant Juillet Août 2020″. Ces élément seront précisés lors de l’annonce du plan de déconfinement fin avril. Plus tôt ce 19 avril le professeur de médecine et président du Conseil Scientifique Covid-19 Jean-François Delfraissy donne son point de vue concernant les annulations et reports de cérémonies, réceptions de noces et regroupements familiaux : il indique que pour les 2 mois qui viennent (soit au minimum Mai et Juin 2020) il faudra sortir du confinement avec prudence et que les grandes réunions familiales, fêtes de mariages et d’anniversaires devront être évités. Recommandation qui pourra s’étendre à Juillet Août selon la date de début du déconfinement (programmée à ce jour au 11 mai)

p gris16 avril : sur le sujet des interdictions de rassemblements le Ministre de la Culture Franck Riester précise sur France Inter que « l’interdiction jusqu’à la mi-juillet annoncée par Emmanuel Macron lundi concerne les grands festivals. On doit travailler avec les organisations professionnelles et les autres ministres concernés par le déconfinement pour établir de quelle manière pourront à partir du 11 mai s’organiser malgré tout les plus petits festivals (…) s’ils sont adaptés à des capacités plus petites, la possibilité de pouvoir s’organiser et s’il n’y a pas de problème de sécurité (…) le calendrier sera celui des précautions sanitaires ». Si une telle prise en compte du nombre de participants était mise en place pour des petits festivals, on peut espérer pour les futurs mariés, prestataires et professionnels du secteur événementiel que les réceptions de mariages et événements de ‘taille modeste en comité plus ou moins restreint‘ puissent sous certaines conditions être autorisés après le 11 mai 2020, sauf nouvelle prolongation du confinement et sous réserve que la sécurité sanitaire soit garantie pour les participants à l’événement.

p gris13 avril : 4eme allocation télé du Président Emmanuel Macron qui annonce pour nouvelle date de fin du confinement le lundi 11 mai 2020 (date qui pourra encore être repoussée) et une interdiction d’ouverture des lieux accueillant du public qui se prolongera après le 11 mai : « Les lieux rassemblant du public tel que restaurant café hôtel cinéma théâtre salle de spectacle musée … resteront fermés après le 11 mai 2020. Les grands festivals et événements avec un public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à la mi-juillet prochain. (…) Pour leur protection nous demanderons aux personnes les plus vulnérables, les personnes âgées ou en situation de handicap sévère, ou atteints de maladies chroniques, de rester même après le 11 mai confinés. (…) Jusqu’à nouvel ordre nos frontières avec les pays non européens resteront fermées ». Ce même jour le Ministre de la Santé Olivier Véran précise sur BFM TV que la date du 11 mai n’est pas encore la date du début du déconfinement que l’on attend tous, mais la date jusqu’à laquelle le confinement est prolongé et qui pourra de nouveau être décalée selon l’évolution de l’épidémie de Coronavirus COVID-19 en France dont personne (chercheurs, personnels de Santé, responsables politiques, OMS) ne peut encore prédire l’évolution des prochaines semaines et un possible rebond si les mesures, ‘gestes barrières’ et restrictions n’étaient pas assez bien respectées, malgré toute la légitime complexité pour certains de les appliquer.

Pour les futurs mariés et organisateurs d’événement : le Décret officiel concernant les ERP / Établissements Recevant du Public (extrait de ce Décret à lire plus bas) sera actualisé dans les prochains jours pour préciser la liste des établissements ne pouvant plus accueillir du public. Les lieux et salles de réceptions font partie de cette liste d’établissements et doivent à ce jour rester fermés jusqu’au 11 mai 2020. Concernant l’interdiction jusqu’au 15 juillet 2020 d’organisation des ‘gros événements’ et la fermeture obligatoire des lieux qui rassemblent du public, la question se pose encore concernant les salles et lieux accueillant des réceptions familiales ou en ‘petits comités’ qui pourrait selon la décision de chaque Mairie ou Préfet être autorisés à recevoir du public pour un nombre limité de personnes : l’espace ‘Commentaires’ en bas de page vous est ouvert pour partager avec nous les infos officielles que vous aurez de leur part.

p gris7 avril : le Ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari indique sur France Info « Je conseille aux français la plus grande prudence sur la préparation de leur voyage d’été et déplacements pour les grandes vacances car la situation de Juin Juillet Août est aujourd’hui encore trop incertaine » – 27 mars 2020 : le Premier Ministre Edouard Philippe annonce le renouvellement de la période de confinement jusqu’au 15 avril « au moins ». En France l’épidémie de Coronavirus SARS-CoV2 est toujours en augmentation et se déplace d’Est en Ouest. Concernant les prochaines cérémonies civiles et religieuses ainsi que les célébrations et réceptions familiales, mauvaise nouvelle pour les futurs mariés, futurs pacsés et professionnels du secteur de l’événementiel : la décision d’annuler ou décaler sa réception de mariage, fête familiale, baptême, fête d’anniversaire, Pacs ou tout autre événement public ou privé du mois d’Avril (et probablement Mai) est à ce jour inévitable. Concernant le déroulement des réceptions de noces, les mairies et lieux de réceptions font des annonces variables quant aux dates de reports possibles et décalages entre autres liées aux places disponibles dans leur agenda de réservations et à la politique commerciale mise en place.

p gris17 mars : le confinement entre en vigueur, tous les français (hors professions de première nécessité) doivent rester chez eux et limiter leurs interactions sociales, les professionnels doivent privilégier au maximum le télétravail. Le but est de permettre aux hôpitaux et personnels de Santé de ne pas être débordés par l’afflux de patients contaminés et être contraints de ‘trier les urgences’ selon l’avancée de la maladie, les symptômes et la vulnérabilité de chaque patient. Concernant le déroulement des événement déjà programmés, toutes les cérémonies de noces et regroupements familiaux sont à ce jour interdits et les mariages du printemps commencent à être annulés et reportés à l’automne hiver 2020 ou printemps été 2021 – 8 mars 2020 : à l’issue d’un ‘Conseil de Défense’ à l’Elysée, le ministre de la Santé annonce l’interdiction de tout rassemblement de plus de 1000 personnes en France hors événements considérés comme utiles à la vie de la nation pour freiner l’évolution du Coronavirus COV19 – 29 février 2020 : le Ministre de la Santé Olivier Véran annonce l’interdiction au niveau national des rassemblements en milieu confiné de plus de 5000 personnes. « Puis-je me marier ou me pacser durant la période de confinement ? » : le site officiel www.gouvernement.fr/info-coronavirus précise qu’au regard des mesures limitant les déplacements et regroupements des personnes pour lutter contre l’évolution de l’épidémie de Coronavirus SARS-CoV-2 Covid-19 (ex 2019-nCoV) et de la crise sanitaire, les célébrations de mariages et l’enregistrement de PACS doivent être reportés et remis à une date ultérieure. Seule exception à cette règle, un motif justifiant qu’il existe une urgence à établir le lien matrimonial ou le partenariat, par exemple un mariage in extremis ou une union d’un militaire avant son départ en mission.

Cette Page vous a été utile ? Parlez-en à vos Ami(e)s et Partagez le lien (URL) sur votre site Web et réseaux sociaux préférés !

PartagerFaites connaitre cette Page avec la fonction ‘Partager’ de votre appli smartphone ou navigateur Web (Google Chrome, Firefox, Microsoft Edge etc.) – Cette page est actualisée chaque jour selon les dernières annonces officielles (et vérifiées) concernant les interdictions d’organisations d’événements et célébrations de mariages, baptêmes et autres fêtes familiales, suite au confinement et à l’épidémie du nouveau Coronavirus COV19 + Vos Questions, Infos et Avis sur la situation ajoutés sur cette page dans le partie ‘Commentaire’ ci-dessus.